Ouvrir le menu principal

« George Sand a mis en lutte morale deux personnages dont l’un est l’incarnation vulgaire du bourgeois, l’autre est le type le plus pur de la bonté unie à l’intelligence et à la rêverie. Le bourgeois Keller vient d’hériter du château de Muldorf, qui appartenait à son oncle mort sans testament. »