Page:Œuvres complètes de H. de Balzac, III.djvu/204

Cette page a été validée par deux contributeurs.


cet héroïsme qui le frappa, le zèle de Solonet aurait pu se refroidir s’il avait su que sa cliente allait quitter Bordeaux. Elle n’en avait même encore rien dit à Paul, afin de ne pas l’effrayer par l’étendue des circonvallations qu’exigeaient les premiers travaux d’une vie politique.

Après le dîner, les deux plénipotentiaires laissèrent les amants près de la mère, et se rendirent dans un salon voisin destiné à leur conférence. Il se passa donc une double scène : au coin de la cheminée du grand salon, une scène d’amour où la vie apparaissait riante et joyeuse ; dans l’autre pièce, une scène grave et sombre où l’intérêt mis à nu jouait par avance le rôle qu’il joue sous les apparences fleuries de la vie.

— Mon cher maître, dit Solonet à Mathias, l’acte restera dans votre étude, je sais tout ce que je dois à mon ancien. Mathias salua gravement. — Mais, reprit Solonet en dépliant un projet d’acte inutile qu’il avait fait brouillonner par un clerc, comme nous sommes la partie opprimée, que nous sommes la fille, j’ai rédigé le contrat pour vous en éviter la peine. Nous nous marions avec nos droits sous le régime de la communauté ; donation générale de nos biens l’un à l’autre en cas de mort sans héritier, sinon donation d’un quart en usufruit et d’un quart en nue propriété ; la somme mise dans la communauté sera du quart des apports respectifs ; le survivant garde le mobilier sans être tenu de faire inventaire. Tout est simple comme bonjour.

— Ta, ta, ta, ta, dit Mathias, je ne fais pas les affaires comme on chante une ariette. Quels sont vos droits ?

— Quels sont les vôtres ? dit Solonet.

— Notre dot à nous, dit Mathias, est la terre de Lanstrac, du produit de vingt-trois mille livres de rentes en sac, sans compter les redevances en nature. Item, les fermes du Grassol et du Guadet, valant chacune trois mille six cents livres de rentes. Item, le clos de Belle-Rose, rapportant année commune seize mille livres : total quarante-six mille deux cents francs de rente. Item, un hôtel patrimonial à Bordeaux, imposé à neuf cents francs. Item, une belle maison entre cour et jardin, sise à Paris, rue de la Pépinière, imposée à quinze cents francs. Ces propriétés, dont les titres sont chez moi, proviennent de la succession de nos père et mère, excepté la maison de Paris, laquelle est un de nos acquêts. Nous avons également à compter le mobilier de nos deux maisons et celui du château