Jugement du roi de Bohême

Jugement du roi de Bohême
Le Jugement dou Roy de Behaingne, Texte établi par Ernest Hœpffner, Librairie Firmin-Didot et CieTome premier (p. 57-135).




LE JUGEMENT DOU ROY DE BEHAINGNE [1]





Au temps pascour que toute riens s’esgaie, [2]
Que la terre de mainte colour gaie [3]
Se cointoie, dont pointure sans plaie
           4 Sous la mamelle [4]
Fait Bonne Amour a mainte dame belle,
A maint amant et a mainte pucelle,
Dont il ont puis mainte lie nouvelle [5]
           8 Et maint esmay,
A ce dous temps, contre le mois de may. [6]
Par un matin cointement m’acesmay, [7]
Com cils qui très parfaitement amay [8]
           12 D’amour seüre.

Et li jours fu attemprez par mesure, [9]
Biaus, clers, luisans, nés et purs, sans froidure. [10]
La rousée par dessus la verdure [11]
           16 Resplendissoit
Si clerement que tout m′esbloïssoit, [12]
Quant mes regars celle part guenchissoit, [13]
Pour le soleil qui dessus reluisoit.
           20 Et cil oisel, [14]
Pour la douceur dou joli temps nouvel, [15]
Si liement et de si grant revel [16]
Chantoient tuit que j′alay a l′appel [17]
           24 De leur dous chant.
Si en choisi en l′air un voletant [18]
Qui dessus tous s′en aloit glatissant : [19]
« Oci ! oci ! » Et je le sieui tant [20]
           28 Qu′en un destour.
Sus un ruissel, près d′une belle tour,
Ou il avoit maint arbre et mainte flour
Souëf flairant, de diverse colour, [21]
           32 S′ala sëoir. [22]
Lors me laissay tout bellement chëoir [23]
Et me coiti si bien, a mon pooir, [24]
Sous les arbres, qu′il ne me pot vëoir, [25]
           36 Pour escouter
Le très dous son de son joli chanter. [26]
Si me plut tant en oïr déliter [27]

 
Son dous chanter, que jamais raconter [28]
            40 Ne le porroie.

Mais tout einsi, com je me delitoie [29]
En son très dous chanter que j’escoutoie, [30]
Je vi venir par une estroite voie,
            44 Pleinne d’erbette,
Une dame pensant, toute seulette
Fors d’un chiennet et d’une pucelette ;
Mais bien sambloit sa manière simplette [31]
            48 Pleinne d’anoy.
Et d’autre part, un petit loing de moy.
Uns chevaliers de moult très noble arroy [32]
Tout le chemin venoit encontre soy
            52 Sans compaingnie ;
Si me pensay qu’amis yert et amie. [33]
Lors me boutay par dedens la fueillie [34]
Si embrunchiez qu’il ne me virent mie. [35]
            56 Mais quant amis,
En qui Nature assez de biens a mis, [36]
Fu aprochiez de la dame de pris, [37]
Com gracieus, sages et bien apris [38]
            60 La salua. [39]
Et la dame que pensée argua. [40]
Sans riens respondre a li, le trespassa. [41]
Et cils tantost arrière rappassa, [42]
            64 Et se la prist [43]
Par le giron, et doucement li dist :
« Très douce dame, avez vous en despit [44]

Le mien salut ? » Et quant elle le vit, [45]
          68 Se respondi
En souspirant, que plus n’i attend ! :
« Certes, sire, pas ne vous entendi
Pour mon penser qui le me deffendi ; [46]
          72 Mais se j’ay fait
Riens ou il ait villenie ou meffait,
Vueilliez le moy pardonner, s’il vous plait. »
Li chevaliers, sans faire plus de plait,
          76 Dist doucement :
« Dame, il n’affiert ci nul pardonnement,
Car il n’y a meffait ne mautalent ; [47]
Mais je vous pri que vostre pensement [48]
          80 Me vueilliez dire. »
Et la dame parfondement souspire
Et dist : <( Pour Dieu, laissiez m’en pais, biau sire ; [49]
Car mestier n’ay que me faciez plus d’ire [50]
          84 Ne de contraire [51]
Que j’en reçoy ». Et cils se prist a traire [52]
Plus près de li, pour sa pensée attraire, [53]
Et li a dit : « Très douce débonnaire, [54]
          88 Triste vous voy.
Mais je vous jur et promet par ma foy,
S’a moy volez descouvrir vostre anoy, [55]
Que je feray tout le pooir de moy
          92 De l’adrecier ».
Et la dame l’en prist a mercier,
Et dist : « Sire, nuls ne m’en puet aidier, [56]

 
Ne nuls fors Dieus ne porroit alegier [57]
          96 La grief dolour [58]
Qui fait pâlir et teindre ma colour,
Qui tient mon cuer en tristesse et en plour,
Et qui me met en si dure langour [59]
          100 Qu’a dire voir
Nuls cuers qui soit n’en porroit plus avoir ». [60]
— « Dame, et quels maus vous fait si fort doloir ? [61]
Dites le moy ; que je cuit recevoir [62]
          104 Si tre’s grief peinne, [63]
Si dolereuse, si dure, si greveinne. [64]
Si amere, que soiez bien certeinne, [65]
Il n’est dame, ne créature humeinne, [66]
          108 Ne n’iert jamais,
Qui tele peinne endurast onques mais ».
— « Certes, sire, je croy bien que tel fais [67]
Ne portez pas a vo cuer que je fais. [68]
          112 Pour ce sarez
Ma pensée qu’a savoir desirez. [69]
Mais tout avant, vous me prometterez [70]
Que sans mentir la vostre me direz ». [71] [72]
          116 — « Tenez, ma dame :
Je vous promet par ma foy et par m’ame
Que le penser qui m’esprent et enflame
Et qui souvent mon cuer mort et entame [73]
          120 Vous gehiray
De chief en chief, ne ja n’en mentiray ». [74]

— « Certes, sire, et je le vous diray ».
— « Or dites donc ; je vous escouteray [75]
          124 Moult volentiers ».
— « Sire, il a bien set ans ou huit entiers, [76]
Que mes cuers a esté sers et rentiers
A Bonne Amour, si qu’apris ses sentiers [77]
          128 Ay très m’enfance.
Car dès premiers que j’eus sa congnoissance [78],
Cuer, corps, pooir, vie, avoir et puissance [79]
Et quanqu’il fu de moy, mis par plaisance [80]
          132 En son servage.
Et elle me retint en son hommage [81]
Et me donna de très loial corage
A bel et bon, dous, gracieus et sage, [82]
          136 Qui de valour,
De courtoisie et de parfaite honnour
Et de plaisant maintien avoit la flour, [83] [84]
Et des très bons estoit tout le millour. [85]
          140 Et s’ot en li [86]
Cent corps faitis, cointe, apert et joli,
Juene, gentil, de manière garni. [87]
Plein de tout ce qu’il faut a vray ami ; [88]
          144 Et d’estre amez

 
Par dessus tous estoit dignes clamez, [89]
Car il estoit vrais^ loiaus et secrez, [90]
Et en trestous fais amoureus discrez, [91]
          148 Et je l’amoie
Si loiaument que tout mon cuer mettoie
En li amer, n’autre entente n’avoie ; [92]
Qu’en li estoit m’esperance, ma joie [93]
          152 Et mon plaisir,
Mon cuer, m’amour, mon penser, mon désir. [94]
De tous les biens pooit mes cuers joir [95]
Par li vëoir seulement et oïr.
          156 Tous mes confors
Estoit en li ; c’estoit tous mes depors, [96]
Tous mes solas, mes déduis, mes trésors ; [97]
C’estoit mes murs, mes chastiaus, mes ressers. [98]
          160 Et il m’amoit,
Par dessus tout me servoit et cremoit ; [99]
Son cuer, s’amour, sa dame me clamoit ; [100]
Tous estoit miens ; mes cuers bien le savoit ;
          164 Ne riens desplaire
Ne li peust qui a moy deüst plaire.
De nos deus cuers estoit si juste paire [101]
Qu’onques ne fu l’un a l’autre contraire ;
          168 Einsois estoient
Tuit d’un acort ; une pensée avoient ; [102]
De volenté, de désir se sambloient ; [103]
Un bien, un mal, une joie sentoient
          172 Conjointement,

N′onques ne fu entre eaus deus autrement, [104]
Mais c′a toudis esté si loiaument [105]
Qu′il n′ot onques un villein pensement [106]
          176 En nos amours.
Lasse, dolente ! Or est bien a rebours ; [107]
Car mes douceurs sont dolereus labours,
Et mes joies sont ameres dolours, [108]
          180 Et mi penser, [109]
En qui mes cuers se soloit déliter
Et doucement de tous maus conforter, [110]
Sont et seront dolent, triste et amer ; [111]
          184 En obscurté
Seront mi jour, plein de maleürté, [112]
Et mi espoir sans nulle seûrté, [113]
Et ma douceur sera dure durté ; [114]
          188 Car sans faillir
Teindre, trambler, muer et tressaillir, [115]
Pleindre, plourer, souspirer et gémir,
Et en paourde desespoir frémir [116]
          192 Me couvendra ; [117]
N′a mon las cuer jamais bien ne vendra, [118]
N′a nul confort n′a joie n′ateindra, [119]
Jusques atant que la mort me prendra, [120]
          196 Qui a grant tort
Par devers moy, quant elle ne s′amort

 
A moy mordre de son dolereus mort,
Quant elle m’a dou tout tollu et mort [121]
          200 Mon dous ami
Que j’amoie de fin cuer et il mi. [122]
Mais après li, lasse ! dolente ! eimy ! [123]
Ne quier jamais vivre jour ne demi [124]
          204 En si grief dueil, [125]
Eins vueil mourir dou mal dont je me dueil. » [126]
Et je qui fui boutez dedens le brueil [127]
Vi qu’a ce mot la dame au dous acueil [128]
          208 Cheï com morte.
Mais cils qui fu de noble et gentil sorte [129]
Souventes fois li deprie et enorte
Moult doucement qu’elle se reconforte ;
          212 Mais riens ne vaut, [130]
Car la dame que grief doleur assaut [131]
Pour son ami sent un si dur assaut [132]
Qu’en li vigour et aleinne deffaut. [133]
          216 Et quant il voit
Que la dame pas ne Tentent ne oit, [134]
Tant fu dolens qu’estre plus ne pooit ; [135]
Mais nonpourquant tant fait que bien perçoit [136]
          220 Qu’elle est pasmée. [137]
Lors en sa main cueilli de la rousée
Sus l’erbe vert ; si l’en a arrousée [138]
En tous les lieus de sa face esplourée [139]
          224 Si doucement

Que la dame qui avoit longuement
Perdu vigour, scens et entendement
Ouvri les yeus et prist parfondement
          228 A souspirer,
En regretant celui qui désirer [140]
Li fait la mort par loiaument amer. [141]
Mais cils qui ot le cuer franc sans amer
          232 Dist : « Dame chiere,
Pour Dieu merci, reprenez vo manière, [142]
Vous vous tuez de faire tele chiere,
Car je voy bien que moult comparez chiere [143]
          236 L’amour de li.
Si n’aiez pas le cuer einsi failli, [144]
Car ce n’est pas preus, ne honneur aussi. » [145]
— « Vous dites voir, sire ; mais trop mar vi [146]
          240 L’eure et le jour
Qu’onques amay de si parfaite amour,
Car je n’en puis eschaper par nul tour ;
Eins y congnois ma mort sans nul retour. » [147]
          244 « Dame, or oiez
Ce que diray et a mal ne l’aiez : [148]
N’est merveille se vous vous esmaiez. [149]
Car bien est drois que dolente soiez. [150]
          248 Mais vraiement
On trouveroit plus tost aligement [151]
En vostre mal qu’en mien ». [152]
« Sire, et com-[ment ? [153]
Dites le moy, et de vo sairement
          252 Vous aquitez. »

 
— « Moult voulentiers, mais que vous m’escoutez, [154]
Et que vo cuer de tristesse gettez, [155]
Par quoy toute vostre entente mettez [156]
          256 A moy oïr. » [157]
— « Certes, sire, po me puis resjoïr. [158]
Mais j’en feray mon pouoir, sans mentir.» [159]
— « Dont vous diray quels maus j’ay a sentir, [160]
          260 Sans plus attendre :
Dame, très dont que je me sos entendre, [161]
Et que mes cuers pot sentir et comprendre [162]
Que c’est amer, je ne finay de tendre [163]
          264 A estre amez ;
Si que lonc temps, pour estre amis clamez,
Eins que mes cuers fust assis ne donnez
N’a dame nulle ottroiez n’assenez, [164]
          268 A Bonne Amour [165]
Par maintes fois fis dévote clamour [166]
Qu’elle mon cuer asseïst a l’onnour
De celle en qui il feroit son séjour, [167]
          272 Et que ce fust
Si que loange et gloire en receûst [168]
Et que, se ja mes cuers faire peûst [169]
Chose de quoy souvenir li deûst [170]
          276 Ou desservir [171]

Nul guerredon de dame par servir,
Qu’en aucun temps li deingnast souvenir [172]
De moy qui vueil estre siens, sans partir,
          280 Toute ma vie.
Tant qu’il avint qu’en une compaingnie [173]
Ou il avoit mainte dame jolie,
Juene, gentil, joieuse et envoisie, [174]
          284 Vins par Fortune,
Qui de mentir a tous est trop commune. [175]
Si en choisi entre les autres l’une [176]
Qui, tout aussi com li solaus la lune [177]
          288 Veint de clarté, [178]
Avoit elle les autres seurmonté [179]
De pris, d’onneur, de grâce et de biauté, [180]
Et tant estoit humble et simple, a mon gré, [181]
          292 Car, a voir dire, [182]
On ne porroit en tout le monde eslire [183]
Sa pareille, ne tous li mons souffire [184]
Ne porroit pas, pour sa biauté descrire [185]
          296 Parfaitement.
Car je la vi dancier si cointement
Et puis chanter si très joliement. [186]
Rire et jouer si gracieusement,
          300 Qu’onques encor
Ne fu veû plus gracieus trésor.
Car si cheveus ressambloient fil d’or [187]
Et n’estoient ne trop blont ne trop sor ; [188]

          304. Son front estoit
Blanc et poli, ne fronce n’i avoit,
Sans vice nul compassé si a droit
Que trop large n’estoit, ne trop estroit ; [189]
          308 Et si sorcil
Qui estoient de taille très gentil [190]
Dessus le blanc sambloient un noir fil, [191]
Dont il fussent prisié entre cent mil. [192]
          312 Mais si dui oueil [193]
Qui de mon cuer vorrent passer le sueil [194]
Par leur rigour et par leur bel accueil, [195]
Pour moy donner le mal dont je me dueil,
          316 Furent riant.
Nom pas moult vair, pour estre plus poingnant [196]
Et plus agu, dous, humble et attraiant,
Tous pleins de las pour loier un amant [197]
          320 En amour pure ;
Et s’estoient clungnetant par mesure, [198]
Fendus a point, sans trop grant ouverture,
Tout acquérant par leur douce pointure ; [199]
          324 N’a l’entrouvrir
Ne se peust nuls homs qui soit couvrir [200]
Qu’en mi le cuer ne l’alassent ferir, [201]
S’il leur pleûst, et pour euls retenir. [202]
          328 Mais leurs regars,
Merci donnant par samblant, aus musars [203]
N’estoit mie folettement espars ; [204]

Car quant lancier voloit un de ses dars, [205]
          332 Si sagement
Le savoit faire et si soutivement [206]
Que nuls savoir nel peust bonnement,
Fors cils seur qui il chëoit proprement. [207]
          336 Net, odorant, [208]
Lonc et traitif, de taille bien sëant [209]
Avoit le nés au viaire atTerant ; 338 [210]
Car il n’estoit trop petit, ne trop grant. [211]
          340 Mais sa bouchette,
Petite a droit, vermillette, grossette, [212]
Toudis riant, savoreuse, doucette, [213] [214]
Me fait languir, quant mes cuers la regrette.
          344 Car qui l’oist
Parler a point, et rire la veïst, [215]
Et les douceurs par saveur recueillist, [216]
Il la prisast seur toutes et deïst ;
          348 Que deus fossettes
En sousriant faisoient ses joettes [217]
Qui estoient blanches et vermillettes [218]
Pour embelir, et un petit grassettes. [219]
          352 Et encor plus : [220]
Les dens avoit blans, sarrez et menus, [221]
Et ses mentons estoit un po fendus, [222]
Votis dessous et rondez par dessus.
          356 Mais a merveille

Fu sa couleur, des autres nompareille, [223]
Car elle fu vive, fresche et vermeille,
Plus que la rose en may, eins qu’on la cueille, [224]
          360 Et, a briés mos,
Blanche com noif, polie, de biau gros
Fu sa gorge, n’i ot fronce ne os ; [225]
Et s’ot biau col dont je la pris et los.[226]
          364 Aussi est drois [227]
Que je parle de ses bras Ions et drois [228]
Qui estoient bien fais en tous endrois ; [229]
Car elle avoit blanches mains et Ions dois. [230]
          368 A mon devis
Avoit le sein blanc, dur et haut assis, [231]
Poingnant, rondet, et si estoit petis,
Selonc le corps, gracieus et faitis.
          372 Sans nul mestret v [232]
Avoit le corps par mesure pourtret. [233]
Cent, joint, joli, juene, gentil, grasset, [234]
Lonc, droit, faitis, cointe, apert et graillet.
          376 Très bien tailliez
Hanches, cuisses, jambes ot, et les piez [235]
Votis, grossez, bien et bel enjointiez, [236]
Par maistrise mignotement chauciez. [237]
          380 Dou remenant
Que pas ne vi, dame, vous di je tant [238]
Qu’a nature tout estoit respondant, [239]

Bien fassonné et de taille excellent. [240]
          384 Et ce seurplus [241]
Dont je ne vueil maintenant dire plus [242]
Devoit estre sans comparer tenus
A plus très dous et a plus biaus que nuls. [243]
          388 Délié cuirien
Blanc et souëf avoit, sus toute rien
Resplendissant, si qu’on si mirast bien ;
Vice, tache n’i avoit fors que bien. [244]
          392 Douce et serrée [245]
Avoit la char, tendrette de rousée, [246]
Mais de manière humble et asseurée [247]
Et de très biau maintien estoit parée.
          396 Et vraiement,
Tant fu belle, que je croy fermement, [248]
Se Nature qui tout fait soutilment [249]
En voloit faire une aussi proprement, [250]
          400 Qu’elle y faurroit [251]
Et que jamais assener n’i saroit, [252]
Se l’exemple de ceste ci n’avoit [253]
Qui de biauté toutes autres passoit.
          404 Et se vous di
Qu’onques encor en ma vie ne vi [254]
Corps de dame si très bien assevi. [255]
Mais elle avoit quatorze ans et demi
          408 Ou environ.
Si que, dame, quant je vi sa façon [256]

