Modernités/Romaine

E. Giraud et Cie, éditeurs (p. 94).
I  ►


ROMAINE


Soir de fête, à Grenelle.
Soir de fête, à Grenelle.École Militaire,
Dehors : troupiers, sous-offs, marlous, chez les troquets
Godaillent.
Godaillent.Chez Marseille, où fument les quinquets,
Ces messieurs de la lutte, une peau de panthère
Aux reins, carrent leur torse et, la peau ferme et claire,
Le poil roux, font l’entrée, encor pleins de hoquets
Du dernier coup de vin.
Du dernier coup de vin.Au bas, les freluquets,
Les « dalleux » maquillés se traitent de « ma chère ».

Chosette, au bras d’un peintre, exquise en satin noir,
Venue, elle pour rire, et lui voulant tout voir,
Pense qu’il serait doux peut-être, un soir d’orgie,
De connaître un vrai mâle enfin…
De connaître un vrai mâle enfin…La nostalgie
Du ruisseau, de l’amour et des anciens bouis-bouis…
Mais Chosette est en dèche et Piétro vaut trois louis.