Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, I.djvu/342

Cette page n’a pas encore été corrigée


290 ŒUVRES

Mon Dieu, je ne pénètre pas Dans les secrets dont icy bas Vous nous ostez la cognoissance ; Mais j'espère en vostre équité, Et crois que votre providence Suit les lois de vostre bonté.

Ainsy, Filis, c'est trop pleurer : Dieu vous permettant d'espérer, Défend une douleur plus ample. Réglez vous sur ses volontez, Et suivez en cela l'exemple De celle que vous regrettez.

�� �