Qui tant estoit belle sans meffaçon, [257]
Dedens mon cuer la douce impression
          412 De sa figure [258]
Fu telement empreinte qu’elle y dure, [259]
Ne onques puis n’en parti, dont j’endure
Meinte doleur et meinte durté dure. [260]
          416 Et sans doutance,
Eins que partis fusse de sa présence,
Dedens mon cuer se ficha si Plaisance,
En remirant sa douce contenance,
          420 Que sachiez bien,
Se j’eusse l’avoir Otheviën, [261]
Et sceûsse le scens de Galiën, [262]
Et avec ce tuit li bien fussent mien, [263]
          424 Je tout eüsse
Guerpi par si, que vëoir la peüsse
A mon voloir ou que faire sceüsse
Chose a son vueil, dont plaire li deüsse. [264] [265]
          428 Mais Fine Amour
Qui vit que pris estoie par le tour
De Plaisance qui m’ot mis en sa tour. [266]
En remirant son gracieus atour, [267]
          432 Sans menacier
Un dous regart riant me fist lancier
Par mi le cuer, et moy si enlacier,
Qu’il me sousmist en son très dous dangier,
          436 Sans repentir.
Si me plut tant cils dangiers a sentir, [268]

Quant cils regars se deingnoit assentir [269]
A descendre seur moy, que, sans mentir, [270]
          440 Je ne savoie
Qu’il m’avenoit ne quele part j’estoie ; [271]
Car scens, vigour et manière perdoie, [272]
Si durement par ses yeus me sentoie [273]
          444 Enamourez.
Adont désirs d’estre de li amez [274]
En mon cuer fu si très fort enflamez [275]
Que puis m’en suis cent fois chetis clamez [276]
          448 En souspirant ;
Car tel doleur sentoie en désirant [277]
Que ma vigour en aloit empirant [278]
Et meint penser avoie, en remirant [279]
          452 Son dous viaire ;
Car volentiers li alasse retraire
Comment de cuer l’amoie, sans retraire. [280]
Mais la paour d’escondire ce faire [281]
          456 Me deffendoit ;
Et d’autre part Bel Acueil m’appelloit, [282]
Son Dous Regart riant m’asseiiroit, [283]
Et Dous Espoirs doucement me disoit [284]
          460 En loiauté
Et m’affermoit qu’onques si grant biauté
Ne pot estre, qu’il n’i eust pité. [285]
Si m’ont cil troi tant dit et enorté [286]
          464 Que toutevoie

 
Je m’acorday que m’amour li diroie. [287]
Helas ! einsi tous seuls me debatoie. [288]
Mais quant mes maus reirairc li cuidoie, [289]
          468 Si paoureus,
Si veins, si mas, si las, si engoisseus, [290]
Si desconfis, si tramblans^ si honteus
Estoit mes cuers et dou mal amoureus
          472 Si fort espris,
Qu’en li n’avoit scens, manière, n’avis, [291]
Einsois estoit com transis et ravis, [292]
Quant bien vëoir pooie vis a vis
          476 Sa biauté pure. [293]
Lors estoit mors d’amoureuse morsure [294]
Mes cuers et poins de joieuse pointure [295]
Et repeus de douce nourreture [296]
          480 Par Dous Penser
Qui ma doleur faisoit toute cesser [297]
Et garison me faisoit espérer.
Einsi souvent avoie pour amer [298]
          484 Joie et tourment.
Si demouray en ce point longuement, [299]
Une heure liez et l’autre heure dolent, [300]
Qu’onques n’osay requerre aligement [301]
          488 De ma doiour.
Mais nompourquant grant destresse d’amour, [302]
Ardant désir, la crueuse langour, [303]
Ou j’avoie demouré par maint jour, [304]

          492 Son bel acueil, [305]
Espérance de terminer mon dueil, [306]
Sa grant biauté, si dous riant vair oueil, [307]
Et ce qu’en li n’avoit goûte d’orgueil, [308]
          496 Le hardement
De requerre merci couardement [309]
Me donnèrent ; si li dis humblement,
Moult tresmuez et paoureusement : [310]
          500 « Ma chiere dame,
Vostre biauté mon cuer art et enflame, [311]
Si que seur tout vous aim, sans penser blâme, [312]
De cuer, de corps, de vray désir et d’ame.
          504 Si vous depri.
Douce dame, qu’aiez de moy merci ; [313]
Car vraiement, je morray d’amer ci. [314]
Se de vo cuer, qui a le mien nerci, [315]
          508 N’ay aligence. »
Et quant einsi li os dit ma grevance,
Un pou muer vi sa douce samblance,
Ce me fu vis ; dont je fui en doubtance [316]
          512 D’estre escondis ;
Mais ses regars m’asseuroit toudis.
Et sa douceur, et son gracïeus ris, [317]
Si que par euls encor fui enhardis [318]
          516 De dire : « Helas !
Gentil dame, pour Dieu, n’ociëz pas [319]
Vostre loial ami, qui en vos las

 
Est si laciez qu’il en pert tout solas [320]
          520 Et toute joie. »
Lors se treï vers moy la simple et coie, [321]
Pour qui Amours me destreint et maistroie, [322]
Et dist : a Amis, certes, riens ne vorroie
          524 Faire a nelui,
Dont il eùst grevance ne anui ; [323]
Ne l’en ne doit faire chose a autrui [324]
Qu’on ne vosist que l’en feïst a lui. [325]
          528 Et, biaus amis,
Il n’est nuls biens qui ne soit remeris,
N’il n’est aussi maus qui ne soit punis. [326]
Si que, s’Amours vous a d’amer espris, [327]
          532 Son guerredon [328]
Vous en rendra en temps et en saison, [329]
Se vous l’amez sans penser traïson. [330]
Et s’elle vous trouvoit autre que bon, [331]
          536 Ne doubtez mie
Qu’elle ne fust vo mortel anémie,
Ne que jamais garison ne aie [332]
Vous fust par li donnée, n’ottroïe [333]
          540 De vos dolours. [334]
Si que, biau sire, alez devers Amours, [335]
Si li faites vos plains et vos clamours ; [336]
Car en li gist vos mors et vos secours, [337]
          544 Nom pas en moy,

Et pas ne sui cause de vostre anoy, [338]
Ce m’est avis, si que souffrir m’en doy. [339]
Plus ne vous say que dire, en bonne foy : [340]
          548 Adieu vous di. »
Adont de moy la belle se parti
Qui de si grant doleur me reparti [341]
Que par un po que mes cuers ne parti [342]
          552 De son départ.
Mais la douceur de son plaisant rcgart
Par son dous art fist que j’en os regart ; [343]
Qu’au départir de moy, se Dieus me gart, [344]
          556 Si doucement [345]
Me regarda qu’il m’iert vis proprement [346]
Que ses regars me disoit vraiement : [347]
« Amis, je t’aim très amoureusement. »
          560 Si que je fu [348]
Tous confortez par la noble vertu
De ce regart qui puis m’a tant valu [349]
Qu’il m’a toudis norri et soustenu [350]
          564 En bon espoir.
Et s’il ne fust, certeinnement j’espoir
Que je fusse cheûs en desespoir,
Mais riens qui soit ne me feist doloir, [351]
          568 Quant ses regars [352]
Estoit seur moy en sousriant espars, [353]

Si que, ma dame, einsi de toutes pars [354][355]
Me confortoit et aidoit ses regars [356]
          572 De ma dolour.

La demouray tous seuls en grant frëour, [357]
Si equ’en pensant commensay son atour, [358]
Sa grant douçour, sa colour, sa valour [359]
          576 A remirer,
Son hiau maintieng, son venir, son aler,
Son gentil corps, son gracieus parler,
Son noble port, son plaisant regarder,
          580 Et son viaire
Qui tant estoit dous, humble et débonnaire [360]
Que de toute biauté fu l’exemplaire. [361]
Et quant j’eus tout remiré son affaire, [362]
          584 Certes, j’avoie
Moult grant déduit et moult parfaite joie, [363]
Et pour très boneüreus me tenoie. [364]
Pour ce, sans plus, que loiaument l’amoie. [365]
          588 Si que depuis
A 11 servir sui si tournez et duis. [366]
Qu’en li servir s’est mis tous mes déduis, [367]
N’autre labour ailleurs faire ne puis.
          592 Si la servi, [368]
Amay, celay, doubtay et obeï [369]
Moult longuement, que riens ne me meri. [370]
Mais en la fin tant l’amay et chieri

          596 Qu’elle vit bien
Que je tendoie a s’onneur et son bien, [371]
Et que mes cuers l’amoit seur toute rien ;
Si que tant fis qu’elle me tint pour sien
          600 En tel manière
Que de bon cuer riant, a lie chiere, [372]
Me dist : « Amis, vesci t’amie chiere
Qui plus ne vuet envers toy estre fiere ;
          604 Qu’Amours le vuet,
Qui de bon cuer ad ce faire m’esmuet. [373]
Et vraiement, estre autrement ne puet ; [374]
Car moult grant chose a en faire l’estuet. [375]
          608 Pour ce m’amour [376]
Avec mon cuer vous doin, sans nul retour ;
Si vous depri que vous gardez m’onnour, [377] [378]
Car je vous aim dessus tous et honnour. » [379]
          612 Et quant je vi
Que ma dame m’appelloit son ami
Si doucement, et que le dous ottri
M’avoit donné de s’amour, sans nul si, [380]
          616 Se je fui liez, [381]
Douce dame, ne vous en mervilliez.
Car j’estoie devant desconsilliez, [382]
Povres, perdus, despris, et essilliez,
          620 Sans nul ressort,
Quant je failloie a son très dous confort. [383]
Mais recouvrez, ressuscitez de mort,
Riche au dessus, pleins de grant reconfort. [384]

          624w Et sans anoy
Fui, quant me dist : « Amis, a ti m′ottroy [385]
De très bon cuer. » Et ce très dous ottroy [386]
Cent mille fois me fist plus grant qu′un roy ; [387]
          628 Si que la joie
Ne porroit nuls raconter que j′avoie.
Car tant fui liez que je ne l′en pooie [388]
Remercier ne parler ne savoie. [389]
          632 Mais en la fin,
Com fins loiaus amoureus, de cuer fin [390]
Espris d′amer, sans penser mal engin, [391]
Moult humblement li dis, le chief enclin, [392]
          636 Et sans effroy : [393]
« Dame que j′aim plus qu′autre, ne que moy. [394]
En qui sens, temps, cuer, vie, amour employ, [395]
Tant com je puis, nom pas tant com je doy,
          640 Vous remerci [396]
Dou noble don de vo douce merci. [397]
Car tant m′avez puisamment enrichi, [398]
Tant resjoï, si gari, tant meri, [399]
          644 Que vraiement,
Se quanqu′il a dessous le firmament [400]
Et quanqu′il fu et sera, quittement [401]
Me fust donnez pour faire mon talent, [402]
          648 Je ne l′amasse
Tant de cent pars, que je fais vostre grâce. [403]
Si pri a Dieu que jamais ne mefface [404]

Chose envers vous qui nostre amour efface, [405]
          652 Et que vo vueil [406]
Puisse acomplir, einsi com je le vueil [407]
Faire, humblement, sans hautesse, n’orgueil. [408]
Car, se je puis, assez mieus que ne sueil,
          656 Vous serviray
Très loiaument de cuer et ameray, [409]
Et vostre honneur en tous cas garderay,
N’en dit, n’en fait, n’en penser ne feray [410]
          660 Chose envers vous,
N’envers autrui dont vous aiez courrous ; [411]
Einsois serez ma dame et mes cuers dous,
Mes dieus terriens, aourez dessus tous ; [412]
          664 Etsans doubtance,
Se je fais riens contre vostre plaisance, [413]
Ne dont vos cuers ait courrous ne grevance. [414]
Sachiez de voir que c’iert par négligence. [415]
          668 Ma dame, einsi
La merciay com vous avez oï, [416]
Dou noble don de sa douce merci.
Et elle aussi me jura et plevi [417]
          672 Moult durement [418]
Qu’a tous jours mais m’ameroit loiaument.
Sans moy guerpir et sans département.
Einsi regnay en joie longuement,
          676 Que je n’avoie [419]
Nulle chose qui fust contraire a joie, [420]

Mais envoisiez et reveleus estoie, [421]
Jolis et gais, trop plus que ne soloie ;
          680 Et c’estoit drois [422]
Qu’a mon pooir fusse gens et adrois, [423]
Car par cuidier estoie en tous endrois
Li mieus amez des amans et il rois.
          684 Mais quant Fortune,
La desloial, qui n’est pas a tous une, [424]
M’ot si haut mis, com mauvaise et enfrune, [425]
Moy ne mes biens ne prisa une prune ;
          688 Eins fist la moe,
Moy renoia et me tourna la joe, [426]
Quant elle m’ot assis dessus sa roe,
Puis la tourna, si cheï en la boe. [427]
          692 Mais ce fist elle,
La traître, toudis preste et isnelle [428]
De ceaus traïr qu’elle met dessous s’elle, [429]
Pour ce que Dieus et Nature la belle,
          696 Quant il formèrent
Celle que j’aim, si fort se délitèrent [430]
En la très grant biauté qu’il li donnèrent
Que loyauté a mettre y oublièrent. [431]
          700 Et bien y pert ;
Que je say bien et voy tout en apert [432]
Que ma dame, qui tant a corps apert.
Que mes cuers crient, aimme, obeist et sert,
          704A fait ami
Nouvellement, sans cause, autre que mi. [433]

Si que, dame, se je pleure et gémi [434]
Parfondement et di souvent : « Aimy ! », [435]
          708 N′est pas merveille,
Quant sa fine biauté qui n′a pareille [436]
Et sa colour vive, fresche et vermeille.
Et son très dous regart qui me traveille,
          712 M′ont eslongié,
Et qu′elle m′a dou tout donné congié
Et de tous biens privé et estrangié.
Helasl comment aroie je cuer lié ? [437]
          716 Et a grant tort [438]
M′a retoUu ma joie et mon confort, [439]
Et si m′a mis en si grant desconfort [440]
Que je say bien que j′en aray la mort ;
          720 Ne riens deffendre
Ne m′en porroit, nés un seul confort rendre, [441]
Mais ce qui fait mon cuer partir et fendre, [442]
C′est ce que je ne me say a qui prendre [443]
          724 De mon anui.
Car il m′est vis, se par Fortune sui [444]
Jus dou degré ou jadis montez fui [445]
Par li en qui je ne me fi, n′apui, [446]
          728A dire voir, [447]
Que nul mal gré ne li en doy savoir,
Car elle fist dou faire son devoir,
N′elle ne doit autre mestier avoir
          732 Fors de trair [448]
Ceaus qu′elle voit monter et enrichir. [449]

Et de faire le bas en haut venir, [450]
N’elle ne puet personne tant chierir
          736 Que seürté [451]
Li face avoir de sa bonneûrté,
Soit de joie, soit de maleürté,
Que sus ou jus ne l’ait moult tost hurté. [452]
          740 C’est sa nature :
Si bien ne sont fors que droite aventure ;
Ce n’est qu’uns vens, une fausse estature ; [453]
Une joie est qui po vaut et po dure ; [454]
          744 C’est fols s’i fie !
Chascun déçoit et nelui ne deffie.
Et se je di que la mort qui m’aigrie [455]
Puis demander a ma dame jolie, [456]
          748 Par quel raison [457]
Le feray je, ne par quel occoison ? [458]
Elle s’est mise en la subjection [459]
D’Amours a qui elle a fait de li don
          752 Entièrement,
Et vuet qu’elle ait très souvereinnement, [460]
Com ses souvreins, seur li commandement [461]
Si qu’el ne puet contrester nullement [462]
          756 A son plaisir,
Eins li couvient en tous cas obeïr. [463]
Dont, se ma dame a plaisance et désir [464]
De moylaissier pour un autre enchierir, [465]

          760 Ce fait Amour, [466]
Nom pas ma dame, en qui tout a valour ; [467]
Car elle fait son devoir et s’onnour [468]
D’obeïr a son souverein signour. [469]
          764 Si qu’il m’est vis, [470]
Quant par Amour d’amer estoie espris, [471]
Qu’en ce faisant Amours a plus mespris [472]
Par devers moy que ma dame de pris,
          768 C’est a entendre,
S’Amours pooit par devers moy mesprendre. [473]
Mais nullement je ne puis ce comprendre ; [474]
Car longuement, com douce mère et tendre, [475]
          772 M’a repeti
De ses dous biens au mieus qu’elle a peu, [476]
Ne je n’ay pas encor aperceû.
Pour nul meschief que j’aie receü, [477]
          776 Que tout adès
Elle ne m’ait com amie esté près
Et qu’el ne m’ait servi de tous mes mes, [478]
De plours devant et de souspirs après. [479]
          780 C’est ma viande ;
Mes appetis plus ne vuet ne demande, [480]
Ne, par m’ame, riens n’est a quoy je tende [481]
Fors seulement a ce que mes cuers fende. [482]
          784 Einsi Amour
Croist en mon cuer au fuer de ma dolour,
Ne ne s’en part, ne de nuit, ne de jour. [483]

Eins me compaingne en mon dolereus plour [484]
          788 Par sa bonté ;
Si que je di que c’est grant amisté
Qui m’a esté mère en prospérité, [485]
Et encor est en mon adversité. [486]
          792 Si ne me puis [487]
Plaindre de li, se trop mauvais ne suis, [488]
Car sans partir de moy toudis la truis. [489]
Ne je ne suis mie par li destruis ;
          796 Qu’elle ne puet
Muer les cuers, puis que Dieus ne le vuet.[490]
Car quant Dieus fist ma dame qui me suet [491]
Clamer ami, dont li cuers trop me duet,
          800 S’il et Nature, [492]
Quant il firent sa biauté fine et pure, [493]
Plaisant a tous seur toute créature, [494]
Eussent lors en sa douce figure
          804 Loyauté mis,
Je fusse encor appeliez ses amis,
Et ses cuers qui tant bien m’avoit promis [495]
N’eüst jamais esté mes anemis.
          808 Pour ce di qu’en ce [496]
Nature et Dieus feïrent ignorance, [497]
Sauve l’onneur d’eaus et leur révérence. [498]
Quant il firent si très belle samblance [499]
          812 Sans loyauté.

Car s’elle eüst cent fois meins de biauté,
Et elle fust loial, la grant bonté
De loiauté l’eust plus honnouré [500]
          816 Que s’elle fust
Cent mille fois plus belle et mieus pleüst ; [501]
Et en tous cas trop mieus plaire deust, [502]
Pour ce qu’en li riens a dire n’eüst. [503]
          820 Si que je croy
Qu’a bonne Amour, a Fortune, n’a soy [504]
Riens demander de mes dolours ne doy.
Et en puis je riens demander a moy ? [505]
          824 Certes oïl !
Car je me mis de richesse en essil, [506]
De seurté en un mortel péril,
De joie en dueil, par son regart soutil, [507]
          828 Et de franchise [508]
En servitute ou on n’aimme, ne prise [509]
Moy, ne m’onnour, m’amour, ne mon servise, [510]
Ne ma vie vaillant une cerise.
          832 Et nompourquant,
Il m’est avis que pas ne mespris, quant [511]
Je l’enamay, qu’en ce monde vivant [512]
N’avoit dame qui fust si excellent, [513]
          836 Ce disoit on. [514]
Si devins siens en bonne entention,
Ne jamais n’i cuidasse, se bien non.
Pour la grandeur de son très bon renon [515]
          840 Qui m’a destruit.

