Ouvrir le menu principal

TABLE

DES CHAPITRES

Contenus dans cette seconde Partie,
Avec les Sommaires des matières qui y sont traitées.

Le Commerce
  
Noblesse commerçante, fausse & destructive spéculation, 
 5
  
Exorde de thême sur la nature du Commerce, 
 7
  
L’Etat est l’arbre ; les racines l’Agriculture ; les branches l’industrie ; les feuilles le Commerce extérieur & les Arts, 
 12

Circulation
 22
  
Dette respective du Prince & du peuple, 
 27
  
Change entre le Souverain & les sujets, 
 33
  
Une Province pourroit ne payer rien du tout, & être très-misérable, 
 37
  
Vivification des landes de Bordeaux, 
 39
  
Vivification du Berri, 
 46
  
Augmenter la dépense, diminuer la recette, moyen de rétablir les finances, 
 57
  
Le mot célèbre de Cyrus aussi juste que noble, 
 72

Justice & Police
 79
  
Justice & Police sujettes aux mêmes loix de circulation, 
 82
  
Evocations & attributions, obstructions
 91
  
Ressort trop étendu, vice en ce genre, 
 96
  
Jugement par les Pairs, régime impossible, 
 107
  
Le ressort principal & le plus délicat, ce sont les mœurs, 
 115
  
Les biens physiques bornés, les biens moraux immenses, 
 119
  
Le Gouvernement a plus de pouvoir fur le moral que sur le physique, 
 123
  
Les écrits peignent les mœurs & les font. 
 128

Les Mœurs
 135
  
Les mœurs, tableau de la société, 
 136
  
…… ressort de la société, 
 138
  
Les mœurs s’altèrent par degrés, 
 145
  
La Religion, ressort principal des mœurs, 
 147
  
Un Prince irréligieux le plus fou des fanatiques, 
 150
  
Les Livres impies sont plutôt la suite du relâchement des mœurs que son principe, 
 156
  
Rien n’est moins intolérant que l’esprit de la Religion, rien ne l’est plus que la raison d’Etat, 
 173
  
L’amour de la patrie peut & doit exister dans la Monarchie, 
 182
  
Avilissement des Grands dans un Etat, prélude de l’anarchie absolue, 
 194
  
Dans une nation où chaque profession ne fera estimée que par sa solde, le soldat sera un goujat auprès d’un valet, 
 205
  
La sociabilité est la société dans les vertus, son contraire dans les vices, 
 213
  
Abbréviation des deuils, altération des mœurs, 
 214
  
Apathie, mort civile, 
 224
  
Décence des mœurs, 
 226
  
Distindion de la simplicité à la familiarité, 
 232


  
Les mœurs sont les cordes de l’instrument politique, les loix n’en sont que les sons, 
 236

Du Luxe
 243
  
Le luxe, dépense déplacée, 
 248
  
…… afFoiblit l’esprit, 
 253
  
…… affaisse l’ame, 
 256
  
…… avilit le cœur, 
 263
  
…… énerve le corps, 
 273
  
…… déplacement dans l’extérieur de la dépense, 
 274
  
…… amene la recherche & le colifichet, & tourne de ce côté les personnes ainsi que les biens, 
 284
  
…… diminue le travail, 
 291
  
Les folles dépenses irritent la cupidité, & par elle grossissent les fortunes particulières, loin de les mipartir, 
 295
  
Les loix somptuaires ne valent rien dans un grand Etat, 
 299
  
Le luxe tend à détruire la politesse, 
 307
  
…… détruit l’industrie & les arts, 
 309
  
…… fait dégénérer les sciences & les beaux arts, 
 316
  
Moyens par lesquels le luxe détruit la politesse, 
 322
  
…… l’industrie, 
 326
  
…… les arts, 
 328

Age de la France
 340
  
Cercle prescrit à toute la nature, 
 342
  
Il faut calculer & connoître l’âge d’une société, 
 345
  
Enfance de la France, 
 349
  
Jeunesse de la France, 
 350
  
Age mûr de la France, 
 353
  
La gaiété des François, 
 357
  
Leur activité, 
 362
  
Leur industrie, 
 367

Reversement
 372
  
Paris, tête trop grosse pour le corps, 
 375
  
Précis de la circulation vivifiante, 
 383
  
Nécessité & position des manufactures, 
 385
  
Canaux, 
 398
  
Troupes employées aux travaux publics, 
 402
  
Résidence dans les Provinces, de ceux qui y possédent des emplois lucratifs à leurs charges. 
 408
  
Maisons de retraite & de force, rejettées dans les pays de peu de consommation, 
 412
  
Hôpitaux accroissent la misere, loin de la soulager, 
 418


  
Impudence de la mendicité presque aussi destructive dans un Etat, que celle de la richesse, 
 423
  
Enfans-trouvés, 
 424

L’argent doit-il être marchandise ou non ?  
 432
  
Emprunts de l’Etranger, hypotheque & tribut, 
 435
  
Calcul de Dutot sur la Marine, 
 455
  
Réponse à la nécessité des rentes pour ceux qui ne sçauroient être agriculteurs, 
 476
  
Le rentier est de sa nature un oisif qui jouit, 
 484
  
Baisser le taux des rentes, 
 Ibid
  
Les dits & contredits ne valent rien en fait d’affaires d’Etat, 
 487
  
D’où doit partir le tarif du baissement d’intérêts, 
 491
  
Baissement d’intérêts, vivification de l’agriculture, 
 494
  
…… du commerce, 
 495
  
…… de l’industrie pour les manufactures, 
 497
  
Remboursement du capital, 
 498
  
Mémoires de Sulli, 
 506
  
Liquidation des dettes, 
 512
  
Remboursemens, 
 518
  
Bêtise qui craint la sortie de l’argent étranger, 
 520
  
Bonification des fonds, fuite des arrangemens précédents, 
 525
  
Opinion de l’Eglise sur le prêt, d’accord avec le véritable intérêt de l’Etat, 
 527

Fin de la Table de la II. Partie.