Ouvrir le menu principal

Les Chansons de Bilitis, suivies de Chansons modernes/Les Chansons de Bilitis/19

Slatkine reprints (p. 37).


L’AMIE MARIÉE


Nos mères étaient grosses en même temps et ce soir elle s’est mariée, Melissa, ma plus chère amie. Les roses sont encore sur la route ; les torches n’ont pas fini de brûler.


Et je reviens par le même chemin, avec maman, et je songe. Ainsi, ce qu’elle est aujourd’hui, moi aussi j’aurais pu l’être. Suis-je déjà si grande fille ?


Le cortège, les flûtes, le chant nuptial et le char fleuri de l’époux, toutes ces fêtes, un autre soir, se dérouleront autour de moi, parmi les branches d’olivier.


Comme à cette heure même Melissa, je me dévoilerai devant un homme, je connaîtrai l’amour dans la nuit, et plus tard des petits enfants se nourriront à mes seins gonflés…