Mais ce n’est pas tout d’or quanque reluit, [516]
N’on ne doit pas tant amer son déduit [517]
Qu’on ne s’en puist retraire, quant il cuit. [518]
          844 Et se je fusse [519]
Tous li mieudres dou mont, je n’esleusse
Autre que li, ne mieus je ne pelisse, [520]
Se loyauté en li trouvé eusse.
          848 Si ne m’en say [521]
Que demander et a qui m’en penray [522]
Des griés doleurs et des meschiés que j’ay. [523]
S’on m’en demande, a tous responderay [524]
          852 Que c’a fait Dieus [525]
Et Nature ; dont c’est meschiés et dieus, [526]
Quant il firent son corps en trestous lieus [527]
Si bel, si gent, si dous, qu’on ne puet mieus, [528]
          856 S’il fust loiaus.
Si me penray a eaus deus de mes maus ? [529]
Je non feray, car il me sont trop haus, [530]
Eins soufferray, c’est mes milleurs consaus, [531]
          860 D’ore en avant. [532]

Or vous ay dit la manière comment
Amours me fist estre loial amant,
L’estat, la guise et tout le convenant,
          864 Ce qui m’avint.
Comment pris fui, comment on me retint, [533]

Comment de moy ma dame ne souvint, [534]
Les biens, les maus qu’endurer me convint
          868 Jusqu’au jour d’ui. [535]
Comment je n’ay aïe de nelui, [536]
Comment vengier ne puis mon grief anui, [537]
Dont a par mi me mourdri et destrui ; [538]
          872 Si que je di,
Se bien m’avez entendu et oy,
Que la doleur dont en morant langui,
Qui mon aire a desteint et pâli [539]
          876 Par sa rigour, [540]
Est de vos maus cent mille fois gringnour ;
Car fine joie et parfaite douçour
Sont vostre mal encontre la dolour
          880 Qui me martire ».
— « Certes, sire, pas ne vous vueil desdire [541]
Que vous n aiez moult de dolour et d’ire,
S’einsi perdez ce que vos cuers désire. [542]
          884 Mais toute voie,
Il m’est avis, et dire l’oseroie,
Considéré vo dolour et la moie,
Qu’il a en vous meins dolour et plus joie [543]
          888 Qu’il n’ait en moy. [544]
Si vous en vueil dire raison pourquoy : [545]
Vous m’avez dit que vous amez en foy [546]
Ceste dame qui tant vous fait d’anoy,
          892 Et amerez

De loial cuer, tant comme vis serez. [547]
Et puisqu’il est einsi que vous l’amez,
Certes, je croy que s’amour desirez. [548]
          896 Car avenir
Voy po souvent qu’amours soit sans désir, [549]
Ne que désirs d’amours se puist souffrir
D’espérance ; et s’avez souvenir
          900 Aucune fois.
Dont, quant vos cuers est par désir destrois, [550]
Il vous souvient de la belle aus crins blois, [551]
Dont vous avez des pensers plus de trois.[552]
          904 Si ne puet estre [553]
Que vous n’aiez aucun penser qui nestre [554]
Aucune joie face en vous, qui remestre [555][556]
Fait la dolour qui si vous tient a mestre, [557]
          908 Si qu’a la fie
Par souvenir avez pensée lie
Qui vo dolour espart et entroublie.
Mais la mienne jour et nuit monteplie [558]
          912 Sans nul séjour, [559]
Et toudis croist li ruissiaus de mon plour, [560]
N’avoir ne puis pensée par nul tour, [561]
N’esperance de recouvrer m’amour.
          916 Mais par servir,
Par honnourer, par celer, par cremir, [562]

Par endurer liement et souffrir, [563]
Par bien amer de cuer et obeïr [564]
          920 Très humblement
Pouez encore avoir aligement, [565]
Joie et l’amour de celle ou vos cuers tent. [566]
Si que je di que j’ay plus de tourment. [567]
          924 Et moult visible [568]
Est la raison, ce m’est vis, et sensible : [569]
Car de ravoir vo dame, c’est possible ; [570]
Mais mon ami ravoir, c’est impossible [571]
          928 Selonc nature ».
— « Dame, d’onneur, de sens et de mesure
A plus en vous qu’en autre créature ; [572]
Car par vo sens mis a desconfiture
          932 Moult tost seroie,
S’a vos raisons respondre ne pooie. [573]
Car vraiement, faire ne le saroie [574]
Si sagement, com mestier en aroie. [575]
          936 Mais repeter
Vueil vos raisons, se j’y puis assener. [576]
Vous arguez que j’aimme sans fausser
Et ameray, tant com porray durer, [577]
          940 Sans repentir ; [578]
Et puis que j’aim, il faut qu’aie désir [579]
Qui ne se puet déporter ne souffrir
D’espérance ; et si ay souvenir

          944 Qui esmouvoir
Me fait souvent a maint penser avoir. [580]
Certes, dame, ce vous ottroi pour voir, [581]
Fors seulement que je n’ay point d’espoir.
          948 Mais sachiez bien,
Dame, comment qu’il n’ait partout que bien,
Qu’en ce vostre entendement et le mien [582]
Ne se joingnent, ne acordent en rien, [583]
          952 Eins sont contraire,
Einsi com je le vous pense a retraire. [584]
Quant poins sera. Mais ce ne vueil pas taire [585]
Que vous dites qu’encor puis je tant faire
          956 Par honnourer,
Par bien servir, par souffrir, par doubter, [586]
Par obeïr, par loiaument amer, [587]
Qu’en joie puis ma dame recouvrer. [588]
          960 Mais ce seroit
Moult grant maistrie au garder qui l’aroit. [589]
Car en un lieu son cuer n’arresteroit [590]
Nés que feroit un estuef seur un toit. [591]
          964 Et vostre amour.
Qui tant avoit de pris et de valour,
Ne pouez mais recouvrer par nul tour.
Dont vous avez veinne et pale colour.
          968 Si qu’einsi dites
Que mes dolours sont assez plus petites [592]
Que les vostres, dont je ne sui pas quites,

Ne que pas n’ay acquis par mes mérites. [593]
          972 Si respondray
A ces raisons au mieus que je porray, [594]
Et sus chascune un po m’arresteray ;
Si en diray ce que j’en sens et say
          976 De sentement. [595]

Dame, il est voirs que j’aim très loiaument [596]
Ce qui me het, c’est ma dame au corps gent,
Qui est ma mort et mon destruisement, [597]
          980 Quant je li voy [598]
Autrui amer, et n’a cure de moy
Qu’elle deust amer en bonne foy,
Si qu’a peinne que tout ne me marvoy [599]
          984 De ceste amour.
Car, s’elle amast ma vie, ne m’onnour, [600]
En la doleur ou je vif et demour
Ne me laissast languir l’eure d’un jour
          988 Pour tout le monde ;
Mais en vertu font monteplier l’onde [601]
De la doleur qui en mon cuer habonde [602]
Amours premiers et ma dame seconde.
          992 Pour ç’ay désir. [603]
Mais quels est il ? Il est de tost morir, [604]
Car il n’est riens qui me peust venir [605]
Dont je peusse espérer le garir.
          996 Et se j’avoie [606]

L′amour de li mieus que je ne soloie, [607]
Ne say je pas, se je m′i fieroie.
Certes, nenüil ! Pourquoy ? Je n′oseroie. [608]
          1000 Car nourreture, [609]
Si com on dit, veint et passe nature, [610]
Et toudis va, s′il ne se desnature, [611]
Li leus au bois ; c′est la vérité pure. [612]
          1004 Et par ce point
En mon désir d′espérance n′a point, [613]
Mais en li gist desespoir si apoint [614]
Que je seray matez en l′angle point[615]
          1008 Dou souvenir [616]
Que vous dites, qui fait en moy venir [617]
La pensée qui me fait resjoir. [618]
Certes, de lui ne puis jamais joïr, [619]
          1012 Ne n′en joï. [620]
Ne ne le vi, ne senti, ne oï, [621]
Puis que ma dame ot fait nouvel ami ;
Car adonques se parti il de mi. [622]
          1016 Si vueil prouver
Que c′est la riens qui plus me puet grever
Et qui plus fait mon cuer désespérer
Que souvenir. Vous savez, et est cler, [623]
          1020 Chascuns le voit,
Que, se jamais il ne me souvenoit

De ma dame qui me tient si destroit, [624]
Que ma doleur oubliée seroit. [625]
          1024 Et s’elle estoit
Oubliée, Foubliance feroit [626]
Qu’elle dou tout morroit ou cesseroit ; [627]
Et ce garir de tous maus me porroit. [628]
          1028 Mais qu’avient il ?
Cils souvenirs, par son engin soubtil, [629]
Me ramentoit le viaire gentil [630]
Et le gent corps pour qui mon cuer essil, [631]
          1032 Mes engendrez, [632]
Nez et fenis est et continuez [633]
Tous en doleur. Pour quoy ? Pour ce qu’amez [634]
Cuiday estre, quant amis fui clamez [635]
          1036 Très doucement. [636]
Helas ! dolens ! or est bien autrement, [637]
Quant ma dame aimme autre nouvellement. [638]
Et puet on pis, dame, s’on ne se pent ? [639]
          1040 Certes, nennil !
Car c’est pour mettre un amant a essil ; [640][641]
N’eschaper hors de si mortel péril [642]
N’en devroit pas un d’entre cinq cent mil. [643]
          1044 Dont il avient [644]
Par maintes fois, quant de ce me souvient,

 
Que mes las cuers dcdens mon corps devient [645]
Si dolereus que pasmer me convient.
          1048 Et se pensée
Par souvenir est en moy engendrée, [646]
Quelle est elle ? Elle est desconfortée,
Triste, mourne, lasse et désespérée. [647]
          1052 Et, par ma foy,
Je n’ay penser qui ne soit contre moy ; [648]
Et si le pren au pis. Savez pour quoy ? [649]
Pour ce qu’aler ma dame en change voy. [650]
          1056 Et se la joie
Que j’avoie, quant en sa grâce estoie,
Ne fust plus grant que dire ne saroie,
N’ymaginer ne penser ne porroie,
          1060 La grief dolour [651]
Qui me destreint en fust assez menour.[652]
Mais de tant plus que j’eus joie grignour, [653]
De tant est plus crueuse ma langour. [654]
          1064 Et que ravoir
Puisse ma dame, ou je n’ay nul espoir, [655]
Ymaginer ne le puis, ne vëoir. [656]
Se vous diray ce qui m’i fait doloir : [657]
          1068 Dame, il me samble
Qu’une chose qui se part et assamble [658]
En pluseurs lieus, et avec c’elle tramble [659]
Et n’arreste ne que fueille de tramble, [660]
          1072 Et n’est estable. [661]

Eins est toudis changant et variable, [662]
Puis ci, puis la, or au feu, a la table, [663]
Et puis ailleurs, c’est chose moult doubiable,
          1076 Car nullement
On ne la puet avoir seurement :
C’est droitement li gieus d’enchantement, [664]
Que ce qu’on cuide avoir certeinnement, [665]
          1080 On ne l’a mie.
Einsi est il, dame, quoy que nuls die.
De ma dame qui se change et varie, [666]
Donne et retolt, or het, or est amie, [667]
          1084 N’en une part
N’est tous ses cuers, et s’aucuns y repart,
Certes, je croy qu’il en a povre pan, [668]
Et que de li celle part tost se part. [669]
          1088 N’a droit jugier.
Amans ne puet avoir homme si chier [670]
Qu’il le vosist avoir a parsonnier [671]
En ses amours, sans plus, nés par cuidier. [672]
          1092 Et pour c’a plein [673]
Ne puis avoir son cuer, dont je me plain ; [674]
Car cuers qui va einsi de main en main,
S’on l’a ennuit, on ne l’a pas demain ; [675]
          1096 Et toute voie
Est vrais amans li drois oisiaus de proie. [676]
Car il ne vuet avoir pour toute joie [677]

Fors tout le cuer de celle ou il s’otroie. [678]
          1100 Si que je di
Que vous rariez aussi tost vostre ami, [679]
Comme on aroit mué le cuer de li [680]
Ad ce qu’il fust entièrement en mi [681]
          1104 Mis sans retraire ; [682]
Car on ne puet le leu de sa piau traire, [683]
Sans l’escorchier, n’on ne puet d’un buef faire [684]
Un esprivier, ne aussi le contraire. [685]
          1108 Et, douce dame,
La coustume est partout, d’omme et de lame. [686]
Que, quant dou corps s’est départie l’ame [687]
Et li corps est en terre sous la lame, [688]
          1112 Qu’en petit d’eure
Est oubliez, ja soit ce qu’on en pleure.
Car nul n’en voy ne nulle qui demeure [689]
Tant en son pleur qu’a joie ne requeure, [690]
          1116 Eins que li ans
Soit acomplis, tant soit loiaus amans.
Ne excepter n’en vueil petis ne grans. [691]
Et vraiement, je croy que ce soit sens,
          1120 Si en ferez
La coustume ; pas ne la briserez,
Car ja de nul reprise n’en serez, [692][693]
Et de bon cuer pour l’ame prierez. [694]
          1124 Mais en oubli
Ne puis mettre celle que pas n’oubli.

Car Souvenir la tient moult près de mi [695]
Sans départir jour, heure, ne demi, [696]
          1128 Et si la voy
Assez souvent, dont tous vis me desvoy, [697]
Quant longuement de mes yeus la convoy
Et je n’en ay joie, ne bien, n’avoy, [698]
          1132 Eins voy autrui [699]
Qui joie en a. C’est ce dont me destrui ;
Car s’elle amer ne vosist moy ne lui. [700]
Les maus que j’ay ne pleingnisse a nelui, [701]
          1136 Eins les portasse
Dedens mon cuer humblement et celasse,
Et en espoir de joie demourasse. [702]
Si que meschief ne doleur ne doublasse. [703]
          1140 Ne départir
N’en vueil mon cuer, pour doubte dou partir, [704]
Qui trop demeure en vie, et, sans mentir, [705]
Je ne saroie amer a repentir. [706]
          1144 Et si seroie
Faus amoureus, se je m’en departoie ; [707]
Car sans nul si li donnay l’amour moie. [708]
Si l’ameray, que qu’avenir m’en doie ; [709]
          1148 Et, par ma foy,
Si loiaument l’aim que j’ay plus d’anoy
Cent fois pour li que je n’aie pour moy.[710]
Quant s’onneur voy amenrir ; car au doy [711]

          1152 La mousterront
Ceals et celles qui ceste ouevre saront,
Et meins assez en tous cas la croiront,
Qu’a tous jours mais pour fausse la tenront. [712]
          1156 Car de meffait [713]
C’est un vice si villein et si lait,
Car qui le fait, ja de pooir qu’il ait, [714]
N’iert de tous poins effacié ne deffait. [715]
          1160 Pour ce conclus,
Dame, que j’ay de doleur assez plus, [716]
El que plus tost a garison venus
Seroitvos maus que cils dont sui tenus.
          1164 Et jugement
En oseroie attendre vraiement, [717]
Se nous aviens juge qui loiaument [718]
Vosist jugier, et véritablement. »
          1168 « Par m’ame, sire,
Et de ma part je vueil et ose dire [719]
Que de mon cuer le jugement désire. [720]
Or regardons qui nous volons eslire [721]
          1172 Qui sans déport
Sache jugier li quels de nous a tort ;
Car avis m’est que li maus que je port [722]
Est si crueus qu’on ne puet plus sans mort. » [723]
          1176 « Dame, je vueil [724]
Que li juges soit fais tout a vo vueil. » [725]
— « Mais au vosire, biau sire, et si conseil
Qu’il ne soit fais fors par vostre conseil, [726]

          1180 Car vous l’avez [727]
Premiers requis ; pour ce dire devez ». [728]
— « Certes, dame, or ne vous en lavez, [729]
Mais, vous, dites, pour ce que plus savez[730]
          1184 Que je ne fais. »
Et quant je vi qu’il voloient que fais [731]
Fust jugemens de leurs dolereus fais, [732]
Mes cuers en fu de joie tous refais. [733]
          1188 Si ne savoie
De deus choses la quelle je feroie. [734]
Dealer vers eaus, ou se je m’en tenroie.
Car volentiers mis les eusse en voie
          1192 De juge prendre
Tel qu’a jugier leurs fais peust entendre, [735]
Si souffissant qu’il n’i eûst qu’aprendre. [736]
Et qu’après lui n’i eüst que reprendre. [737]
          1196 Si m’avisay
Moult longuement, et pris mon avis ay [738]
Que j’iroie a eaus. Lors sans delay [739]
Je me levay et devers eaus alay
          1200 Tout le couvert
Parmi l’erbe qui estoit drue et vert ; [740]
Et quant je vins si près d’eaus qu’en apert [741]
Les pos vëoir et tout a descouvert, [742]
          1204 Le petit chien
Prist a glatir qui ne me congnut rien. [743]
Dont la dame qui moult savoit de bien

En tressailli je m’en aperçu bien ;
          1208 Si l’appella.
Mais moult petit prisié son appel a, [744]
Qu’en abaiant li chiennes m’aprocha, [745]
Tant que ses dens a ma robe acrocha. [746]
          1212 Si le hapay,
Dont il laissa de paour son abay.
Mais en mon cuer forment m’en deporiay, [747]
Pour ce qu’a sa dame le reportay, [748]
          1216 Pour avoir voie
Et occoison d’aler ou je voloie ;
Si que toudis son poil aplanioie. [749]
Mais quant je vins ou estre desiroie,
          1220 Je ne fui mie [750]
Mus, n’esbahis ; einsois a chiere lie
Ay salué toute la compaingnie, [751]
Si com faire le sos de ma partie. [752]
          1224 Li chevaliers
Qui sages fu, courtois, et biaus parliers, [753]
Grans, Ions, et drois, biaus, et gens, et legiers, [754]
Et d’onneur faire apris et coustumiers,
          1228 Sans plus atendre,
Courtoisement me vint mon salut rendre.
Et la dame ou Nature volt entendre.
Si qu’on ne puet sa grant biauté comprendre, [755]
          1232 Vers moy se trait [756]
Moult humblement, doucement, et a trait. [757]

Car elle avoit moult gracieus attrait
Et le maintien humble, dous et parfait, [758]
          1236 Et cheveus blons,
Les yeusrians, plus vairs que nuls faucons ; [759]
Et ses corps fu gens, joins, gentils, et Ions, [760]
Et plus apers que nuls esmerillons. [761]
          1240 Et s’ot l’entrueil
Grandet a point, manière et dous acueil,
Mais son attrait et son gent appareil [762]
Qui simples fu n’avoit point de pareil ;
          1244 Et si fu blanche
Plus que la noif, quant elle est sus la branche,
Sage, loial, courtoise, et de cuer franche, [763]
Et si parfaite en toute contenance [764]
          1248 Qu’en loiauté
Estoit assez plus belle que biauté ; [765]
N’en li n’avoit orgueil, ne cruauté,
Ne riens qui fust contraire a amisté. [766]
          1252 Mais esplourée [767]
Fu moult forment sa face coulourée ; [768]
Et nompourquant de coulour esmerée
Et de hne douçour estoit parée. [769]
          1256 Si m’appella
La dame, et puis m’enquist et aparla [770]
Moult sagement dont jevenoie la.
Et je qui fui desirans d’oïr la, [771]
          1260 La vérité
De chief en chief li dit et conté, </ref>

Comment la vins et ou j’avoie esté, [772]
En tant qu’il ont leur meschief raconté. [773]
          1264 Lors dist en bas
Li chevaliers par manière de gas :
« Je croy qu’il ait oy tous nos debas. »
Et je li dis : « Sire, n’en doubtez pas, [774]
          1268 Que voirement [775]
Les ay j’ois moult ententivement [776]
Et volentiers ; mais n’aiez pensement [777]
Que j’y pense fors bien ; car vraiement [778]
          1272 Venus estoie
Sus un ruissel, par une herbue voie,
En ce vergier ou je me delitoie
Es oisillons que chanter escoutoie. [779]
          1276 Et quant einsi
Y fui venus, sire, je vous choisi, [780]
Et d’autre part ma dame venir vi.
Si vousdiray, comment je me chevi : [781]
          1280 Je regarday [782]
Le plus fueillu dou brueil ; si m’i boutay, [783]
Car de vous faire anui moult me doubtay ; [784]
Et la vos biens et vos maus escoutay [785]
          1284 De chief en chief.
Or m’est avis que de vostre meschief,
Et ma dame qui tient enclin son chief [786]
Dou sien, sariez volentiers le plus grief [787]
          1288 Par jugement.

