Page:Œuvres complètes de Blaise Pascal Hachette 1871, vol2.djvu/124

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Pater juste, mundus te non cognovit. « Père juste, le monde ne t’a pas connu ». Sur quoi saint Augustin dit que c’est un effet de sa justice qu’il ne soit point connu du monde. Prions et travaillons et réjouissoris-nous de tout, comme dit saint Paul.

Si vous m’aviez repris dans mes premières fautes, je n’aurois pas fait celle-ci, et je me serois modéré. Mais je n’effacerai pas non plus celle-ci que l’autre : vous l’effacerez bien vous-même si vous voulez. Je n’ai pu m’en empêcher, tant je suis en colère contre ceux qui veulent absolument que l’on croie la vérité lorsqu’ils la démontrent, ce que Jésus-Christ n’a pas fait en son humanité créée. C’est une moquerie et c’est, ce me semble, traiter…

Je suis bien fàché de la maladie de M. de Laporte. Je vous assure que je l’honore de tout mon cœur. Je, etc.



FIN DES LETTRES.