Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, I.djvu/147

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
99
BLAISE PASCAL

Ce sont là les sentiments qu’il avoit pour le service du Roy : aussy estoit il irreconciliable avec tous ceux qui s’y opposoient. Et ce qui fait voir que ce n’estoit pas par temperament ou par attachement à son sens, c’est qu’il avoit une douceur admirable pour ceux qui l’offensoient en particulier ; en sorte qu’il n’a jamais fait de difference de ceux là aux autres, et il oublioit si absolument ce qui ne regardoit que sa personne, qu’on avoit peine à l’en faire souvenir, il falloit pour cela circonstancier les choses. Et comme on l’admiroit quelquefois là dessus, il disoit : « Ne vous en estonnez pas ; ce n’est pas par vertu, c’est par oubli reel ; je ne m’en souviens plus du tout. » Et cependant il avoit une memoire si excellente, qu’il disoit souvent qu’il n’avoit jamais rien oublié des choses qu’il avoit voulu retenir. Mais c’estoit dans la verité que les offences qui ne regardoient que sa personne ne faisoient aucune impression sur une grande ame comme la sienne qui ne pouvoit plus estre touchée des choses qu’autant qu’elles avoient rapport à l’ordre eminent de la charité, tout le reste estant comme hors de luy, et ne le regardant pas.

Il est vray que je n’ay jamais vu une ame plus naturellement superieure que la sienne à tous les mouvemens humains de la corruption naturelle ; et ce n’estoit pas

    sition ; en particulier la duchesse d’Aiguillon fut mêlée à toutes les intrigues de la Fronde, et c’est dans son palais du Petit-Luxembourg que Pascal en avril 1652 exposa sa machine d’arithmétique et ses expériences d’hydrostatique. Enfin la lettre de Jacqueline Pascal, qui est écrite, le 4 mars 1649, pour porter les nouvelles politiques de Port-Royal de Paris à Port-Royal des Champs, pourrait, malgré la circonspection du langage, nous faire entrevoir quelque rapport avec le parti de la Fronde, où le duc de Luynes jouait alors un rôle important. Vide infra, t. II, p. 387.