Si ne volez penre premièrement [788]
Vostre juge, ne ma dame ensement.
Pour ce venus sui aviséement, [789]
          1292 Pour vous nommer
Un chevalier qui moult fait a amer ; [790]
Car de ça mer n’a pas, ne de la mer,
Plus gentil cuer, plus franc, n’a meins d’amer ; [791]
          1296 Car de largesse
Passe Alixandre et Hector de prouesse. [792]
C’est li estos de toute gentillesse, [793]
N’il ne vit pas com sers a sa richesse, [794]
          1300 Eins ne vuet rien
Fors que l’onneur de tout le bien terrien, [795]
Et s’est plus liés, quant il puet dire : « Tien » [796]
Qu’uns couvoiteus n’est de penre dou sien.
          1304 Dieu et l’eglise
Et loyauté aimme, et si bien justise [797]
Qu’on le claimme l’Espée de justise. [798]
Humbles et dous est et pleins de franchise [799]
          1308 A ses amis. [800]
Fiers et crueus contre ses anemis. [801]
Et, a briés mos, de sens, d’onneur, de pris
En porte adès au dit des bons le pris,
          1312 Quel part qu’il veingne. [802]
Et s’il avient que son anemi teingne
A son dessous, Nature li enseingne
Et ses bons cuers que pité li en prengne. [803]

          1316 C’est noble sorte,
Car Prouesse partout s’espée porte,
Hardiesse le conduit et enorie, [804]
Et Largesse si li ouevre la porte
          1320 De tous les cuers.
A ceaus qui sont bon (je n’en met nuls fuers), [805]
Avec euls est corn sont frères et sucrs, [806]
Crans et petis, moiens, et a tous fuers. [807]
          1324 Sire, et d’Amours [808]
Congnoist il tous les assaus, les estours, [809]
Les biens, les maus, les plaintes et les plours
Mieus qu’Ovides qui en sot tous les tours. [810]
          1328 Et se son nom
Qui tant est bons et de noble renom [811]
Volez savoir, dites le moy, ou non. »
— « Certes, amis, dou savoir vous prion,
          1332 Car onques mais,
Si com je croy, ne fu, ne n’iert jamais
Homme qui fust en tous cas si parfais, [812]
Comme cils est, et par dis et par fais. » — [813]
          1336 — « Sire, s’enseingne
Crie Lembourc, et est roys de Behaingne, [814]
Fils de Henry, le bon roy d’Alemaingne, [815]
Qui par force d’armes, qui que s’en plaingne, [816]
          1340 Comme emperere [817]
Fu couronnez a Romme avec sa mère. [818]
Dont s’il est bons, c’est bien drois qu’il appere : [819]

Car il le doit ei de mère et de père. [820]
          1344 Si que, biau sire,
Uns tels juges seroit bons a eslire [821]
Qui vous saroit bien moustrer et descrire [822]
Li quels de vous sueffre plus de martire ;
          1348 Si le prenez. » [823]
Li chevaliers respondi com senez :
« Je croy que Dieus nous ait ci amenez. » [824]
Et dist : « Dame, s’a juge le tenez,
          1352 Je m’i oitroy. »
Et la dame respondi sans desroy :
« Sire, tant oy dire de bien dou roy, [825]
Tant est sages, preus et de bon arroy, [826]
          1356 Que je l’acort. »
— « Grant merci, dame ; or sommes en acort. [827]
Si pri a Dieu que le bon roy confort
Et qu’il nous maint temprement a bon port, [828]
          1360 Si que parler
Puissiens a lui, ou il nous faut aler. » [829]
Je respondi : « Bien vous say assener [830]
La ou il est et, s’il vous plaist, mener. [831]
          1364 Certeins en sui,
Car vraiement, je mengay yer et bui [832]
Avec ses gens en chastiau de Durbui. [833]
Et il y est, ne n’en partira hui ; [834]
          1368 Ne ce n’est mie
Loing, qu’il n’i a ne lieue ne demie,

Nom pas de ci le quart d’une huchie. » [835]
Li chevaliers d’aler la dame en prie [836]
          1372 Sans plus attendre. [837]
La dame dist : « Je ne m’en quier deffendre, [838]
Mais je ne say quel part la voie prendre. »
Je dis : u Dame, bien le vous vueil aprendre. [839]
          1376 Venez adès.
J’iray devant et vous venrez après. » K Siray ; [840]
Si qu’au chemin_me mis, d’aler engrès. [841]
Et quant il ont veti Durbui de près, [842]
          1380 Si s’arrestoient,
Et dou vëoir forment se mervilloient, [843]
Car onques mais en leur vie navoient [844]
Veü si bel, ne si gent, ce disoient. [845]
          1384 Et, sans doubtance,
Il est moult fors et de très grant plaisance, [846]
Biaus et jolis et de po de deffence. [847]
Car se li rois d’Alemaingne et de France [848]
          1388 Devant estoient,
Cil de dedens ja pour ce ne lairoient [849]
Qu’il n’alassent hors et ens, s’il voloient, [850][851]
Toutes les fois qu’a besoingnier aroient [852]
          1392 En la contrée.
C’est une roche en mi une valée [853]

Qui tout entour est d’iaue environnée, [854]
Grande, bruiant, parfonde, roide et lée ; [855]
          1396 Et li vergier
Sont tout entour si bel qu’a droit jugier, [856]
On ne porroit nuls plus biaus souhaidier. [857]
Mais d’oisillons y a si grant frapier [858]
          1400 Que jour et nuit
La valée retentist de leur bruit ; [859]
Et riaue aussi seriement y bruit, [860]
Si qu’on ne puet en nul milleur déduit. [861]
          1404 Et puis après
A grans roches tout entour, nom pas près, [862]
Eins sont si loing dou chastel qu’il n"est fers, [863]
Engiens, ne ars qui y getast jamès. [864]
          1408 Mais la maison
Sus la roche est si bien qu’onques mais hom [865]
Ne vit autre de plus belle façon ; [866]
Car il n’v a nesune meffaçon. [867]
          1412 Et la fonteinne
Est en la court, qui n’est mie villeinne, [868]
Eins est vive, de roche clere et seinne, [869]
Froide com glace et plus douce que Seinne. [870]
          1416 Mais le vaissel
Ou elle chiet est tailliez a cisel [871]

D’un marbre fin, blanc et bis et si bel [872]
Que tels ne fu depuis le temps Abel. [873]
          1420 Sus la rivière
Est la prée large, longue et pleniere, [874]
Ou on trueve d’erbes mainte manière. [875]
Mais revenir m’estuet a ma matière : [876]
          1424 Quant la maison
Orent vcu, je les mis a raison [877]
Et si leur dis :« De l’aler est saison.
Alons nous en ; car ci riens ne faison. » [878]
          1428 Si en alames
Tout le chemin et le pont trespassames,
Ne ça ne la nulle part n’arresiames
Jusques a tant qu’a la porte hurtames. [879]
          1432 Mais li portiers [880]
La porte ouvri de cuer et volentiers. [881]
Je qui hurtay et qui fui li premiers
Et de laiens estre assez coustumiers [882]
          1436 Parlay cinsi :
« Cils chevaliers et ceste dame aussi [883]
Viennent parler au roy, s’il est yci. » [884]
Et li portiers tantost me respondi [885]
          1440 Qu’il y estoit. [886]
Je dis : « Amis, pren garde, s’on porroit
Parler a li. » Et il dist qu’il iroit.
Mais tout einsi com de nous se partoit [887]
          1444 Pour aler sus,

Uns chevaliers, biaus et gens et corsus, [888]
Jolis et gais, en est a nous venus ; [889]
Honneur ot nom, et s’en sot plus que nuls.[890]
          1448 N’il ne vint mie
Tous seuls a nous, eins li fist compaingnie [891]
Une dame belle, gaie et jolie ; [892]
Si ot a nom la dame Courtoisie. [893]
          1452 Bien y parut ;
Car aussi tost qu’elle nous aperçut, [894]
Nous salua, et puis biau nous reçut. [895]
Si fist Honneur, si com faire le dut. [896]
          1456 Adont andoy [897]
Courtoisement, en riant, sans effroy,
Prirent chascun l’un des deus par le doy. [898]
Mais Courtoisie, einsi com dire doy, [899]
          1460 Le chevalier
Acompaingna liement, sans dangier,
Et Honneur volt la dame acompaingnier ; [900]
Lors se prirent ensamble a desraisnier. [901]
          1464 Si s’en alerent.
Tout en parlant, la ou il les menèrent,
Par les degrez de marbre qu’il montèrent,
Tant qu’en la chambre au bon roy s’en entrèrent. [902]
          1468 Et li bons rois,
Qui moult estoit sages en tous endrois,
Loiaus, vaillans, liberaus et adrois,
Et envers tous dous, humbles et courtois, [903]

          1472 En moult grant joie [904]
Estoit assis sur un tapis de soie, [905]
Et ot un clerc que nommer ne saroie [906]
Qui li lisoit la bataille de Troie.
          1476 Mais Hardiesse
L’acompaingnoit, et sa fille Prouesse, [907]
Et doucement tint par la main Largesse, [908][909]
Une dame de moult grant gentillesse. [910]
          1480 S’i fu Richesse,
Amour, Biauté, Loiauté et Leësse,
Désirs, Pensers, Volenté et Noblesse,[911]
Franchise, Honneur, Courtoisie, Juenesse. [912]
          1484 Cil seize estoient
Avec le roy, n’onques ne s’en partoient. [913]
Dieus et Nature ottroié li avoient.
Dès qu’il fu nez ; pour ce tout le servoient. [914]
          1488 C’estoit grant grâce. [915]
Et s’il y a nul ne nulle qui face [916]
Chose dont nuls puist dire qu’il mefface,
Raisons y est qui le meffait efface.
          1492 Einsi se sist [917]
Li gentils rois. Et quant la dame vit, [918]
Il se leva, et par la main la prist, [919]
Car Courtoisie a faire li aprist.
          1496 Après pris a
Le chevalier, et forment l’esprisa [920]

Dedens son cuer, et puis leur demanda [921]
Moult sagement dont il venoient la, [922]
          1500 Et leur enquist
De leur estre qui moult li abelisl. [923]
Li chevaliers a la dame requist
Qu′elle li vosist dire ; et elle dist [924]
          1504 Que non feroit,
Einsois deïst, que mieus li afferoit. [925]
Il respondi adont qu′il li diroit [926]
De chief en chief tout einsi qu′il estoit,
          1508 Jusqu′à la fin. [927]
« Sire, » dist il, « ci près a un jardin
Vert et flouri ou il a grant tintin [928]
De rossignols ; s′i vins hui a matin, [929]
          1512 Pour escouter [930]
Leur biau service et leur joli chanter,
Comment que po s′i peüst déporter
Mon cuer que riens ne porroit conforter. [931]
          1516 Mais toute voie [932]
Einsi venus d′aventure y estoie, [933]
Pleins et pensis des maus qu′Amours m′envoie. [934]
Si vi venir par une estroite voie
          1520 Verde et herbue [935]
Geste dame qu′avec moy est venue. [936]
Si me sambla de manière esperdue,
Si que tantost pris parmi l′erbe drue [937]

          1524 Mon adresse ay, [938]
Et mon chemin droit vers li adressay. [939] [940]
Et quant je fui près, je la saluay, [941]
Mais mot ne dist, dont je me mervillay, [942]
          1528 Ne onques chiere
Ne fist de moy, ne d’oueil, ne de manière. [943]
Et je qui fui mervilleus pour quoy c’iere, [944]
Dis bellement : « Très douce dame chiere, [945]
          1532 Pour quel raison
Ne volez vous entendre a ma raison ? »
Et la tiray par le pan dou giron. [946]
S’en tressailli, dont sa belle façon [947]
          1536 Coulour mua.
Si respondi, que plus n’i arresta,
Et durement envers moy s’escusa [948]
De son penser a quoy elle musa. [949]
          1540 Et li enquis [950]
Pourquoy son cuer estoit ainsi pensis. [951]
Finabiement tant parlay et tant fis
Qu’elle me dist tout ce que je li quis, [952]
          1544 Voire par si
Que par ma foi li juray et plevi,
Quant elle aroit son parler assevi, [953]
Que le penser li diroie de mi. [954]
          1548 Et dist einsi [955]
Qu’elle soloit avoir loial ami

Qui loiaument l’amoit, et elle li.
Mais la mort l’a de ce siècle parti. [956]
          1552 Et la valour,
Le sens, le pris, la prouesse, l’onnour, [957]
Qui fu en li, si comme elle dist, flour, [958]
Le fist des bons estre tout le millour. [959]
          1556 Pour ce pensoit
Parfondement, ne onques ne cessoit,
Et en pensant le plouroit et plaingnoit, [960]
Si que son vis en larmes se baingnoit.
          1560 Pour ce maintient
Que la dolour est plus griés qui li vient [961]
Pour son ami que celle qui me tient.
Sire, et je di, faire le me convient, [962]
          1564 Tout le contraire.
J’aim loiaument de cuer et sans retraire [963]
La plus très belle et le plus dous viaire [964]
Qu’onques encor Nature peüst faire, [965]
          1568 Qui me donna
Jadis son cuer tout et abandonna. [966]
Son cuer, s’amour, son ami me clama [967]
Et par son dit seur tous autres m’ama.
          1572 Or est einsi,
Sire, qu’elle n’a mais cure de mi,
Eins m’a guerpi, et fait nouvel ami.
Et, par m’ame, pas ne l’ay desservi. [968]
          1576 Et d’autre part,
Mon guerredon ailleurs donne et départ, [969]

Ne je n’en puis avoir ne part ne hart :
C’est ce, sire, pour quoy li cuers me part. [970]
          1580 Si m’est avis,
Considéré mes raisons, que j’ay pis [971]
Que la dame, comment que ses amis
Soit trespassez, Dieus l’ait en paradis ! [972]
          1584 Sire, et cils clers [973]
Qui me samble gais, jolis et apers, [974]
Fu atapis ou jardin et couvers [975] [976]
En plus espès dou brueil qui est tous vers. [977]
          1588 Si sailli hors,
Quant il ot bien oy tous nos descors. [978]
Si nous loa que li drois et li tors [979]
Fust mis seur vous, et ce fu nos acors. [980]
          1592 Car longuement
Avoit duré de nous le parlement,
Et si aviens fait maint arguement. [981]
Si comme il est escript plus pleinnement [982]
          1596 Ici dessus.
Or sommes ci par devers vous venus,
Par quoy li drois soit jugiez et sceûs,
Et que vos dis soit de nous deus tenus. [983]
          1600 Si que ce plait [984]
Pouez tantost terminer, s’il vous plaist ; [985]
Car nous avons de vous no juge fait. [986]
Sire, or avez oy tout nostre fait
          1604 Entièrement ;
Si en vueilliez faire le jugement,

Car nous l’avons désiré longuement,
Et ceste dame et moy dévotement
          1608 Vous en prions. » [987]
Quant cils li ot moustrées leurs raisons, [988]
Qui bien le sot faire com sages homs,
Li gentils rois qui moult estoit preudons
          1612 Li respondi :
« Se Dieus me gart, vous avez pris en mi
Juge ignorant et de sens desgarni,
Ne onques mais je n’oy, ne ne vi [989]
          1616 Tel jugement :
S’en saroie jugier petitement. [990]
Mais nompourquant le conseil de ma gent [991]
En vueil avoir ; car je l’ay bel et gent. »
          1620 Lorsappella [992]
En sousriant Loiauté qui fu la,
Amour, Juenesse et Raison, qui parla [993]
Premièrement, et puis leur demanda
          1624 Li gentils roys :
u Que diriez vous qui savez tous les drois ? [994]
Cils chevaliers qui gens est et adrois [995]
Et ceste dame aussi a ces crins blois [996]
          1628 Sont venu ci
Par devers moy, dont je les remerci,
Et jugement vuelent oïr de mi, [997]
Li quels a plus de mal et de sousci :
          1632 La dame avoit
Ami loial qui l’amoit et servoit,
Et elle lui, tant comme elle pooit. [998]

Or est einsi que Mors qui tout reçoit
          1636 Li a tollu.
S′en a le cuer dolent et irascu, [999]
Car a son temps ot il si grant vertu [1000]
Que nul milleur, ne nul plus bel ne fu.
          1640 Le chevalier
Sans repentir aimme de cuer entier
La plus belle qui vive, a son cuidier ;
Et elle foy sans muer, ne changier [1001]
          1644 Li a promis, [1002]
Et retenus fu de li comme amis
Et bien amez ; il en estoit tous fis. [1003]
Or a la dame en autre son cuer mis
          1648 Et li guerpi
Dou tout en tout, et n′a cure de li. [1004]
Et a ses yeus voit la belle et celi [1005]
Qui les dous biens a qu′il a desservi.
          1652 Or vous ay dit
Pour quoy il sont venu oïr mon dit.
Et sans doubte, cuers qui einsi languit [1006]
Se destruit moult et a grant doleur vit. [1007]
          1656 Si m′en devez [1008]
Donner conseil au mieus que vous poez ; [1009]
Car chascuns est mes drus et mes privez,
Et moult me fi en vous, bien le savez. [1010]
          1660 Dites, Raison. [1011]
Premiers oïr vueil vostre entention ; [1012]
Car vous m′avez maint conseil donné bon. »
Raisons, qui fu belle et de bon renom,
          1664 Einsi respont :

