Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, I.djvu/284

Cette page n’a pas encore été corrigée


236 ŒUVRES

A la fin mon esprit d'une adresse assez prompte,

En a trouvé le nœud, Et j'ai veu dans vos yeux je ne sçay quelle honte

Parmy beaucoup de feu.

Aussi quoique ces vers soient exempts d'infamie

Pour être trop parfaits, Il est bon d'assurer que c'est pour une amie

Oue vous les avez faits.

Un semblable prétexte est bon pour peu qu'il vaille,

Et doit être permis ; Quand j'écris de vôtre air, je dis que je travaille

Pour un de mes amis.

Qu'une fille à treize ans d'amour soupire et pleure,

C'est souvent un défaut ; Mais pour une qui fait des vers de si bonne tieure,

C'est vivre comme il faut.

Encore que je tienne à faveur singulière

L'aveu fait en ce jour ; J'ay honte qu'une fille ait esté la première

A me parler d'amour.

Mais je n'eusse pas crû qu'il eût été possible

Qu'on eût si tôt aimé; Et qu'un sein à l'amour fût devenu sensible

Avant qu'être formé.

Je pensois vous apprendre une aimable science

Quand il en seroit temps. Et je vous attendois avec impatience

A l'âge de quinze ans.

�� �