L’Encyclopédie/1re édition/SIL

◄  SIKOKF
SILA  ►

SIL, s. m. (Hist. nat.) nom donné par les anciens à une espece d’ocre rouge ; ils en distinguoient trois especes ; le silatticum étoit d’un rouge pourpre ; le sil, syricum venoit de Syrie, étoit d’un rouge vis ; le sil, marmorosum ou marbré, qui avoit la dureté d’une pierre. Ils avoient aussi le sil achaïcum, dont nous n’avons point de description. M. Hill croit que le sil atticum romanorum dont il est parlé dans Vitruve, étoit un sable rouge & brillant préparé, qu’il ne faut point confondre avec l’ocre attique dont on a parlé. Voyez Hill, notes sur Théophraste.

Sil, (Géog. mod.) riviere d’Asie. Elle naît aux confins du Carduel, & après avoir traversé la Circassie, elle se décharge dans la mer de Zabache. (D. J.)