« Sire, je di que cil dui amant sont [1013]
Moult engoisseus, quant einsi perdu ont
Ce qu’il aimment, et que li cuers leur font, [1014]
          1668 Si com la cire
Devant le feu se degaste et empire. [1015]
Mais qu’il soient tuit pareil de martire [1016]
Et de meschief, ce ne vueil je pas dire. [1017]
          1672 Ce qui me muet [1018]
Vous vueil dire, puisque faire l’estuet : [1019]
Ceste dame jamais vëoir ne puet
Son ami vray, einsi comme elle suet. [1020]
          1676 Si avenra [1021]
Einsi que, puisque plus ne le verra, [1022]
Je feray tant qu’elle l’oubliera.
Car li cuers ja tant chose n’amera
          1680 Qu’il ne l’oublie
Par eslongier. Certes, je ne di mie [1023]
Qu’une pièce n’en ait peinne et hachie ; [1024]
Mais Juenesse qui tant est gaie et lie [1025]
          1684 Ne soufferroit
Pour nulle riens qu’entroubliez ne soit.
Car Juenesse, sire, comment qu’il voit, [1026]
Met en oubli moult tost ce que ne voit. [1027]
          1688 Après je di
Qu’Amours n’a pas tant de pooir en li [1028]
Que soustenir se peüst sans ami
L’eure d’un jour, ne sans amie aussi. [1029]

          1692 Et se l’un faut
Des trois, li dui autres aront deffaut ; [1030]
Qu’Amours, ami et amie estre faut [1031]
Tout ensamble, ou l’amour riens ne vaut. [1032]
          1696 Et puisqu’amie
Et Amours ont perdu la compaingnie [1033]
D’ami, certes, je ne donroie mie [1034]
De leur amour une pomme porrie,
          1700 C’est assavoir,
Quant a l’amour, qui est mondeinne, avoir. [1035]
Car c’est très bon de faire son devoir, [1036]
Si que l’ame s’en puist apercevoir.
          1704 Mais il n’est ame, [1037]
N’homme vivant qui aimme si sans blâme, [1038]
S’il est tapez de l’amoureuse flame,
Qu’il n’aimme mieus assez le corps que l’ame.
          1708 Pour quel raison ? [1039] [1040]
Amour vient de charnel affection, [1041]
Et si désir et sa condition
Sont tuit enclin a délectation.[1042]
          1712 Si ne se puet
Nuls, ne nulle garder qui amer vuet [1043]
Qu’il n’i ait vice ou pechié ; il l’estuet ; [1044]
Et c’est contraire a l’ame qui s’en duet. [1045]
          1716 Et d’autre part,
Tout aussi tost com l’ame se départ [1046]
Dou corps, l’amour s’en eslonge et espart. [1047]

Einsi le voy partout, se Dieus me gart.
          1720 Si que l’amour [1048]
De ceste dame ou tant a de valour [1049]
Apetise toudis de jour en jour ; [1050]
Et aussi fait a ce fuer la dolour. [1051]
          1724 Mais cils amis
Qui folement s’est d’amer entremis [1052]
Sans mon conseil, et se s’i est si mis, [1053]
Li dolereus, qu’il en est tous remis,
          1728 Les maus d’amer
Sont en son cuer qui li sont trop amer ; [1054]
Qu’Amours le fait nuit et jour enflamer,
N’il ne vorroit, ne porroit oublier
          1732 Son anémie.
Savez pourquoy ? Pour ce que Compaingnie,
Amour, Biauté et Juenesse la lie, [1055]
Et Loiauté, qu’oublier ne vueil mie, [1056]
          1736 En grant folie, [1057]
En rage, en dueil et en forcenerie
Le font languir, et en grant jalousie,
Et en péril de Famé et de la vie.
          1740 Car main et tart [1058]
Son dolent cuer de sa dame ne part,
Eins la compaingne en tous lieus sans départ ; [1059]
Et cils qui est plus près dou feu, plus s’art. [1060]
          1744 Et Loiauté
Si li deffent a faire fausseté.
Mais s’il eûst par mon conseil ouvré. [1061]
Quant sa dame ot nuef ami recouvré, [1062]

          1748 II n’eûst pas [1063]
Continué l’amour ; car, en tel cas,
Se la dame chante en haut ou en bas, [1064]
On doit aler ou le trot ou le pas.
          1752 Après li dist [1065]
Biauté qu’il fait mieus assez, s’il languist, [1066]
Pour li amer, que se d’autre joïst.
Si fait Amour. Juenesse le norrist [1067]
          1756 Avec folour
En ce meschief, en celle foie errour ; [1068]
Car il en pert le sens et la vigour. [1069]
Einsi languist li dolens en dolour ; [1070]
          1760 Car quant il voit
Que de s’amour, présent li, autres joit,
Qui son ami appeler le soloit,
Il a le cuer si jalons, si destroit, [1071]
          1764 Que c’est merveille
Qu’il ne s’occist, ou qu’il ne s’apareille
D’occirre ce qui einsi le traveille ;
Et ce li met jalousie en l’oreille.
          1768 Et s’il avoit
L’amour de li, einsi comme il soloit, [1072]
Qu’en feroit il ? Certes, riens n’en feroit. [1073] [1074]
Car jamais jour il ne s’i fieroit. [1075]
          1772 Et pour c’espoir
N’a de jamais autre solas avoir, [1076]

Puisque mettre ne puet en nonchaloir [1077]
Geste dame qui tant le fait doloir. [1078]
          1776 Si que je di
Qu’il a plus mal que ceste dame ci,
Et que son cuer est en plus grant sousci.[1079]
Par les raisons que vous avez oï.
          1780 Et, a mon gré,
Cils chevaliers en a moult bien parlé [1080]
Car en escript l’ay ci dessus trouvé [1081]
Et par raison s’entention prouvé,
          1784 Ce m’est avis. »
Quant Raisons ot conté tout son avis. [1082]
Amours parla qui fu biaus a devis, [1083]
Et gracieus de manière et de vis, [1084]
          1788 Et dist : « Raison,
Moult bien avez moustrée vo raison. [1085]
Si m’i ottroy, fors tant que mesprison [1086]
Feroit d’oster son cuer de la prison [1087]
          1792 A la très belle [1088]
Pour qui il sent l’amoureuse estincelle. [1089]
Si vueil qu’il l’aint et serve comme celle [1090]
Dont eu a mainte lie nouvelle. [1091]
          1796 Car s’il pooit
Vivre mil ans, et toudis la servoit,
Ja par servir il ne desserviroit [1092]
Les grans douceurs que faire li soloit. [1093]

          1800 Et se Plaisance
Qui faire fait mainte cstrange muance [1094]
Li fait estre de sa dame en doubtance, [1095]
Doit il estre pour c’en désespérance ? [1096]
          1804 Certes ! nannil !
Qu’en mon service en a encor cent mil
Qui aimment tuit près aussi fort comme il, [1097]
Et si n’en ont la monte d’un fusil. [1098]
          1808 Et s’ay pouoir
De li garir et de li desdoloir. [1099]
Mais il n’a mais fiance, ne espoir,
En moy ; c’est ce qui plus le fait doloir. »
          1812 « Comment, Amours ? »
Ce dist Raisons, « est ce dont de vos tours [1100]
Qu’il amera, sans avoir nul secours, [1101]
Celle qui a donné son cuer aillours ? [1102]
          1816 Et qui vous sert, [1103][1104]
Il n’a mie le loier qu’il dessert ? [1105]
Certes, fols est qui a servir s’aert
Si fait maistre, quant son guerredon port. » [1106]
          1820 Après ce fait
Devers Amours Loiauté se retrait.
Et dist einsi, que riens n’eust meffait. [1107]
Se d’autel pain li eust soupe fait. [1108]
          1824 « N’il n’est raisons
Pour ce, s’il est vrais, loiaus et preudons, [1109]

Qu’il soit de ceuls qui bâtent les buissons
Dont li autre prennent les oisillons.
1828 Car se la dame
Que je repren moult durement et blâme,[1110]
Et c’est bien drois, car elle acuet grant blâme [1111]
De muance faire en la fausse game, [1112]
          1832 Premièrement
N’eust osté son cuer de cest amant
Qui tous estoit en son commandement, [1113]
Amours, Amours, je parlasse autrement. [1114]
          1836 Mais sans doubtance,
Quant il l’aimme de toute sa puissance, [1115]
Et sans cause le met en oubliance,
Il doit dancier einsi comme elle dance,
          1840 Nom pas qu’il face
Chose de quoy il puist perdre ma grâce ; [1116]
Car s’il la laist, et ailleurs se pourchace, [1117]
Je ne tien pas qu’envers moy se mefface. [1118]
          1844 Et si m’acort
Dou tout en tout de Raison a l’acort, [1119]
(Car elle fait bon et loial raport ) [1120]
Que cils a droit, et ceste dame a tort. »
          1848 Et quant Juenesse
Qui moult fu gaie et pleinne de lëesse,
El qui n’aconte a don, ne a promesse, [1121]
Fors seulement que ses voloirs adresse, [1122]
          1852 Ot escouté [1123]
Ce que Raisons ot dit et raconté

Et Loiauté, pou y a aconté, [1124]
Car moult pleinne fu de sa volenté, [1125]
          1856 Et dist en haut : [1126]
« Certes, Raison, vostre science faut,
Et Loiauté, sachiez, riens ne vous vaut. [1127] [1128]
Car cils amis, pour mal, ne pour assaut [1129] [1130]
          1860 Qu’Amours li face,
N’iert ja partis de la belle topasse [1131]
Qui de biauté et de douceur tout passe, [1132]
Et de fine colour ; ja Dieu ne place [1133]
          1864 Qu’il li aveingne
Que ja d’amer la belle se refreingne ! [1134]
Car s’a présent ne le vuet, ne n’adaingne, [1135]
Au moins l’aimme il, et son cuer la compaingnc.
          1868 Dont n’est ce assez ?
Doit il estre de li amer lassez ?
Certes, nennil ! Car on n’est pas amez,
Ne conjoîs toudis, n’amis clamez : [1136]
          1872 Non est, sans doute. [1137]
Raison, fols est amans qui vous escoute, [1138]
Ne qui ensuit vos dis, ne vostre route.
Et qui le fait, je di qu’il ne voit goûte. [1139]
          1876 Et par ma foy,
Nous ferons tant, Amours, ma dame et moy. [1140]
Que son cuer yert si pris, et en tel ploy. [1141]

Que nuit, ne jour ne partira de soy.
          1880 Ne vos effors,
Ne doubtez pas, ne sera ja si fors [1142]
Que li fins cuers de cest amant soit hors [1143] [1144]
De la très belle ou po treuve confors.
          1884 Qu’Amour, ma dame,
Qui son cuer art, teint, bruit et enflame, [1145]
Et moy qui sui encor a tout ma fiame, [1146]
En ceste amour le tenrons ; car, par m’ame, [1147]
          1888 Illecouvient. [1148]
Et se des maus dolereus plus li vient [1149]
Qu’a la dame qui dalez lui se tient, [1150]
Fors est assez ; bien les porte et soustient. » [1151]
          1892 Lors s’avisa [1152]
Li gentils rois, et bonnement ris a
De Juenesse qui einsi devisa ; [1153]
Mais onques meins pour ce ne l’en prisa, [1154]
          1896 Qu’elle faisoit
Tout son devoir de ce qu’elle disoit, [1155]
Et de son vueil plus chier denrée avoit. [1156]
Que dis livres de son profit n’amoit. [1157]
          1900 Si dist : « Juenesse, [1158]
Belle dame, vous estes grant maistresse
Qui cest amant tenez en grant destresse, [1159]
En povreté, en misère, en tristesse,
          1904 Vous et Amours.

Vez que li las a perdu tout secours, [1160]
Ne ses cucrs n’a refuge, ne recours, [1161]
Fors a la mort qui a li vient le cours. [1162]
          1908 Car travillier
Le volez trop, et dou tout essillier.
Or a trouvé, s’il vous plaist, consillier [1163]
Bon et loial ; laissiez le consillier ;
          1912 Si ferez bien.
Car il est pris en si estroit lien [1164]
Qu’il n’i scet tour d’eschaper, ne engien. » [1165]
— « Certes, sire, de ce ne faire rien. [1166]
          1916 Eins amera
La très belle pour qui tant d’amer a.
Et, s’il y muert, chascuns le clamera [1167]
Martir d’amours, et honneur li sera, [1168]
          1920 S’il muert pour li. »
Quant Juencsse ot son parler assevi, [1169]
Li rois parla a euls et dist einsi : [1170]
« Nous ne sommes pas assemblé ici [1171]
          1924 Pour desputer [1172]
S’il doit amer sa dame ou non amer.
Mais pour savoir li quels a plus d’amer, [1173]
Et qui plus sent crueus les maus d’amer, [1174]
          1928 Si com moy samble. [1175]

Or estes vous en acort tout ensamble [1176]
Que plus de mal en cest amant s’assamble [1177]
Qu’en la dame ; ne pas ne me dessamble
          1932 De cest acort,
Einsois m’i tieng dou tout et m’i acort, [1178]
Que cils amans est plus loing de confort [1179]
Que la dame ne soit, que Dieus confort. [1180]
          1936 Si en feray
Le jugement einsi com je saray. [1181]
Car tel chose pas acoustumé n’ay, [1182]
Et uns autres, vraiement, bien le say, [1183]
          1940 Mieus le feroit.
Je di einsi : Considéré a droit [1184]
L’entention de Raison ci endroit, [1185]
Et les raisons de vous qui volez droit,
          1944 Et Loiauté
Qui en a dit la pure vérité, [1186]
Ne n"i chasse barat ne fausseté,
D’Amours aussi qui en a bien parlé,
          1948 Et de Juenesse,
Que cils amans sueffre plus de tristesse. [1187]
Et que li maus d’amours plus fort le blesse [1188]
Que la dame, ou moult a de noblesse, [1189]
          1952 Et que plus loing
Est de confort, dont il ont bon besoing, [1190]
Et pour ce di mon jugement et doing, [1191]
Qu’il a plus mal qu’elle n’a, plus de soing [1192]

          1956 Et de grevance. »
Quant li bons rois ot rendu sa sentence [1193]
Dont par Raison fu faite l′ordenance,
Li chevaliers iiuec, en sa présence, [1194]
          1960 L′en mercia. [1195]
Et en pensant, la dame s′oublia [1196]
Si durement que nul mot dit n′i a.
Mais nompourquant en la fin ottria [1197]
          1964 Qu′elle tenoit [1198]
Le jugement que li rois fait avoit ; [1199]
Car si sages et si loiaus estoit
Qu′envers nelui fors raison ne feroit. [1200]
          1968 Adont li rois
En sousriant les a pris par les dois [1201]
Et les assist seur le tapis norois, [1202]
Loing des autres, si qu′il n′i ot qu′euls trois. [1203]
          1972 Si leur enorte
Et deprie chascun qu′il se conforte ; [1204]
Car se le cuer longuement tel mal porte, [1205]
Il en porroit mors estre, et elle morte, [1206]
          1976 Que ja n′aveingne,
Mais chascuns d′eaus bon corage reprengne.
Car li cuers trop se destruit et mehaingne [1207]
Qui en tel pleur et tel doleur se baingne ; [1208]
          1980 Et recorder
Voit on souvent qu′on doit tout oublier [1209]
Ce qu′on voit bien qu′on ne puet amender, [1210]

Ne recouvrer par pleindre ne plourer. [1211]
          1984 S’einsi le font,
Vers Loiauté, ce dist, pas ne meffont ; [1212]
Mais s’en ce plour pour amer se meffont, [1213]
Homicides de leur âmes se font [1214]
          1988 Et de leur vie. [1215]
Après li rois appella sa maisnie ;
Si vint Franchise, Honneur et Courtoisie,
Biauté, Désir, Leësse l’envoisie, [1216]
          1992 Et Hardiesse,
Prouesse, Amour, Loiauté et Largesse, [1217]
Voloir, Penser, Richesse avec Juenesse, [1218] [1219]
Et puis Raison qui de tous fu maistresse. [1220]
          1996 Si leur commande [1221]
Que chascuns d’eaus a honnourer entende
Ces deus amans, et qu’Amour leur deffende [1222]
Merencolie. Après, que la viande
          2000 Soit aprestée,
Car il estoit ja près de la vesprée.
Et il ont fait son vueil sans demourée,
Com bonne gent et bien endoctrinée. [1223]
          2004 Lors se sont trait
Vers les amans, sans faire plus de plait ;
Et chascuns d’eaus a son pooir a fait
Ce qu’il pense qui leur agrée et plait, [1224]
          2008 Qu’entalenté [1225]
En estoient de bonne volenté. [1226]

Et li amant ont congié demandé.
Mais on leur a baudement refusé, [1227] [1228]
          2012 Car Courtoisie,
Franchise, Honneur, et Largesse s’amie,
Li gentils rois qui pas ne s’i oublie.
Et chascuns d’eaus moult duremeut les prie [1229]
          2016 De demourer.
Et il estoit près heure de souper. [1230]
Et a ce mot on prist l’iaue a corner [1231]
Par le chastel, et forment a tromper ;
          2020 Si se levèrent. [1232]
Et deus et deus en la sale en alerent ; [1233]
Après leurs mains courtoisement lavèrent ;
Puis s’assirent, si burent et mengierent, [1234]
          2024 Selonc raison,
Car il y ot planté et a foison [1235]
De quanqu’on puet dire n’avoir de bon. [1236]
Après mengier, les prist par le giron [1237]
          2028 Li gentils rois,
Et si leur dist : « Vous n’en irez des mois,
Car je vous vueil oster a ceste fois
Les pensées qui vous font moult d’anois. » [1238]
          2032 Le chevalier
Moult humblement l’en prist a mercier. [1239]
Et aussi fist la dame qui targier
Ne pooit plus, ce dist, de repairier.
          2036 Et finalment [1240]

Li rois les tint huit jours moult liement
Et au partir leur donna largement
Chevaus, harnois, joiaus, or et argent. [1241]
          2040 Si se partirent [1242]
Au chief d’huit jours et dou roy congié prirent, [1243]
Ou tant orent trouvé d’onneur qu’il dirent [1244]
Qu’ains si bon roy ne si gentil ne virent. [1245]
          2044 Mais compaingnie
Leur fist Honneur ; aussi fist Courtoisie,
Juenesse, Amour, Richesse l’aaisie, [1246] [1247]
Et meint autre que nommer ne say mie.
          2048 Car il montèrent
Sus les chevaus et tant les convolèrent
Que chascun d’eaus en son hostel menèrent. [1248]
Et puis au roy a Durbui retournèrent.
          2052 Ci fineray
Ma matière, ne plus n’en rimeray ; [1249]
Car autre part assez a rimer ay. [1250] [1251]
Mais en la fin de ce livret feray [1252]
          2056 Que qui savoir
Vorra mon nom et mon seurnom de voir, [1253]
Il le porra clerement percevoir
En darrein ver dou livrer et vëoir, [1254]
          2060 Mais qu’il dessamble
Les premières set sillabes d’ensamble [1255]
Et les lettres d’autre guise rassamble,

Si que nulle n′en oublie ne emble. [1256]
          2064 Einsi porra
Mon nom savoir qui savoir le verra.
Mais ja pour ce mieus ne m′en prisera.
Et nompourquant ja pour ce ne sera [1257]
          2068 Que je ne soie
Loiaus amis, jolis et pleins de joie ; [1258]
Car se riens plus en ce monde n′avoie
Fors ce que j′aim ma dame simple et coie
          2072 Contre son gré, [1259]
Si ay j′assez, qu′Amours m′a honnouré
Et richement mon mal guerredonné,
Quant a ma dame einsi mon cuer donné
          2076 Ay a tous jours. [1260]
Et ce mon cuer conforte en ses dolours [1261]
Que, quant premiers senti les maus d′amours, [1262]
A gentil mal cuide humble secours. [1263]

Explicit le Jugement dou Roy de Behaingne[1264].


