Marie, qui voudroit vostre nom retourner

Les Amours
Texte établi par Hugues VaganayGarnier (2p. 52-53).

XII

Marie, qui voudroit vostre nom retourner,
Il trouverait aimer : aimez-moy donc Marie,
Vostre nom de nature à l’amour vous convie.
Pecher contre son nom, ne se doit pardonner.
S’il vous plaist vostre cœur pour gage me donner,
Je vous offre le mien : ainsi de ceste vie
Nous prendrons les plaisirs, et jamais autre envie
Ne me pourra l’esprit d’une autre emprisonner.

Il fault aimer, maistresse, au monde quelque chose.
Celuy qui n’aime point, malheureux se propose
Une vie d’un Scythe, et ses jours veut passer
Sans gouster la douceur des douceurs la meilleure.
Hé qu’est-il rien de doux sans Venus ? las ! à l’heure
Que je n’aymerai plus, puisse-je trespasser.