Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, I.djvu/188

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


la réalité matérielle de l’accident comme « insuffisamment établie ». Il est difficile de souscrire à cette thèse : le témoignage ici recueilli a beau être unique, a beau être anonyme ; il existe, avec ses certificats d’origine et d’authenticité. Pour avoir le droit de l’abolir, il faudrait ou se fonder sur un témoignage qui le contredise ou incriminer l’impartialité des ecclésiastiques par qui s’est faite la transmission du récit. Autrement, nous devons l’accepter, sous réserve d’en discuter la portée probable dans l’évolution morale qui ramène Pascal à Port-Royal.