  1. F… du bon roy de b. ; M… dou bon roy de beghaigne dont dieus ait lame ; B Le temps pascour. Le titre manque dans R, mais on lit à l’Explicit Jugement damours.
  2. D En ; E Ou ; R toute gent ; les vers 1-325 manquent dans K
  3. E Et que
  4. R Sus
  5. R ont prins ; D ont pis ; J mainte joie n.
  6. B1 EJR En ; FME de moy
  7. C macheminai : R massenay
  8. R Comme celui qui parf. amay.
  9. E attrempre
  10. C Biaus clers nés luisans sans fr. ; E sans ordure ; P purs et nez
  11. E Et la
  12. J me bleuissoit
  13. J regardoit
  14. FMC Et si ; DJR Et li
  15. J joli chant n.
  16. P Si doucement
  17. 23-25 effacés dans F
  18. E ch. un en my lair volant
  19. tous manque dans D ; J ajoute {d′une autre main) : A haulte vois en son doulz chant disant
  20. J et le suitant
  21. E diuerses
  22. D Salay veir
  23. D cheir
  24. E Et moy couuri ; B1J quati ; R boute
  25. E Dessoubz ; FM aubres ; D quon
  26. EJ tresdous chant
  27. E : Si me pris lors si fort a d.
  28. E En son doulz ch… recorder
  29. FD aussi
  30. A jescoute
  31. E s. a sa chiere simpl. ; C m. seulete
  32. A Un cheualiers ; E tresbel
  33. R Lors mauisay ; P mapensai
  34. R Si ; J par dessouz
  35. AF embunchiez ; BR embuschez ; CDP embuschiez ; E embuschie
  36. J n. hut assez de b. mis ; E des b. ot mis ; BDP bien
  37. J dame gentilz
  38. E Comme courtois
  39. P Le
  40. AFBE qui
  41. E riens rendre a lui
  42. R cellui ; J arr. tantost si r.
  43. P le
  44. J Douce.
  45. J elle loyt
  46. E P. le penser
  47. J Chose ; A villonnie
  48. E quen
  49. B1 C moy en paix ; J 1. mestre ; biau effacé dans B1
  50. J Que nay mestier ; E que plus me f. ; dire manque dans D
  51. C du
  52. CEP je rec ; C prent
  53. R Près délie pour ; FM de soy ; E pour son pense ; F pense
  54. R Et si lui dist
  55. D Se vous veulles ; R Se me voulez
  56. E" me ; C puist.
  57. EJ ne me (J men) puet ; FC aligier
  58. DJ grant
  59. me manque dans D
  60. R Nuls corps ; AE ne
  61. D que maulz ; C font
  62. BPR car
  63. D tresgrant
  64. MDEJ et si gr.
  65. P Et si ; E Si tresamere ; EJ que bien soyes
  66. CPR Quil ; J ame
  67. J je say bien
  68. J en cuer comme je f. ; EPR com
  69. JPR que
  70. J avant ce vous me prometres ; me manque dans D
  71. manquent dans F (parchemin déchiré)
  72. E moy
  73. C mon cuer souuent ; J mort mon cuer
  74. P De mot en mot.
  75. M et je vous e. ; P et je lesc.
  76. D. vii. ou .viii. ans
  77. F que après ; BDEJC si qua ses s. ; B1 corrige en si quaprans ses s.
  78. D de premier ; E depuis ce ; J je oy
  79. C Cuers ; P Mon cuer mon cors vie … ; pooir manque dans J ; auoir manque dans C ; EJ auoir vie (J et) puissance
  80. J quanque fu ; C mais par pl.
  81. J me reçut ; J seruage, corr . en hommage
  82. E A bon et bel ; D a bon a gr.
  83. 138 et 139 intervertis dans C
  84. F auoir la fl.
  85. manque dans J (la lacune est indiquée avant le vers 138) ; R Entre les bons estoit tous dis meliour ; E de tresbon ; tout manque dans D
  86. R Et sont en lui
  87. E Jeusne joieux
  88. P Et de tout ; E que ; MCDP qui.
  89. B tout ; tous manque dans M
  90. C vrais et loyaus
  91. D En ; CEJ en tous fais ; P en tous cas ; FMB et discrez B1 a effacé et)
  92. M amer autre
  93. J En lui ; CBDJP et ma joie
  94. J mi désir
  95. E De trestous biens
  96. J E. trestous cest.
  97. J Touz mes déduis cestoit tous mes trésors ; D Tout ; D mon déport
  98. C mes murs ma tour et mon resors
  99. CEKJ tous ; P toutes
  100. JKP siens
  101. E est, tout une p.
  102. Tuit manque dans M ; DP Tout
  103. KJ de dit ce ressambl. ; P sassembloient.
  104. E ne furent eux deux
  105. KJ Ains a este ; P Ainz a toudiz este ; AKJ este toudis ; D tousiours ; E" M. a t,
  106. manque dans KJ, ajouté plus tard dans J (par une seconde main)
  107. EJ au reb.
  108. J joie ; E mes grans joies ; KJ agues dolours
  109. D mon
  110. KJ de ses maus
  111. C Souuent seront ; ME seront dolour
  112. C Seront un jour
  113. K securte
  114. KJ ma dolour ; KJ dure adurte
  115. E Craindre tr. muet
  116. E paour de sespoir
  117. E Moy
  118. E Ne jamaiz bien en mon cuer ne v. ; D Namais du cuer ja mes bien ne v. ; KPR nauendra
  119. KJ Ne nul confort de joie nattendra ; P Ne., ne ; E Ne.. ma joie nattendra ; DP nattendra
  120. la manque dans J.
  121. manque dans R
  122. KJ que ja. loiaument
  123. li manque dans D
  124. E vivre jamais
  125. si manque dans F ; EKJ grant
  126. manque dans KJ
  127. P fui répons ; J dessouz le br.
  128. C c’est mot ; D de bel acueil ; KJ ajoutent : De desconfort de doleur et de dueil
  129. et manque dans BC, rétabli par B1 ; KJ et gente force
  130. EK ni
  131. CDE qui
  132. manque dans C ; E font
  133. C Qui la vigour ; E si faut
  134. E ooit
  135. KJ porroit
  136. K Et ; D non obstant ; KJ fait {J et) appercoit
  137. D paumee
  138. a manque dans D
  139. KP Par ; KJ yeus.
    Tome I. 5
  140. KJ qui souspirer
  141. KJ par lardanment amer
  142. C dieu a mercy ; P refrénez
  143. KJ que trop comp, ; D que vous comp.
  144. M ainssi le cuer
  145. KJ nest preux bien ni honneur
  146. DEKJ mal vi
  147. nul manque dans E
  148. KJ ne soiez
  149. CBDEKJR Nest pas meru.
  150. KE Ains est bien drois
  151. KJ En ; D Ou
  152. E quou mien ; KJ sire comment
  153. E vostre ; R vostre serment.
  154. D mes se vous
  155. KJ Dame et vo cuer de tr. estez
  156. D Pour ; KJ Affin que toute ; E trestoute
  157. CP En
  158. C men ; M esjoir
  159. C je feray
  160. E diray je ; C quel mal ; D quel ; E que
  161. E D. depuis ; P treslors
  162. C sot ; P savoir et c. ; FMBDK ne compr,
  163. P Questoit amer ; KJ ciert ; DEKJ damer ; KJ datendre ; R Quest vraye amour mes mon cuer sans reprendre
  164. C Na nulle dame ; KJ A ; D ne donnes ; KJ nagraiez
  165. C Na
  166. E Fis m. f. devottement cl.
  167. D mon sejour ; son manque dans C
  168. E et grace
  169. que manque dans R ; BD se jamais cuers (D cuer ; B1 corrige en que jamais mes cuers) ; KJ que mon cuer se ja f. sceust ; R si peust
  170. AV Chose a son vueil qui plaire li deust
  171. E En ; KJ Ne.
  172. P En ; KJ li deust s.
  173. qu manque dans E
  174. KJ J. g. de manière garnie
  175. EP est a tous
  176. M autre ; CDEKP une
  177. EKJ ainsi
  178. ABD V. la cl. ; R Veu que de cl.
  179. E Par auoit ; K celle ; D toutes les autres
  180. E do. de senz ; et manque dans KJ
  181. E Tant fu h.
  182. EKJP Quau voir dire
  183. KJ En
  184. C La ; E par. trèstout le m. ; D eslire
  185. KJ a sa b.
  186. tres manque dans E
  187. Car manque dans KJ ; F cil ch. ; B1 cilz ch. ; KJ filz ; E a tin or
  188. E Et si ne. ; D blanc.
  189. manque dans J ; E Que point trop 1. ; FMB larges
  190. E Aussi est. ; C taille si gentil
  191. D sembloit • C sembloient bien voir fil
  192. D furent
  193. J Et
  194. D vouloien
  195. D Pour 1. acueil et pour leur rigour ; KJ Par leur regart
  196. JKP trop veir ; D pou vair ; E pour plus estre
  197. P pour lacier
  198. D clinans tant ; K clinent et p. m ; J clinet et p. m.
  199. XJ Tous
  200. KJ Ne saperceust
  201. D Que mi ; le manque dans E
  202. B1 remplace la leçon de B eux par lui
  203. KJ au
  204. CB1DEKJPR Nestoient ;KJ pas.
  205. D vouloit lancer
  206. KJ Le voloit ; EKJ si tressublilment
  207. KJ il venoit
  208. KJ Et ; DE Nés ; B1P Nez ; M Nef eudourant
  209. CEKJP traitiz ; KJ bien faisant
  210. C aufterrant
  211. B ne trop petit
  212. CDEP et gross.
  213. E samoreuse ; CDP et doue.
  214. 342 et 343 intervertis dans E
  215. a point manque dans D ; D ou rire ; C et si ne la veist
  216. P la douceur ; KJ par sauoir
  217. E En son riant ; K En soulz riant
  218. E Qui moult est. ; M blanche
  219. et manque dans EP ; P petitet : CJP grossetez ; E crassetes
  220. KJ Encore
  221. C ot blans ; D blanches ; E et serrez ; C serrez et menues
  222. E Son mentonnet ; C un petit f.
  223. C autre separeille ; P despareille
  224. KJ en moy quant on lac.
  225. KJ Ot la gorgete ; E gueorgete
  226. C biau corps ; C le
  227. M Aussis
  228. E parole
  229. KJ Quelle auoit ; E estoient faiz en trestous endrois ; J en t. droiz
  230. MCEKJ Et si
  231. blanc effacé dans D; dur manque dans C
  232. KJ joli rondelet et crasset
  233. apert manque dans E ; et manque dans D
  234. apert manque dans E ; et manque dans D
  235. CBDR Blanches ; R cuissettes ; C et jambes ; E Auoit les jambes et autressi les pies
  236. E grasses ; KJP bel et bien entailliez ; C entailliez
  237. E Et par maistrie ; KJ Par mesure
  238. EKJ vous diray t. (KJ dire)
  239. B1 Que par nature ; C toute ; AV estoit tant r. ; P estoit fait r.
  240. KJ De la [K sa) façon et de t. plaisant
  241. D E de s. ; EKJ Et du s.
  242. ne manque dans F
  243. DE Au ; D au ; KJ doulz que veoir peust nus.
  244. E Vilte chaste ny ; P ne tache
  245. E sucrée
  246. D plus tendre que r. ; EKJ tendre comme (KJ com) ; P com
  247. C simple et acesmee
  248. E Tant par fu
  249. K Que ; J Que se ; D tant
  250. C une faire
  251. B1 Elle
  252. KJ Ne ; E pourroit
  253. E lexemplaire
  254. E encores
  255. E Si gentilz corps ne si bien asseruy
  256. E ma dame.
  257. manque dans J
  258. KJ De sa douce f.
  259. C que el dure ; y manque dans E
  260. KJ peine dure
  261. D Que se ; KJ otinien ; M dothonien
  262. P Et si ; E Et se eusse ; CK tout le sens galien ; J Et avec ce sceusse tout le sens galien
  263. E tous les biens ; CP tout ; J Et tuit li bien du monde f.
  264. 427 et 428 effacés dans F
  265. D De chose faire donc.. peusse ; C mon vueil ; KJ que plaire ; M li pleusse
  266. E Et ; E si mot
  267. CKP En regardant ; K precieus
  268. E ce dangier ; C li dangier ; DKJ son dangier.
  269. D Que ; E son regart ; KJP ses regars ; M me d. ; D dai gnast
  270. E car s. m.
  271. C Qui me menoit ; E quelque part ; M quel part ou jest.
  272. D manière et vigour
  273. K Tant ; D ces
  274. C Adonc cuiday estre de li amez
  275. C Et ; E fui
  276. P Que men sui puiz
  277. E doucour
  278. E aloie ; D aloit en empirant
  279. E en désirant
  280. KJP du cuer
  281. D desconfire
  282. E maccueilloit
  283. KJ masauouroit
  284. E moy
  285. E Si ne pourroit estre qui ny
  286. C Si moult ; K si troy ; E les trois.
  287. EP donroie
  288. PJ tous seulz ainsi
  289. E vouloie
  290. P Si vils ; E si mas si mors ; P dolereus
  291. DKJ Quen moy ; CP sens mesure na.
  292. K estoie
  293. K Que
  294. C Lors yere
  295. E damoureuse
  296. 479 et 480 effacés dans F
  297. J Que
  298. E Ains ; D auoir
  299. K La ; C demourra
  300. CP et autre ; E et une autre dolent ; KJ et une autre en tourment ; D lautre h. tresdolent
  301. D Onques ; CKJ ne soy ; D acquerre
  302. KJ la destr.
  303. E Dardant ; KP désir et crueuse 1.
  304. j manque dans C.
  305. F Mon
  306. KJP vueil
  307. D La ; E vert
  308. D Et pour ce que li
  309. A requérir
  310. K cresmeuz ; J tresmeuz
  311. KJ art mon cuer ; P entame
  312. E Si que seruir vous vueil sanz p. bl. ; DKJP tous
  313. KJ Gentilz dame aiez
  314. E damour
  315. de manque dans D ; KJ nourri
  316. AFM je fu ; E je sui ; vis manque dans KJ
  317. CAT vis
  318. AFDKJ ïvi\ E sui
  319. BD nobliez.
  320. D Est enlacies ; MEKJP tous
  321. C Et lors se traist ; KJP traist (J treist) ; M traihi
  322. P Par ; EKJ amour
  323. J ny
  324. KJE Ne on ; C doit riens faire a a.
  325. E Que on voudroit ; EP que on
  326. KJ aussi nul mal ne soit p.
  327. D que damours
  328. MCKJP Bon
  329. E rendre
  330. P Se le seruez ; KJ lamer
  331. J Et elle ; C trueue ; D trouuast
  332. E garnison
  333. CDE donne
  334. BD amours ; C dolour
  335. CP Pour ce
  336. E Et si li f. ; K Et li f. ; P plaintes et cl.
  337. A vos mort ; P vo mort ; KJ vo maux ; FMC ou vos sec ; J ou v. dolours.
  338. C Ne ; E Qui ; F suis
  339. E pour ce souffrir
  340. CP Rien ne v. say plus dire
  341. E Qui si très grant ; D men parti ; CP départi
  342. E po le mien cuer ; KJ po li cuers (J le cuer) ne me parti
  343. BD fis ; C fist que vostre regart
  344. E Au partir ; C Que au partir ; KJ Quant départi
  345. E Car si d.
  346. J met vis
  347. D proprement
  348. D jen
  349. C qui tant ma puis valu ; EP qui puiz ma tant valu ; KJ trop valu
  350. E Que toudis ma n. ; P tous jours
  351. KJPC qui fust ; P fist tant d.
  352. ses manque dans D ; CP espars
  353. KJ Estoient ; P Quant sur moy ert ; KJ moy et souuent et esp.
  354. 570 et 571 intervertis dans KJ
  355. K aussi ; M toute
  356. D et ait ses r. ; K ardoit
  357. J errour
  358. E en penser
  359. KJ gr. valour sa douceur sa colour
  360. dous manque dans E ; D humble douz ; et manque dans J
  361. E Et ; KJ bonté ; P fust ; 1 manque dans KJ
  362. E retraitie
  363. D Mon
  364. KJ a tresbien eureuz ; D tresbien
  365. D ce que sans plus loy.
  366. KJ a lui amer ; K fu ; JP fui
  367. KJ fu mis ; E ay mis ; P seruir estoit tous
  368. P le
  369. CP doubtay celay
  370. KJ men.
  371. CEKJ son. a son bien
  372. C Que de moi riant ; E du bon c ; P cuer loyal a lie ch. ; E a bonne chiere
  373. KJ me sueust
  374. E Et pour ce questre
  375. E Et quainsi faire le mesteut ; KJ a ce faire
  376. E Du tout mamour
  377. 610 et 611 intervertis dans D
  378. D pri
  379. D sus
  380. de manque dans D ; D fi
  381. AFMBDC Si ; C Si fu moult liez ; R Je fu 1.
  382. J Car estoie
  383. Z) son dous
  384. D confort ; MJ desconfort.
  385. DEP toy ; C a ce
  386. DEK et de ; KJ tresbon arroy
  387. KJ fist greigneur quains roy ; D que roy
  388. P sauoie
  389. P pooie
  390. KJ Com fu loial
  391. 634 et 635 intervertis dans E
  392. P doucement
  393. J esroy
  394. M autrui
  395. E c. bien a. ; P vie et amour ; cuer manque dans KJ ; KJ vie a mort employ
  396. D Tant ; KJ Je vous mercy
  397. M noble merci
  398. E richement ; J noblement
  399. KJ si ame si gari
  400. a manque dans D ; P il est
  401. KJ quanque fu
  402. E Mestoit donne
  403. P cent tans ; MBEK com je fais
  404. CM prie ; C que je jamais ne face ; P que jamez rien ne face.
    Tome I. 6
  405. manque dans J ; E que ; CDEK vostre ; K metfacc
  406. E Si
  407. C aussi com je sueil
  408. P dorgueil
  409. E et de cuer a.
  410. E diz nen fais
  411. D autre ; KJ aucun
  412. K Mais ; KJ dieux en terre ; C dieus humains ; E" honnoures ; KJ orez par dessus tous
  413. KJ Se je meffais encontre vo pl.
  414. P Dont ; E ait doulour ; D ait ne doulour ; P ne courrous
  415. DE vray ; KJ cest ; KJ ignorance
  416. E Len ; P Le ; D comme
  417. D ainssi ; P a pleui
  418. MC doucement ; KJ humblement
  419. A resnay
  420. A resnay
