Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, I.djvu/126

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
78
BIOGRAPHIES

pouvons connoistre Jesus Christ, sans connoistre tout ensemble et Dieu et notre misere ; parce qu’il n’est pas simplement Dieu, mais un Dieu reparateur de nos miseres.

Ainsi tous ceux qui cherchent Dieu sans Jesus Christ, ne trouvent aucune lumiere qui les satisfasse, ou qui leur soit veritablement utile ; car ou ils n’arrivent pas jusqu’à connoistre qu’il y a un Dieu, ou s’ils y arrivent, c’est inutilement pour eux, parce qu’il se forme un moyen de communiquer sans Mediateur avec ce Dieu qu’ils ont connu sans Mediateur ; de sorte qu’ils tombent dans l’atheïsme et le deïsme, qui sont les deux choses que la Religion abhore presque egalement.

Il faut donc tendre uniquement à connoistre Jesus Christ, puisque c’est par luy seul que nous pouvons pretendre de connoistre Dieu d’une maniere qui nous soit utile. C’est luy qui est le vray Dieu des hommes, des miserables et des pescheurs. Il est le centre de tout et l’objet de tout ; et qui ne le connoist point ne connoist rien dans l’ordre de la nature du monde, ny dans soy mesme ; car, non seulement nous ne connoissons Dieu que par Jesus Christ, mais nous ne nous connoissons nous mesmes que par Jesus Christ.

Sans Jesus Christ, il faut que l’homme soit dans le vice et dans la misere ; avec Jesus Christ, l’homme est exempt de vice et de misere. En luy est tout notre bonheur, notre vertu, notre vie, notre lumiere, notre esperance ; et hors de luy, il n’y a que vices, que miseres, que desespoir, et nous ne voyons qu’obscurité et confusion dans la nature de Dieu et dans la nostre.

Ces paroles sont de luy mesme mot pour mot, et j’ay cru les devoir rapporter icy parce qu’elles nous font voir admirablement bien quel estoit l’esprit de son ouvrage, et que la maniere dont il vouloit s’y prendre estoit sans