Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, I.djvu/241

Cette page n’a pas encore été corrigée


ETIENNE PASCAL ET ROBERVAL A FERMAT 193

sera sur le bras IG fait balancer le bras IB avec son poids vers D (ce qui semble ne se pouvoir nier), alors, encore que tant G que B sortent de la circonférence, on con- clura une absurdité manifeste contre vostre position.

Enfin, Monsieur, pour ce que Texperience de tout ce que dessus ne se peut faire des poids naturels, si vous voulez prendre la peine de la faire avec des artificiels, sup- posant un petit cercle artificiel au lieu du grand cercle naturel, et des puissances qui agissent vers le centre du petit cercle au lieu des poids qui agiroient vers le centre du grand, vous trouverez que l'expérience est du tout contraire à votre raisonnement.

Si nous eussions eu du temps davantage, nous vous aurions envoyé ce que nous avons estably sur ce sujet et les démonstrations; mais ce sera au premier ordinaire.

Si vous avez agréables les communications sur le subjet de la Géométrie, en laquelle nous savons que vous excel- lez entre tous ceux du temps, nous vous ferons veoirde nostre part des choses que peut-estre vous ne mespriserezpas. Or ce que nous vous proposerons ne sera point par forme de questions, mais nous vous envoyerons les démonstra- tions en mesme temps pour en avoir votre jugement ^

��I . Texte des Varia opéra : « Vous nous obligerez aussi de nous faire de vos pensées. Nous sommes, etc. »

��1-13

�� �