Ouvrir le menu principal
Mertens et fils (p. 124).


TOMBEAU DU RUD’EN SOUPPE


Cy gist dans ce tombeau foireux
Rud’En-Souppe le valeureux,
Qui voyant la guerre entreprise
Au pays, et qu’on le cherchoit,
Se cacha dessous la chemise
De sa grand’Jeanne qui pettoit.
Luy qui trembloit tant escoutoit
Tant redoubler de petarades,
Saisi de peur creut qu’il estoit
Au milieu des harquebusades :
Qu’en advint-il ? Ses sens malades,
Et le trou de son cul puant
Perdant sa vertu retentrice,
En lieu de combattre en la lice
Il mourut de peur en chiant.