La région de l’Abitibi : terres à coloniser/14

Département de la colonisation, des mines et des pêcheries (p. 22-24).

Canton de Barraute



Le chemin de fer traverse ce canton dans les rangs I, II, III et IV. Le terrain en général est très uni.

Ce canton est traversé à peu près dans le centre par la rivière Laflamme qui constitue une excellente route canotière.

Il y a un gros ruisseau à l’est sur les rangs IV et V, un second à l’ouest sur les rangs V et VI, et un troisième au nord sur les rangs VIII et IX.

Presque tous les lots de ce canton sont classés comme propres à la culture ; plusieurs, dans les rangs I, II, III sont maintenant vendus.

Les premiers colons du canton de Barraute, sont arrivés dans l’été de 1915. Mais, c’est surtout depuis l’été de 1917, que date le mouvement de colonisation de ce côté. Les colons viennent, pour la plupart de Saint-Basile, de Saint-Alban, de Portneuf, de Sainte-Thècle et de Saint-Narcisse de Champlain.

« Le bassin argileux de la rivière Laflamme et du lac Natagan, a


page=1
VILLAGE DE LASARRE — Juin 1919

une étendue dans Barraute, de 60 milles carrés et dans Fiedmont, de

50 milles carrés.

Cette argile d’un blanc gris, contient un peu de sable fin. Elle est très compacte. À une profondeur de 6 à 10 pieds, on atteint une glaise bleue très molle. Quelques colons qui ont creusé des puits artésiens ont atteint le sable à une profondeur d’une trentaine de pieds.

Au point de vue agricole, cette argile est de bonne qualité. Peu productive d’abord elle donne de meilleurs résultats lorsque le labour et l’action des agents atmosphériques l’ont ameublie. » Rapport de M. J. E. Guay, ingénieur forestier Décembre, 1918.


page=1
CHAPELLE-ÉCOLE DU VILLAGE
PRIVAT — Construite en 1916

BARRAUTE (Saint-Jacques-le-Majeur de) (rivière Natagan). — Ce village situé sur la rive ouest de la rivière Laflamme, se développe bien. Il renferme maintenant une population de 370 âmes. Il y a à Barraute deux moulins à scie, un magasin, un restaurant et un hôtel. L’école est fréquentée par quarante enfants. On vient d’y terminer la construction d’une chapelle-école, qui servira plus tard de presbytère. Barraute est encore une mission desservie par le curé de Landrienne, qui vient y faire les offices religieux deux fois par mois.

Une grande route qui a son point de départ au village, traverse tout le canton Barraute et se rend jusqu’au rang VII du canton Lamorandière. Cette route sera terminée dans le cours de l’été 1919.