L’Encyclopédie/1re édition/LECTOURE, ou LEICTOURE, ou LEITOUR

LECTURE  ►

LECTOURE, ou LEICTOURE, ou LEITOUR, ou LAICTOURE, en latin Lactora, gen. Lactorum, Lectora, Lectura, Lectorium & Lecturum, (Géogr.) ancienne & forte ville de France en Gascogne, capitale de l’Armagnac, avec un vieux château, & un évêché suffragant d’Ausch. E le est sur une montagne, au pié de laquelle passe la riviere de Gers, à 5 lieues E. de Condom, 8 S. O. d’Agen, 8 N. E. d’Auch, 145 8. O. de Paris.

Cette ville étoit le chef-lieu du peuple Lactorates, dont le nom est marqué dans une inscription romaine ; mais il ne se trouve indiqué nulle part avant l’itinéraire d’Antonin, où l’on voit la ville Lectoure, sur le chemin qui, passant par Ausch, alloit à Comminges. Depuis le cinquieme siécle, le nom Lactora, & celui des évêques de cette ville, se lisent dans les signatures des conciles. Philippe le Bel acquit Lectoure en 1300 d’Elie Talleiran, comte de Perigord.

On lit dans Gruter des copies d’inscriptions antiques trouvées à Leictoure, dans l’une desquelles il y a R. P. Lactorat. & dans une autre Civit. Lactorat. Ces titres de cité & de république marquent une ville libre.

On a aussi découvert un très-grand nombre d’inscriptions tauroboliques à Lectoure ; presque toutes ont été faites sous Gordien III. qu’on nomme autrement Gordien Pie, pour le retour de la santé de cet empereur, quoique cette ville y prît le plus petit intérêt du monde Voyez sur Laictoure modene, Had. de Vallois, not. Gall. p. 259. & M. de Marca dans son hist. de Béarn, liv. I. ch. 10 Long. 18. 16. 53. latit. 43. 56. 2.