Ouvrir le menu principal
InvectivesVanierŒuvres complètes, volume III (p. 346-347).

XVII

LES MUSES ET LE POÈTE


Mœcenas, atavis edite regibus.
Q. H. F.


LE POÈTE

Muses de Gaillard et Ritt
Chantons vite les mérites
Des Mécènes de la Seine :

Disons vite que J. R***
N’est la moitié d’un escroc
Mais le comble de l’obscène.

Proclamez très haut qu’Albert
S*** que l’on révère
Emmi plus d’un tribunal

Est le parangon bien net
De l’Éditeur déshonnête
Et du puffisme infernal…


Ne laissez pas croire à quiconque
Que Deschamps prénommé donc
Léon comme Léon Bloy

Soit le Bienfaiteur qu’il pré-
Tend être par mont et pré,
En ville comme au « Village ».

Ni le Souscripteur sublime
Qu’il se trompettait olim
En faveur de pauvre moi.

Mais le temps est précieux,
Laissons ces malgracieuses
Figurines de notre âge.

Paulo, modernistes Muses,
Majora, hein ? canamus.
Si nous causions politique ?

Le chœur des actuelles Piérides.
— Oui, car c’était là le hic.