Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, I.djvu/373

Cette page n’a pas encore été corrigée


ADVIS 317

Au dessus et vis à vis de chacune de ces roues il y a une ouverture deux fois aussy longue que large aux endroits mar- quez M, N, 0, P, Q, à chacune desquelles ouvertures il paroist un tambour qui est enfermé dans la cassette et qui en tournant découvre divers chiffres.

Il y a une règle de cuivre marquée R qui coule dans les fentes S, T, en la poussant par ses deux bouts V, X, qui sont retroussez et tournez comme Y, Z. Cette règle est pour cacher tousjours la moitié de chacun de ces trous. Car, quand on veut faire l'addition, on la pousse en haut pour découvrir les chiffres d'en bas, qu'on y voit ponctuez. Et quand on veut faire la soustraction on découvre ceux d'en haut. Par exemple, en faisant advancer la roue F d'un cran, au lieu de I qui est sous M il viendra 0, et au lieu de ce 8 il viendra 9, car ce n'est qu'un mesme tambour comme il se verra plus clairement dans la seconde figure, où il est a remarquer que ces chiffres sont sur la partie d'en haut de chaque tambour dans un ordre contraire a ceux d'en bas.

La seconde figure représente le dedans de la cassette comme si on la voyoit ouverte par le costé marqué Y dans la pre- mière figure. On voit aussy le profil du dehors car a, a sont de petites moulures d'ebene en haut et en bas, et b, h des pommes de mesme bois.

Le haut de cette figure depuis c jusques a, d, est le profil de la première figure veue par le costé Y. A de cette seconde figure est l'épaisseur du cercle A de la première ; F est l'épais- seur de la roue E ; L est l'arrest L de la première figure veu par le costé; e est l'ouverture marquée dans la première figure au dessous de M ; g est le tambour sur lequel sont escrits les chiffres qui paroissent les uns après les autres par cette ouverture. Je n'ay point icy figuré le profil de la règle R.

Maintenant pour expliquer le dedans, il est visible qu'en fai- sant tourner la roue F on fera aussy tourner la roue h, et par son moyen les roues i, l, m, qui sont toutes trois sur un mesme axe; et ensuitte la roue n tournera, et le tambour g. Toutes ces roues ont chacune dix pointes ou dents, horsmis la roue i.

�� �