Ouvrir le menu principal

Le Vent des vaisseaux/Les Dieux Lares s’irritent…

< Le Vent des vaisseaux

LES DIEUX LARES S’IRRITENT…


 
Mon cœur n’est rassuré qu’à demi… Mes Dieux lares
Revêtent ce jour-ci, des formes très bizarres.


Leur regard est comme un poignard mal émoussé…
Et je tremble, craignant leur aspect courroucé…



C’est toi qui me maudis et c’est toi qui me damnes…
Et cependant je vous servis bien, ô les Mânes !…