Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, II.djvu/21

Cette page n’a pas encore été corrigée


INTRODUCTION

L’Avis relatif à la Machine Arithmétique fait déjà connaître la prédilection de Pascal pour la conférence orale qui met le savant en communication avec le public. Il y goûte d’une façon plus directe la joie de la gloire ; en même temps aussi, par l’assentiment ou par la contradiction qu’il rencontre, il mesure mieux la portée de sa découverte. Dès les premiers mois de 1647 — peut-être mêm«, s’il fallait en croire Pierius, dès octobre 1646 — Pascal donne une séance publique à Rouen ; il répète l’expérience de Torricelli ; par des variations ingénieuses il met en lumière la fragilité de la thèse scolastique sur l’horreur du vide. Il inclinait le tube barométrique au-dessous de deux pieds, dit Jacques Pierius*,

I. Voir la dissertation latine An detur vacuum in rerum natura, 14 p. in-i6, se terminant par ces mots : Hsec philosophabatur Jacohus Pierhis D. Medicus Philosophiam docens in Archiepiscopali Schola Col- lefjii Rothomagensis tractatui de Vacuo addenda (Bibl. Nat. R, i3 5i/i). Cette dissertation aurait été écrite au mois d’octobre i646, d’après le témoignage de Pierius lui-même dans un écrit complémentaire qui était dirigé contre le P. Magni et surtout Roberval, et qui était dédié à Petit : Jacobi Pieri, doctoris medici et philosophiœ professons, Ad expe- rientiam circa vacuum R. P. Valeriani Magni demonstralionem ocularem et mathematicorum quorumdam nova cogitata, Responsio ex Peripateticœ Philosophiœ Principiis desumpta, Parisiis Seb.et Gab, Gramoisy, 24 p., 16/48. (Bibl. Nat. R. i35i2). Vide infra,p. aSct p. 289 sqq. Voici le passage de Pierius (p. i3): « Annus numerabatur i646 mensis vero October, cum haec Phiîosopharcr apud Rothomagenses. Occa- sionem dederat clarissimus et in omni experientiarum génère exerci- tatissimus Dominus Petit qui eodem mense hanc expericntiam eadem in urbe cum successu tentaverat, quam etiam multis aliis experion- tiis et multoties repetitis illustravcrat Dominus Paschal junior illus- trissimi Patris non degener Filius. »

�� �