Ouvrir le menu principal

Jocelyn/Notes de Jocelyn/Note sixième

Chez l’auteur (Œuvres complètes de Lamartine, tome 4p. 489).

NOTE SIXIÈME

(QUATRIÈME ÉPOQUE. — Page 197.)

Enfin, comme épuisés d’émotions intimes,
L’un à côté de l’autre en paix nous nous assîmes…

Il existe, sur presque toutes les montagnes des Alpes, de ces lacs dont la source semble être au ciel. Ils dominent souvent les glaciers. Les voyageurs qui ont traversé le Saint-Bernard ou le mont Cenis en ont vu de semblables au dernier sommet de ces montagnes. La couleur des eaux y est d’un bleu noir comme le ciel qu’ils réfléchissent. Encaissés dans des bords de granit, on ne voit sur les bords que quelques tapis d’herbe fine couverts de fleurs des Alpes ; mais il est rare que des arbres végètent à ces hauteurs. Le lac des Aigles, placé beaucoup plus bas, est dominé en effet par quelques groupes de sapins.