Ouvrir le menu principal

La Grande Encyclopédie, inventaire raisonné des sciences, des lettres, et des arts/Biondo (flavio)

Index Général A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

BIONDO (Flavio), antiquaire italien, né à Forli en 1388, mort à Rome le 4 juin 1463, appelé aussi Biondo da Forii. Quelques auteurs croient, à tort, que son nom de famille était Flavio ; ses écrits sont signés, Flavius Blondes, et il avait un frère appelé Mattheus Blondus, qui fut abbé de Sainte-Marie de 16 Rotonde. Après avoir étudié sous la direction de Jean Ballistario de Crémone, il fut envoyé à Milan où il découvrit et copia le manuscrit unique du dialogue de Cicéron De claris aratoribus. Après avoir été chancelier de Francesco Barbaro, préteur de Bergame, il devint le secrétaire du pape Eugène IV. En 1434, envoyé en ambassade à Florence et à Venise, il fut partout accueilli avec empressement à causé de sa science. Les papes Nicolas V, Calixte Ill et Pie II le gardèrent comme secrétaire, lui facilitant les moyens d’élever sa nombreuse famille et d’écrire les ouvrages d’histoire et d’archéologie suivants, édités après sa mort par ses fils Romœ instauratœ libri tres (Vérone, 1482, in-fol.), précieuse étude des monuments antiques de Rome ; Romœ triumphantis libri decem (Brescia, 1482, in-fol.), étude sur les institutions de la république romaine ; Italia illustrata (Rome, 1474, in-fol.) ; Historiarum ab inclinatione romani imperii ad annum 1440 ; decades III, libri XXXI (Venise, 1483, in-fol.) ; la seconde édition de cet ouvrage, publiée en 1484, contient un appendice dû au pape Pie II ; De origine ac gestis Venetorum (Vérone, 1481, in-fol.). Des manuscrits inédits de Flavio Biondo sont conservés dans les bibliothèques du Vatican, de Dresde et d’Oxford.