L’Encyclopédie/1re édition/DISSIMULATION

DISSIMULATION, s. f. (Morale.) il y a de la différence entre dissimuler, cacher, & déguiser. On cache par un profond secret ce qu’on ne veut pas manifester. On dissimule par une conduite réservée ce qu’on ne veut pas faire appercevoir. On déguise par des apparences contraires ce qu’on veut dérober à la pénétration d’autrui. L’homme caché veille sur lui-même pour ne se point trahir par indiscrétion. Le dissimulé veille sur les autres pour ne les pas mettre à portée de le connoître. Le déguisé se montre autre qu’il n’est pour donner le change. On ne parle ici que de la dissimulation.

Rien ne donne une idée plus avantageuse de la société, que ce que rapporte l’évangile de l’état où elle se trouvoit parmi les premiers Chrétiens. Ils n’avoient, dit-on, qu’un cœur & qu’une ame, erat cor unum & anima una. Dans cette disposition d’esprit, avait-on besoin de la dissimulation ? Un homme se dissimule-t-il quelque chose à lui-même ? & ceux qui vivroient les uns par rapport aux autres, dans la même union où chacun de nous est avec soi-même, auroient-ils besoin des précautions du secret ?

Aussi voyons-nous que dans le caractere d’un homme propre à faire le bonheur de la société, le premier trait que l’on exige, est la franchise & la sincérité. On lui préfere un caractere opposé, par rapport à ce qu’on appelle les grandes affaires, ou les négociations importantes ; mais tout ce qu’on en peut conclure, c’est que ces occasions particulieres ne sont pas ce qui contribue au bonheur de la société en général. Toute négociation légitime ne devroit rouler que sur un point, qui est de faire voir à celui avec qui on négocie, que nous cherchons à réunir son avantage avec le nôtre.

Les bons princes ont regardé la dissimulation comme un mal nécessaire : les tyrans, tels que Tibere, Loüis XI. &c. s’en paroient comme d’une vertu.

Il n’est pas douteux que le secret est souvent nécessaire contre la disposition de ceux qui voudroient interrompre nos entreprises légitimes. Mais la nécessité de la précaution deviendroit incomparablement plus rare, si l’on ne formoit d’entreprises que celles qu’on peut avoüer sans être exposé à aucun reproche. La candeur avec laquelle on agiroit alors, mettroit beaucoup de gens dans nos intérêts. Le maréchal de Biron auroit sauvé sa vie, en parlant avec plus de franchise à Henri IV.

Ce que j’ai voulu dire dans cet article sur le secret de la dissimulation, par rapport à la douceur de la société, se réduit donc à trois ou quatre choses.

1°. Ne point estimer le caractere de ceux qui, sans choix & sans distinction, sont réservés & secrets : 2°. ne faire des secrets que sur des choses qui le méritent bien : 3°. avoir une telle conduite, qu’elle n’ait besoin du secret que le moins qu’il soit possible. Article de M. Formey.