Les Amours (1553)/Poème 7

Les amours de P. de Ronsard Vandomois, nouvellement augmentées par lui, & commentées par Marc Antoine de Muret. Plus quelques odes de l'auteur, non encor imprimées
chez la veuve Maurice de la Porte (p. 7).

Bien qu'à grand tort il te plaist d'allumer
Dedans mon coeur, siege à ta seigneurie,
Non d'un amour, ainçoi d'une Furie
Le feu cruel pour mes ôs consumer,
L'aspre tourment ne m'est point si amer,
Qu'il ne me plaise et si n'ai pas envie
De me douloir : car je n'aime ma vie
Si non d'autant qu'il te plaist de l'aimer.
Mais si les cieus m'ont fait naistre, Madame
Pour estre tien, ne genne plus mon ame,
Mais pren en gré ma ferme loiauté.
Vaut il pas mieus en tirer du service,
Que par l'horreur d'un cruel sacrifice,
L'occire aux piés de ta fiere beauté ?