Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, I.djvu/385

Cette page n’a pas encore été corrigée


Lettre escrite à Monsieur Chanut, Résident pour sa Majesté en Suéde \ touchant l'expérience du Vuide. En Novembre mil six cens quarante-six, par Monsieur Petit, Intendant des Fortifications.

A Monsieur,

Monsieur Chanu, conseiller du Roy en ses conseilz et Résident pour sa Majesté Très Chrestienne prez de la Royne de Suéde

Monsieur, Quand je n'aurois point d'autre subject de vous escrire par la belle occasion du retour de Monsieur l'Ambassadeur de Suéde ^, que celuy de me' représenter à l'hon- neur de vostre souvenir, et vous renouveller les offres de mon très humble service, je ne manquerois pas à le faire et à vous tesmoigner la part que je prens à la joye que tous vos amis ont receu, des* tesmoignages que son Excellence a rendu de vostre mérite, et des satisfactions que

��1. Chanut obtint le titre d'ambassadeur, en 16^9, au moment où il retournait à Stockholm après un séjour de quelques mois à Paris (vide infra, II, p. 443).

2. Magnus Gabriel de la Gardie, fils du connétable Jacques de la Gardie, qui avait été chargé, à l'âge de 2^ ans, d'une ambassade extra- ordinaire à la cour de France. La famille de la Gardie (ou de la Garde) était d'origine française ; c'est sur leur crédit que s'appuyait la politique des représentants de la France à Stockholm (Cf. Ché- ruel. Histoire de la France pendant la minorité de Louis XIV, Paris, 1879, t. II, p. 289-292).

3. Leçon de l'imprimé ; dans le manuscrit le mot est illisible,

4. Texte imprimé : grands.

�� �