Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, I.djvu/24

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



II


BLAISE PASCAL JUSQU’EN 1654.



Les œuvres qui forment la première série de notre publication chronologique vont jusqu’à cette date décisive du 23 novembre 1654, où fut écrit le Mémorial qui, avec soumission de Pascal à son directeur, avec sa retraite aux environs de Port Royal, marque la transformation intérieure et la transformation extérieure de sa vie.

Sans entrer dans chacun des détails que donnera le texte original des documents, nous avons à dessiner en quelques traits le cadre des pièces que nous publions.

Tout d’abord, l’éducation de Pascal, à Clermont, dans le milieu austère de la noblesse de robe, attristé de bonne heure par la mort d’Antoinette Pascal, puis à partir de 1631 à Paris dans le cercle des hommes de science et de libre critique, Le Pailleur, Roberval, Desargues ; en 1636 Étienne Pascal intervient avec Roberval dans une controverse contre Fermat sur la pesanteur. C’est à ce moment que les enfants attirent l’attention par la précocité de leur intelligence : à peine Blaise a-t-il jeté les yeux sur un Euclide qu’il se sent vivre dans le monde de la géométrie, qu’il se démontre à lui-même les premiers théorèmes des Eléments ; les premiers vers qui nous soient parvenus de Jacqueline sont datés de mai 1637.

L’année suivante, au moment où Étienne Pascal est, avec Roberval, engagé dans une polémique contre Descartes, il est compromis dans une protestation tumul-