  421. EKJP renuoisiez ; CP et resueilliez ; KJ et amoureux ; D et enuoieus
  422. M Et sest.
  423. KJ fusse [K feisse) jeux esbanois ; E et drois
  424. E que
  425. E comme mauuaise enfrune ; D enfronne
  426. D roe
  427. K Plus ; E et chei
  428. E Le traître conduis prest et ynele ; F traite ; P tous jours
  429. K met dessoulz sesselle ; J met souz sesselle ; B1 dessuz elle
  430. E si bien ; E si del.
  431. E Car
  432. CK Car
  433. E de my,
  434. E ma dame
  435. E et souuent dy
  436. M Que
  437. KJ Las et com. ; CDKJP a. le cuer ; M je le cuer
  438. C Car
  439. C Ma tolu ; XJ Ma joie ma tolu ; E déport
  440. 718 et 719 intervertis dans KJ
  441. BD ne ; P non ; KJ ne nul bon conseil rendre
  442. E que ; D quil ; KJ pâlir et frandre (J freindre) ; C rendre
  443. KJ plaindre
  444. P que par f.
  445. K du dangier ; D sui
  446. KJ je me fie et apui
  447. K Au
  448. KJ Que
  449. CDKJP fait monter.
  450. CKJ en haut les bas ; E les bas
  451. E securte
  452. KJ sus an (J au) niant ; M laist ; K heurte
  453. E Si ; DE que ; KJ qun veux ; P quune ; KJ estadure
  454. est manque dans EKJ
  455. E Et si di je ; D Et si dit ; KJ Et se di ; BDEKJ magrie
  456. KJ Vueil d. a dame
  457. E Pour
  458. P et par ; B1DKJP achoison
  459. KJ Quelle soit ; E submission
  460. AV quil
  461. KJ Com ses seruans ; P Com souuerainne ; A souuereins
  462. CDE quelle
  463. KJ Qui
  464. 757 et 758 intervertis dans KJ
  465. KJP chierir (J chérir) ; DE enrichir.
  466. J amours
  467. CDEP tant ; KJ toute v.
  468. KJ Maint quelle ; E son désir
  469. FM souurein
  470. E auis
  471. M dame jestoie ; E estoit
  472. E Quay
  473. KJ entendre
  474. C puis recomprendre
  475. E mère tendre
  476. M ces
  477. KJ Par ; FM meschies ; D jai ; E apperceu
  478. BDCE elle ; KJ met
  479. D auant
  480. EKJP vueil
  481. C Ne ma vie rien nest ; E a qui jentende ; D a quoy entende
  482. KJ tende
  483. en manque dans E ; D a fuer de d.\ KJ cuer moult crueuse d.
  484. KJP macompaingne ; D me comprent en moy d.
  485. KJP Quel
  486. E est encore
  487. M Je ne men p.
  488. KJ si tresmauuais
  489. KJ Quamie et près de moy
  490. C le cuer ; KJ depuis que dieux (J dieu) le veult
  491. KJ mestuet
  492. KJ Quil ; D est
  493. KJ f. samblance
  494. E Pl. sur toutes a toute cr.
  495. E tant des biens ; CKJP qui maint (K moût ; J mont) bien mauoit pr.
  496. KJ Si di ; E quausse
  497. C si firent ; EKJP firent grant ign. (KJ oubliance) ; D furent en ign.
  498. D et de leur
  499. P il fourmerent si très douce s. ; E tresnoble.
  500. J Sa ; P amonte
  501. E Mil cent foiz ; M mil
  502. KJ En tretous ; D Car ; J et mieus ; E faire
  503. D que KJ ajoutent après le v. 81 g les vers 848-855
  504. E Car ; DEP na f.
  505. KJ Et puis
  506. C a essil
  507. C par un reg. ; KJ son engin
  508. KJ servise
  509. KJ en ; C en aimme
  510. A ne mes biens ; C ne mon cuer
  511. CE tant
  512. ^«^ ce siècle
  513. ME fu ; E plus exe ; KJ si suffisant
  514. i) Et
  515. KJ tresgrant.
  516. CKJP tout or ; AFMC quanqui ; J luist
  517. C On E tout
  518. manque dans F {parchemin déchiré) ; C se ; C on cuit ; KJ est cuit ; E ains quil cuit
  519. 844-847 manquent dans KJ
  520. E Com le meilleur du ; C ou mont ; D monde ; E ne eusse
  521. KJ Ainsi nen say
  522. D ne a qui ; KJ ne a qui men plaindray
  523. KJ grans ; E du meschief
  524. D me ; B1DEP je respondray ; C en respondray ; KJ a trestous respondray
  525. J la ; P ce f.
  526. J la ; P ce f.
  527. D en tous lieu
  528. BDE si dous si gent ; P Si bel si bon si gent
  529. M men ; E a tous ; D a cez
  530. D nen
  531. K Mes
  532. manque dans J ; D Doresenauant
  533. D Comme prins sui ; CEKJ fu.
  534. BD ma dame de moy ; B1 ajoute rien entre moy et ne
  535. A a
  536. MDKJP aide — Dans C Vordre des vers est le suivant : 871, 870, 869, 872 ; dans P 869, 871, le vers 870 manque ; après le vers 871 on lit :
    Et si ny voy ne secours ne refui
  537. E grant
  538. A mourdris ; me manque dans D
  539. J destraint ; C destruit
  540. KJ vigour
  541. C biau sire ; M pas je ne ; E veul dire
  542. J Ainssi
  543. D maint doulour
  544. DEKJP na
  545. D veul rendre
  546. vous manque dans M ; D vous amee ; en foy manque dans B.
  547. KJ comme vous viurez
  548. manque dans F {parchemin déchiré)
  549. KJ Voit on s. que mort ; P quamans ; D sont
  550. M désirs
  551. la manque dans J ; FM as ; E clins ; F blons
  552. P auez pensées
  553. E peust
  554. A que
  555. KJ Aucune fois en vous faut qua remetre (K que remerte) ; C en vous fait ; BD fait ; qui manque dans E
  556. 906 et 907 intervertis dans KJ
  557. Fait manque dans E; E ci ; si manque dans D ; B1 qui vous tient comme mestre ; KJ tient et mètre
  558. KJP la moie ; MEKJP nuit et jour
  559. P Et sanz s.
  560. E lui ruisseaux
  561. K : par ma tour
  562. manque dans P ; KJ Par bien amer et du cuer obéir ; D honnour ; DE par seruir par cr.
  563. C et par s.
  564. KJ Et par franchise cuer et corps li (K lui) offrir ; A oubeir Après le vers 919 P ajoute : Et de vo dame faire tout le plaisir.
  565. D auoir encore
  566. E et amour
  567. D Si di je que ; E jay moult
  568. D Tretout v.
  569. E est ; M visible
  570. E vostre dame est
  571. c manque dans KJ
  572. P nulle créature
  573. MCBDKJ sauoie
  574. DK Et ; le manque dans J ; C pourroie
  575. C comme
  576. D se puis y ass. ; E se je puis ; KJP jy scay ass.
  577. C puisse
  578. KJ repartir
  579. P Et puis quil faut que je aie désir ; EKJ que je désir ; D que jaie.
  580. KJP et maint
  581. P je vous
  582. D Que se ; E Quen vostre
  583. DP de rien
  584. P les ; vous manque dans E a manque dans C
  585. EP Quant temps ; C mais pas ce ne v. t., P mais ne me v. pas t. ; E pas atraire
  586. D A ; E par celler
  587. E Pour o. et l.
  588. P Quencores ; D de mamour rec.
  589. KJ gr. chose ; P maistrise ; DEKJ a g.
  590. D en bon lieu ; KJ ne sesteroit
  591. DK Ne ; P estuet ; C doit
  592. E doulcours.
  593. D pas nen ay ; K apris ; par manque dans E : mes manque dans C
  594. KJ ses ; K saray
  595. K Et ; KP je sens
  596. E vray ; KJ jaime loyaument
  597. KJ est mamour ; C deffinement
  598. 980-983 Ces vers ne se trouvent que dans CEKJPR
  599. E painez ; me manque dans E ; R que tout mort ne me voy
  600. P et ma vie ; CP et mo. ; D mon honnour
  601. P en dolour, à la marge en vertu ; RJ vertus ; E fait
  602. manque dans KJAprès le vers 991 KJ ajoutent : Corps joint joli jeune deue faconde
  603. D cy
  604. E Et : EKJ fenir
  605. KJ r. dont il me puist v.
  606. J puisse.
  607. J puisse. EKJ de lui (K li) ainsi com je soloie
  608. D G. je nennil ; F nanil ; KJ je ne pourroie
  609. Les vers 1000-1047 ne se trouvent que dans CEKJPR
  610. Ce. len ; on manque dans J
  611. C tousjours
  612. KJ ou ; P de sa propre nature, à la marge cest la vérité pure ; la manque dans C
  613. E Eus
  614. PR a li (R lui) joint d. ; C a lui tout d.
  615. KP jen ; R mat ou aueugle a p.
  616. KJ Dont
  617. R quil
  618. C ma
  619. C ne puisse mais ; P ne puiz je mes joir
  620. P Je ; KJ Ne ne
  621. C Ne uere (sic) ; KJ ne oy ne senti
  622. KJ adont ; KJ p. el demi
  623. E s. cest tout cler ; KJ que cest cler ; R vous le veez au cler.
  624. E qui moult me t. destr. ; KJP t. moult destroit ; R moult estroit
  625. P Ma grant dolour ; E ma dame
  626. C loyauté feroit ; KJR seroit
  627. KJ moctroit ou seleroit
  628. R Ainsi ; P ne p. ; CPR pouoit
  629. R Se
  630. R la manière
  631. Et manque dans R : P le corps gent ; KP par qui ; P mon corps ; KJ au cuer ; R p. quoi le mien en exil
  632. E Met ; KJ Maist ; R Mest
  633. R Naist
  634. E dolours ; pourquoi manque dans E
  635. C Cuidoie ; KJ bien estre
  636. EKJ humblement
  637. CP d. et ore est a.
  638. KJP Que
  639. manque dans KJ ; R qui ne se p. Les vers
  640. 1041-1043 dans KJ sont remplacés par les vers 1 806-7
  641. P en exil
  642. P dun tel mortel
  643. E Ne ; EPR entre ; cinq manque dans R
  644. KJ Et.
  645. AV sestcint
  646. M par moy
  647. CP T. lasse mourne (C morte)
  648. E pensée
  649. A se ; BD se je le
  650. FMCJ au change
  651. E Ma
  652. C destruit ; E destaint ; EKJ et fait assez
  653. D tant pris ; E com jay ; KJ corn la joie iert
  654. C cruelle ; E dolour
  655. P dame je ny ai nul e.
  656. BDEK la
  657. KJP me ; CP mouuoir
  658. D Se une
  659. rt manque dans D ; c manque dans P ; C cl ; E : ce il me semble ; KJ ce se change
  660. MBEKP Ne ; P sarr. ; M nés : C nciz ; E qui tramble
  661. J Ne.
    Tome I. 7
  662. P E. est ch. muant et v.
  663. CKJ ca ; or manque dans C ; EKJ ore a (E au) table ; P et a la t.
  664. ADEKJP le gieu
  665. EJ Car ; EKJ seurement
  666. EKJ Dune dame
  667. E Puis rit puis pleure puis het
  668. M ait
  669. E de celi ; C dautre part ; KJ de lui tantost celle se [K ce) part ; P tost départ
  670. CP Au mains ; P puet elle home auoir si ch.
  671. P Quel ne vausist auoir .I. p.
  672. KJ Aincois am. et vers li parconnier ; E am. et neys par cuidier
  673. EKJ Pour ce ; C pou a pi.
  674. C Puet on a.
  675. FEKJ a nuit
  676. KJ drois (K droit) am. ; P drois amez ; KJ li uns oys. ; P li dous ; E li vrais
  677. F puet ; J proie.
  678. D celle a qui
  679. P raurez
  680. J Com ; C Que on nauroit
  681. DE ami
  682. D Et
  683. K Mais
  684. l manque dans EKJ ; C nen ; P ne con puet ; C de buef ; E du buef
  685. C Bon ; KJP et aussi
  686. C est domme humain et de f.
  687. CDEKJP c. est
  688. P gist ; E enterrez
  689. AFMBKJ nuls
  690. EKJ que joie ; E que je ne recueure
  691. D ne vuel ; DK petit
  692. 1122 et 1123 intervertis dans EKJ
  693. KJ de moy ; M nulz
  694. C cuer dieu pour lui pr.
  695. moult manque dans D ; B1 trop près
  696. DP repentir ; DK heure jour
  697. EKJ desroy
  698. EKJ ay bien ne joie nen (E ny) voy ; B nen nay ; C bien nen ay ; FD nanoy
  699. P Et
  700. M moy nautrui
  701. C nen
  702. C Si
  703. P dolour ne meschief
  704. C Ne ; AV den
  705. et manque dans J ; KJ partir
  706. K Ne ; M Ja ; E pour rep.
  707. P me ; EKJP repentoie
  708. D sans si nul
  709. C Et ; D quil qua. ; MKP quoy qtia.
  710. MCBDEKJ Dis ; E que nay une pour moy ; D nay ; AV de moy
  711. C voysonnour ; E Quar souuent voy auenir et au doy.
  712. manque dans F (parchemin déchiré) ; EK Et
  713. E de mes fait
  714. E Que quil ; KJ ja pour pouoir
  715. E Nest
  716. P Qui jay dame
  717. E entendre
  718. C vous auez ; E auons ; K veons ; J volons
  719. EKJ Et de mon cuer
  720. D Qui de bon cuer ; EKJ Que brief mon c.
  721. EKJP regardez ; E que ; EKJ vous voudrez
  722. E Or mest il vis
  723. D Et
  724. 1176-9 manquent dans KJ
  725. E le jugemens ; fait tout manquent dans D
  726. MBEPC fais que par.
  727. KJ Et
  728. CDEKJP Premier ; C si que dire
  729. C dame mais vous lottroy auez
  730. dites manque dans D ; E direz ; CP le dittes
  731. E vouloie
  732. KJ de si dol.
  733. D c. si fu
  734. D lesquelle
  735. E que ; J qui ; CDKJ leur ; B1 peut
  736. C Et ; DEKJ qua (KJ que) reprendre
  737. manque dans D ; KJ Et après
  738. E Longuettement ; D long prins après auis ; CKP et puis
  739. B D lors a eulz
  740. J dure et v.
  741. KJ Et que
  742. AI po ; C pou ; KJP poy
  743. C conneust.
  744. EKJ prisa son appella (K apel a)
  745. L Quant ; J chenet
  746. D qua ses dens ma ; C en ma robe
  747. EKJP me
  748. E De ; DEKJ raportay ; C portay
  749. C Et ; CEKJP son poil toudis
  750. D fus mis
  751. KJ Jay
  752. KJ say
  753. DKJ Qui fu sage ; D parleur
  754. C G. bons ; K G. homs et dr. ; R l. et bel droit ; D beaus et lonc ; Pb. gentilz et l. ; is Beaux lons et droiz grans et gros et l.
  755. EP pot ; i) la gr. b.
  756. A traist
  757. MCBDEKJP M. bellement ; Mss. attrait.
  758. CD doulz et humble
  759. CDEKJ vers
  760. AV Son c. ; D gentil et joint et l. ; KJ joint droit g. ; gentils manque dans E
  761. CKJ espers
  762. EKJPR atour ; C doulz a.
  763. et manque dans C
  764. D congnoissance
  765. manque dans F ; EKJ que clarté
  766. A amite
  767. 1252-1255 manquent dans KJ
  768. E Estoit f. ; C souuent
  769. Ex manque dans E
  770. m manque dans KJ\ C emparla ; EKJP demanda
  771. je manque dans E ; D qui je fu.
  772. E C. je vins ; C ou auoie
  773. J Ei ; C out
  774. DKJE ne
  775. C Car ; CKJ vraiement
  776. J manque dans FM ; E aie ; D bien ent. ; F ententieuement
  777. B na. pas p.
  778. y manque dans J ; EKJ que ; KJ et vr.
  779. BD Aus
  780. E sui
  781. BD men
  782. KJ Et
  783. M feilli du bois ; E me
  784. moult manque dans KJ
  785. EKJ Si
  786. CD de ma d. ; EKJ du ma d.
  787. Dou sien manque dans C ; D Vous en scaures ; EKJ Des deus sariez {E sauriez).
  788. K vostes ; J voustes
  789. J venus si a. ; E a aduisement
  790. EKJ a loer
  791. CE ne m. ; C amer ; KJ et sanz amer
  792. D hestor
  793. C Cest lestoc ; D estour ; KJ escoz
  794. pas manque dans M : CE en sa r.
  795. manque dans F ; le manque dans CBDP; R de tous biens terriens
  796. CDEKJPR Et est
  797. E ayme quoy que non dise : si manque dans C
  798. manque dans P, remplacé après le v. 1307 par : Ni ne vaurroit mesprendre en nulle guise
  799. B1 ajoute gran : devant franchise
  800. P Vers
  801. C Fel
  802. D qui
  803. E En ; J lie.
  804. KJ la
  805. D A tous les bons je nen ment nul fuers ; EKJ huers
  806. D Auant ; CEKJ Auec lui (C li)sont
  807. D Gr. petis ; M moien ; EKJ G. et moyens loyaux (KJ et) a tous f.
  808. D est
  809. D C. aussi tous ; CP il les assaus ; D et tours ; CEKJP et les tours
  810. FM scet
  811. EKJ beaux (K biaux)
  812. FM Hommes ; CP soit
  813. KJ en dis et en f .
  814. D Et crie lembrut ; C brehengne
  815. F roy de behaingne
  816. M que qui ; P qui qui
  817. DKJ emperiere
  818. KJ auant sa m.
  819. s manque dans J : K cil ; CEKJP cest raison : EKJ quil y pere.
  820. A doit de ; FCDEKJ père et de mère
  821. KJ Tel juge vous s.
  822. KJ Qui bien s. vous m. ; D mouster
  823. A Et
  824. CEKJ vous a ci ; P a ci
  825. D tant ay oy
  826. D Et tant ; preus manque dans D ; P de bel arroy ; EKJ sages et plains (KJ plain) de b. a.
  827. A mercis ; CEP a acort ; AV dun a.
  828. D qui n. maine bien briefment
  829. BDEKJPR Puissons ; C Puisson
  830. A resp. je vous ; KJ vueil a.
  831. C est s. v. p. et mener
  832. EKJ hier o lui ; C et hui
  833. E sa gent ; BDEKJ ou
  834. D et nen.
  835. KJ archie ; E haschie
  836. E la dame daler ; en manque dans CKJP
  837. E Et sans a.
  838. EKJ Et elle
  839. CKJ la
  840. E vous yres
  841. A en ch. ; K aler en paiz ; J aler empres
  842. EKJP quant durbui orent veu de près ; C durbui veu
  843. CE sesmervilloient
  844. mais manque dans C ; J naient
  845. M se dis. ; E et dis.
  846. manque dans KJ ; E Gays ; B1 et de forte defîense
  847. manque dans KJ ; E Gays ; B1 et de forte defîense
  848. DKJ ou de f.
  849. EKJ Ycil dedans ; de manque dans CDP ; KJ pour riens
  850. 1390 et 1391 intervertis dans M
  851. M ou ens
  852. D que besoing en a. ; EKJ que mestier en a.
  853. une manque dans C ; E
  854. MP auironnee
  855. manque dans D ; B1 et roide ; C ronde ; EKJ longue et lee
  856. C Est ; si bel manque dans H ; qu manque dans C
  857. C Quon ; CDEKJ nul pi. beau (EKJ bel)
  858. B1 D y ot
  859. E retantir
  860. D fièrement ; C souefuement ; P serreement ; E si br.
  861. EKJP puet oir (E ouir) m. d. ; C puet estre en m. d.
  862. D roches enuiron non
  863. E> Ainssi sont il loing ; DK qui, E quil ne f.
  864. C Nengin ; EKJ qui y treist (K traist)
  865. E A sur la roche et ; mais manque dans EKJ
  866. ME si belle
  867. KJ Et si ; E Et si ne veis une maie façon ; K malfaçon
  868. AV tour
  869. manque dans KJ ; E est muée
  870. D douce plus
  871. manque dans KJ ; E siet.
  872. KJ marbre fu ; et [entre blanc et bis) manque dans BDE, ajouté par B1 ; C bl. et vif
  873. KJ Que puis ; F albel
  874. CBDEKJ longe large
  875. E lon ; CMBDKJP derbe ; E darbez ; D de mainte m.
  876. E mestoit
  877. CP veue
  878. A rien ; K riens ci
  879. KJ quan (J que) la porte entrasmes
  880. E Ex
  881. E de gre ; KJ et bien et vol.
  882. Et manque dans KJ ; CEKJP iere (E ere) assez c.
  883. EKJ dame cy
  884. KJ Veullent
  885. KJ Et cil ; A t. li resp.
  886. AC Qui ; C il est.
  887. C aussi ; P que.
  888. et (entre biaus et gens) manque dans C
  889. D sen ; KJ auant venus
  890. K senz ; J cens
  891. KJ A nous tous seulz
  892. DE belle et gaie ; C gaie et bêle
  893. D Qui ot en nom ; B Si a ; D belle court.
  894. KJ ainssi ; D comme
  895. EKJ et moult bel
  896. D come ; EKJ ainsi com faire dut
  897. MDE au doy ; A en doy ; C eulz doy
  898. A deaus deus ; D de deus
  899. C aussi
  900. C vint ; CKJ compaingnier
  901. K au d.
  902. D du bon roy ; bon manque dans M ; C se montèrent
  903. Chez h.
  904. EKJ A
  905. EKJ les tapis
  906. EKJ Si
  907. KJ Le comp.
  908. manque dans BD, remplacé après le vers 1479 par : Honnour ot nom qui de tous fu mestresse
  909. C en sa main
  910. grant manque dans D
  911. manque dans E, remplacé après le vers 1488 par : Et puis raison qui de tous fu maistresse ; A Désir penser
  912. CDEP et j.; ; A largesse
  913. C ne point sen p.
  914. C Des que ; CDKJP tous ; E tuit
  915. 1488-91 manquent dans 'E
  916. y a manquent dans D ; MP nulz
  917. CD fist
  918. A vist
  919. KJ Si
  920. CBDKJ le prisa.
    Tome I. 8
  921. C li dem.
  922. C venoit
  923. E estât ; C et moult ; KJ leur ab.
  924. EKJP elle (KJ el) li d.
  925. J dist ; P li dist ; E quar : C dist elle que miulz li a.
  926. D adonques quil diroit
  927. D Jusques ; CKJP en la fin
  928. EKJ et foillu ; KJ hutin
  929. FM rossignos ; EKJ si y vins (EJ viens) hui m. ; MCB1P au
  930. CMEKJP se ; EJ déliter
  931. KJ pooit
  932. E Et
  933. y manque dans K
  934. KJ des biens
  935. EKJ vert
  936. C quauant ; EKJ qui est o moy v.
  937. KJ ques ; pris manque dans CEKJ; C parmi lerbette drue ; E tout parmi ; KJ tout par tout.
  938. EKJ Men adrecay ; D La moic adresse ; F aders ay
  939. dans KJ vient après 1527
  940. EKJ chemin enuers li (KJ lui)
  941. P le
  942. E di ; E mesmeru.
  943. MK moy de oeil ; CD ne deul ; E ne doel
  944. A fu ; CKP merueilliez ; C chiere
  945. D Dit ; EKJ humblement
  946. KJ latray
  947. P Dont la dame qui a clere façon ; dont manque dans KJ \ KJ sa tresbelle f.
  948. DEKJ doucement
  949. EKJ Pour
  950. CEKJ Si ; M requis
  951. FM si fort p.
  952. P que li requis
  953. manque dans E ; M parle ; C affeni - Après
  954. E ajoute : Sanz aler contre et je li ay promis
  955. C Si ; P Lors.
  956. manque dans AV ; P mors ; C cest
  957. CEKJP Le pris le scens ; EKJ et Ion
  958. A com el dit aor ; J si comme dit or
  959. AB estre des bons
  960. le manque dans KJ ; KJ et se pi.
  961. P plus grieue est
  962. EKJ que faire me c.
  963. J Jamay
  964. très manque dans D
  965. EK encore
  966. tout manque dans E ; et manque dans M
  967. EKJ Auec samour ; C Auuec son cuer et ami ; P Amant
  968. B mon ame
  969. C Bon ; CBDP gu. a li donne ; E gu. donne a li et d. ; KJ gu. lui donne ;
  970. CP pourquoy sire ; KJ ce dire pour quoy
  971. EKJ ces
  972. P dieus li face mercis
  973. M et si cl.
  974. KJ samble gens j. ; C et jolis ; K espars ; J espers
  975. 1586 et 1587 intervertis dans C
  976. EKJP Se fu tapis
  977. C est ouuers
  978. bien manque dans D
  979. KJ Et
  980. P sur vous mis
  981. CD argument
  982. KJ com ; E comme yci il est plus pi. ; escript manque dans D
  983. KJ noz diz soient
  984. C cest
  985. MDK si
  986. D Et.
  987. D Nous vous pr.
  988. moustre ; C les r. ; DEKJP ses r.
  989. EKJ mes en ma vie noy ; D ne vi ne oy
  990. EP Si en ; KJ Si nen ; K présentement
  991. EKJ Et
  992. B Si
  993. CE Amours
  994. CDEKJP dittes (K ditez)
  995. CE qui est gens ; KJ qui est gentüz et drois
  996. C dame icy a ; F ses ; EKJ dame qui porte ses crins (FJ clins) bl.
  997. EKJ v. auoir
  998. C tant que plus ne pouoit.
  999. B1KJ Car en
  1000. KJ nulz
  1001. BDC elle soy ; EKJ elle lui (E li) ; P elle aussi sanz
  1002. K a ymis (sic) ; J ay
  1003. KJ tout
  1004. D
  1005. CDKJ celui
  1006. J doubter
  1007. et manque dans J ; KJ en gr.
  1008. DP me
  1009. M a mieus ; EKJ sauez
  1010. KJ men
  1011. KJ Si est r.
  1012. C veuil oir.
  1013. AFMBD amans
  1014. E amoient ; KJ et qui ; P les cuers ; leur manque dans E
  1015. se manque dans A ; FM ce ; KJ gaste
  1016. tuit manque dans M ; KJ dun mart.
  1017. EKJ Ne
  1018. E Et ce qui men muet ; KJ mesmeut
  1019. D vueil je dire ce que f. ; E dire lest. ; KJ pourquoi dire lest.
  1020. vray manque dans D ; P com ; K sceust
  1021. 1676-1715 manquent dans D
  1022. K puis plus ; P la ; KJ reuerra
  1023. KJ certes ne dire mie ; P certes ne di je mie
  1024. KJ p. on ait ; E hastie
  1025. E gay
  1026. P soit
  1027. EKJ quil
  1028. E o li
  1029. ACD du jour.
  1030. EKJ en aront (E auront ; K ont)
  1031. EKJ Car tous trois (E tout troy) estre en une amour leur faut
  1032. EKJ Tous ; C ou amours
  1033. CEKJ leur c.
  1034. EKJ Dame
  1035. KJ est ma dame auoir
  1036. KJ trop bon
  1037. KJ famé
  1038. CEKJ Ne homs viuans ; P Domme
  1039. 1708-11 manquent dans P
  1040. CKJ Par ; E quelle
  1041. M effection
  1042. C tout ; B eslit ; E en del.
  1043. E qui amour
  1044. M pechier ; MK il estuet
  1045. E" a la dame ; KJ se deust
  1046. KJ ainsi ; C autressi com
  1047. KJ départ.
  1048. D ques
  1049. CEKJ moult a
  1050. KJ tous jours
  1051. C cel ; D feu
  1052. P damer sest ; K entrepris
  1053. se manque dans D
  1054. KJ font ; J damer
  1055. C le
  1056. qu manque dans CP
  1057. CP Et
  1058. EJP ne
  1059. EKJ Mais ; AFMEKJ le comp. ; F déport
  1060. P plus est près ; M EKJ pi. art.
  1061. Si manque dans M ; KJ d. de f.
  1062. C Q. ot la dame ; nuef manque dans D.
  1063. E C. amour ; EKJ quant ; D quer
  1064. EKJ Car se ; M ou en haut ; C ch. haut ou bas ; KJ ch. ou haut ou bas
  1065. D A. il dit
  1066. DKJ qui ; CKJ assez mieus ; KJ qui languist
  1067. CEKJ faite ; C la ; KJ jouuencelle nourr.
  1068. C cest ; K que celle ; en manque dans D
  1069. E il emporte
  1070. EKJ cilz dolens ; EKJ langour
  1071. C et si d.
  1072. K si comme
  1073. dans KJ : Ne sai je pas se (K ce) il si fieroit. Certes nennil pourquoy il noseroit
  1074. D ne
  1075. P Car jamaiz en li ne se fieroit ; C ne
  1076. E Ne.
  1077. ATJ Puisquil ne puet mètre ; E en un chaloir
  1078. D Celle ; E qui trop
  1079. EKJ en greignour s.
  1080. C Cest ; BD moult haut p.
  1081. EK la cy
  1082. A ot monstre
  1083. C b. et a lis ; fu manque dans J
  1084. D et vis ; P et de diz
  1085. CBDEJ monstre vostre r.
  1086. que manque dans D
  1087. J Seroit
  1088. E Qua
  1089. BD Pour ce quil sent ; EKJ Pour quil aimt sceust lauoureuse est. (estincelle manque dans J)
  1090. E Maiz ; l manque dans K ; P laime ; E et aime ; KJ et quil sevue (K serre) ycelle
  1091. EKJ a eu ; D en a eu ; C eue ; D liée
  1092. P le
  1093. DEP pour.
  1094. EKJ fait faire
  1095. D Lui fait faire ; MEJ Le ; en manque dans D
  1096. MD pour ce estre
  1097. près manque dans KJ ; CD daussi ; M cil
  1098. E Et sil ; E le
  1099. C ou ; E doloir ; KJ redoloir
  1100. Ce dist raisons manquent dans D ; KJ dist amours ; P sont ce
  1101. MK nulz ; E recours ; KJ retours
  1102. C Que elle ; donne manque dans D
  1103. Les vers 1816-9 ne figurent que dans CEKJP
  1104. C nous
  1105. C Quil
  1106. E Si f. mestier ; KJ que ; C quant gu. y pert
  1107. C que de rien
  1108. E souppes
  1109. B et loyaux ; D loyal et vray prodoms ; E loyaux vrais.
  1110. M doucement
  1111. KJP elle acquiert ; E je acquier un gr. bl. ; grant manque dans D
  1112. C De la muance ; D faire muance ; ADEKJC haute game
  1113. EP a son
  1114. KJ A mon auis je parlasse (J je parlaisse)
  1115. l manque dans KJ
  1116. E par quoi y puet ; CP sa (C ca) grâce
  1117. KJ sel le laist ; P le laist ; D lesse
  1118. EKJ ne di pas
  1119. D De ; C a raison
  1120. KJ elle a fait
  1121. KJ a veu ny a pr.
  1122. K qui son vouloir adr.
  1123. J Et.
  1124. M y a po
  1125. E Car pleine fu moult de sa v. ; P Car moult fu plaine et de sa v.
  1126. CP Si
  1127. 1858 et 1859 intervertis dans KJ
  1128. DEKJ certes riens ; vous manque dans C
  1129. C cest ami
  1130. 1861-84 ne se trouvent que dans EKJR
  1131. E compassé
  1132. manque dans R
  1133. E ne dieu
  1134. R sestreingne
  1135. KJ Car son penser ; R ne lui vault ; KJ ne daingne ; n manque dans R
  1136. KJ Ne conjoinz ; R Ne comme roy ; R mauez cl.
  1137. KJ N. et s. ; K s. doubtance
  1138. R Raison raison fols est ; amans manque dans ER
  1139. a : vous dis
  1140. tant manque dans R
  1141. R cuer y est ; R a tel pi.
  1142. E seroit ; si manque dans J
  1143. 1882 et 1883 intervertis dans R
  1144. R Qui le sien cuer ; R soit fort
  1145. KJ mon cuer ; K art tant ; C et bruit ; P cuer taint et bruit et entache
  1146. 1886 et 1887 dans P : Ne guerpira sa dame ne sa fâche Et je di bien et voeil que chascun sache
  1147. C cest
  1148. P Quil
  1149. EP Et de ses maux [P malx) ; BD de maux (D maulz)
  1150. E Car ; KJ Par
  1151. D Forte ; C le
  1152. F sacusa
  1153. D qui ad.
  1154. DE le
  1155. KJ faisoit
  1156. C amoit
  1157. AV Qui .xv. de ; CBDEKJ auoit ; P aroit
  1158. C Et
  1159. AV Quant ; EKJ en tel d.
  1160. D Vees li las ; C tous ; Pp. son secours ; KJ tout le cours
  1161. D Que ; KJ Nen son cuer ; BDE secours
  1162. C vient a li ; M qui li vient tout le cours
  1163. M si ; D se
  1164. C destroit
  1165. DEKJP Quil ne scet ;E tout ; d manque dans D ; KJ ni engien
  1166. AV feray ; P ferons
  1167. AV en muert
  1168. DKJP fera
  1169. E son penser ; KJ feni
  1170. a euls manque dans D ; D aussi
  1171. DE ci
  1172. D discuter
  1173. EKJ sa (KJ la) dame amer ; D doit ou nom sa dame amer
  1174. D Et li quel sent plus cruelz mal damer ; C qui sont plus ; J qui plus sont cr.
  1175. C Si comme semble ; D qui me ; P me.
    Tome I. 9
  1176. P dun acort tuit cns. ; C a acort ; EKJ ac. ce me semble
  1177. s manque dans J
  1178. EKJ du tout mi tieng (E tiens) ; D et du tout
  1179. EKJ cest amant
  1180. manque dans J ; D comport
  1181. EKJ au mieus que je s.
  1182. E Qua
  1183. KJ vous autres
  1184. KJ Si ; C et cons.
  1185. C cy a droit
  1186. D Qui a ditte
  1187. EKJ Que cest amant est plus près de tr.
  1188. CP damer
  1189. a manque dans M
  1190. K il a ; CDP bien
  1191. E dit
  1192. C plus de mal ; DP et plus (P de) soing ; C na de besoing ; KJ et grant soing.
  1193. C donne
  1194. KJ ch. se lieue en
  1195. KJ Le
  1196. KJ loublia
  1197. KJEt ; J loctroia
  1198. C venoit
  1199. C Li jugemens
  1200. E Que pour nului ; C Que vers nulz ; KJ faisoit (J fesoit)
  1201. a manque dans J
  1202. E sous ; CDEKJP les tapis ; C noirois
  1203. D qui ni ot que .III.
  1204. C déporte
  1205. K ce ; KJ leur cuer ; E leurs cuers ; CP tel mal longuement
  1206. P porra estre mors elle m.
  1207. C tr. le destraint ; D mehaine
  1208. CP et en tel ; se manque dans P
  1209. EKJ Ot ; CP tost
  1210. C quen.
  1211. M ne par pl. ; C par plaint ne par pi.
  1212. EKJ pas ce dist (KJ dit)
  1213. K tel plour ; pour manque dans D ; EKJ deffont
  1214. D armes ; CKJP seront ; E feront
  1215. D vies
  1216. P Loyauté et désir ; C renuoisie
  1217. BD Pr. honneur ; P souuenirs et larg. ; D et leesce
  1218. C et jonesse
  1219. 1994 et 1995 intervertis dans KJ
  1220. P qui sur tous est m.
  1221. E demande
  1222. C que amer ; KJ et (K et que) moult leur deff.
  1223. E bonnes gens
  1224. E quilz pensent ; D pensent
  1225. C atalante
  1226. En manque dans FKJ.
  1227. A partir de ce vers la fin manque dans K
  1228. C abandonnement
  1229. CEJP doucement ; BD len ; P leur
  1230. DJ près deure ; P prez de leure
  1231. C cest ; J leaus
  1232. D lauerent
  1233. M II a II. ; en manque dans C
  1234. EJ et burent ; D bugent
  1235. M ot a plante ; E faison ; D Quanques y fu fu plante et foison
  1236. P De quanque len porroit auoir de bon ; E quanqui on ; CEJ pot ; C dire et auoir
  1237. F le ; E les gieron ; D geron
  1238. EJP qui moult vous font ; J destrois
  1239. P Ne se pot plus ; J rapairier
  1240. EJ Finablement.
  1241. C bernois
  1242. C Et
  1243. E des .VIII. : P A .VIII. jours et au roy
  1244. D damour
  1245. A Queine ; PD Quonc ; J roys ; J gentilz
  1246. C et si fist
  1247. B1 et rich. ; C li aisiee ; EJ lenuoisie ; B la lie ; F la vie ; D et liesce la lie ; P leece lenuoisie
  1248. D et en lostel ; J en leur h. ; P en leurs chastel
  1249. MBD et plus ; J ne r.
  1250. 2054 et 2055 intervertis dans D
  1251. EP dautre part ; D assez en rimeray
  1252. C cest ; BD liure
  1253. P pour voir
  1254. CBEJ Ou ; D V ; P Au derrenier ; E dcrrenier ; ver manque dans P ; M liure
  1255. P s’arrête ici ; E premiers ; E desamble.
  1256. M nen emble
  1257. E Maiz
  1258. J amans joieux ; E joiaux
  1259. E Outre ; J Et de son gre
  1260. a manque dans E
  1261. MBDE se ; F ces ; BD amours
  1262. E Quant au premier ; J le mal ; D le mau
  1263. EJ Ou ; EJ cuiday.
  1264. I. l′Explicit manque dans D ; FMBC du bon roy ; B boeme ; C Ci fenist le temps pascour ; E Explicit.