Histoire des doctrines économiques/TAS

TABLE ALPHABÉTIQUE
DE QUELQUES SUJETS TRAITÉS


A

Acquisition : méthodes d’acquisition d’après Aristote, 17 ; — d après les scolastiques, 18.

Acte de navigation de Cromwell et de Charles II, 131 et s. ; — comment il est apprécié par Adam Smith, 123, 249 ; — par Child, 133 n.

Agriculture : son état en France sous Louis XV, 164 et s. ; — sa productivité exclusive d’après les physiocrates, 185 et s. ; — cette opinion est-elle partagée par Turgot ? 232 et s. ; le libre-échange favorise-t-il les pays agricoles plus ou moins que les pays manufacturiers ? 407.

Annonaire (système) à Rome, 31 ; — à la fin du moyen âge, 56 ; — accepte par Vauban, 136 ; — condamné par Boisguilbert, 142 ; — aux XVIIe et XVIIIe siècles, 159 et s. ; — à Lyon et à Marseille sous l’ancien régime, 168 en note ; — sous Terray, 221 et s.

Anticornlawloague, 367 et s.

Antisémitisme, 777.

Armée de réserve de l’industrie, 693.

Artes acquisitivæ, artes pecuniativæ, 18, 53.

Associations : mal vues par Quesnay_, 204 ; — condamnées par la loi Le Chapelier, 249 et s. ; associations coopératives de Lasealle, 663 et s.

Aumône : jugement de Malthus et de Gide, 299.

Avances : théories des avances selon les physiocrates, 107 — les avances souveraines de Baudeau, 214.


B.

Balance des contrats, 123 et s.

Balance du commerce : apparition de la théorie au XVIIe siècle, 124 et s ; — comment elle est formulée par Mun. 127 ; — par Child, 129 ; — jugement de Quesnay et des physiocrates, 200 et s. ; — acceptée par Denham Steuart, 258 ; — interprétation de ses résultats par J.-B. Say, 288 et s. ; — comment il faut la lire avec la théorie de la valeur internationale, 407.

Balance internationale des comptes : les mouvements de capitaux n’y sont compris ni par J.-B. Say, 287 et s. ; — ni par Smart Mill, 415.

Banque de Law, 144 et s.

Banque d’échange d’Owen, 663 ; — de Proudhon, 681 ; — de Rodbertus, 713.

Biens économiques : leur gradation, 507.

Biens complémentaires, 508.

Bienfaisance : d’après Smith et Malthus, 317 et s. ; — est opposée à la solidarité, 567 et s. ; — origine du mot, 568 et 684.

Blés : commerce des blés sous l’édit de 1577 et la déclaration de 1690, 160 et s. ; — d’après la déclaration de 1763, 167 ; — leur exportation au XVIIIe siècle, 168 ; — leurs prix en France, sous Louis XV, 191 ; — restrictions au commerce des blés sous Terray, 221 ; — commerce des blés d’après Galiani, 223 ; — d’après Morellet, 224 ; — édit de 1774, 225 ; — législation en Angleterre, 321 et s. ; — suppression dès droits en Angleterre au XIXe siècle, 366 et s.

Bons de salaires et de denrées d’après Owen, 663 ; — d’après Rodbertus, 713 ; — d’après Schæffle, 728.

C

Caméralistique, 85.

Capillarité sociale, 500.

Capital : est-il soupçonné par Aristote ? 23 — le capital au moyen âge, 57 et s. ; — emploi du mot par Le Trosne, 198 ; — par Turgot, 238 ; — théorie d’Adam Smith, 270 et s. ; — différence des taux de rendement, 448 ; — capital constant et capital variable de Marx, 692 ; — le capital est engendré par la plus-value, 694 ; — est un vol objectif et formel, 695 ; idée finale que Marx se fait du capital, 697 ; — sa prétendue improductivité, 705 et s. ; — le capital catégorie historique, 709 ; — le capital économique et le capital juridique de Rodbertus, 709 ; — idée du capital selon Lafargue, 710.

Capitalisme : critique du capitalisme ou régime capitalistique par Marx, 696 et s.

Catholicisme social : ses antécédents avec Lamennais, 765 et s. ; — apparition du mot, 767.

Catholiques sociaux : leur théorie sur la propriété, 42 n. ; — sur la valeur, 50 n. ; — sur les revenus sans travail, 60 ; — sur la monnaie au moyen âge, 61 n. et 73 n. ; — partisans de la théorie de l’organisme social, 594 et s. ; — principales thèses économiques qu’ils ont soutenues, 767 et s.

Change : idée de la réglementation des cours du change au XVIIe siècle, 113, 126 ; — le change explique par la théorie de la valeur internationale, 411 et s.

Chartisme, 762.

Christianisme : sa position en face de l’économie politique, 34, 476 ; — en face du socialisme, 610, 684, 752 et s.

Classes ouvrières : dispositions des économistes classiques, 323 et s. ; — protection des enfants dans les manufactures, 332 ; — avenir des classes ouvrières d’après Stuart Mill, 390, 719 et s.

Collectivisme : origine du mot, 739 ; — Pecqueur et la première idée du collectivisme, 760 ; — est-ce la même chose que le communisme ? 604 ; — le collectivisme rationnel de Schæffle, 726 et s.

Commandite : permise au moyen âge, 59.

Commerce : mal vu par les scholastiques et saint Thomas, 52 ; — appréciation des physiocrates et de Mercier de la Rivière sur le commerce extérieur, 195 et s. ; — productivité du commerce d’après Condillac, 243 ; — distinction du commerce intérieur et du commerce extérieur, dans la théorie de la valeur internationale, 400 et s.

Communauté des biens dans l’Église primitive, 610 et s., 757.

Communautés religieuses : conditions économiques de leur renouvellement, 481 ; — pourraient-elles être laïques et l’a-t-on essayé ? 614 n.

Communisme : chez Platon, 605 et s, ; — dans les hérésies des premiers siècles, 610 ; — dans celles du moyen âge, 612 et s. ; communisme babouviste, 643 ; — fouriériste, 657 ; — oweniste, 664 ; — icarien, 664 et s, ; — sympathies de Stuart Mill pour le communisme, 720 et s.

Compagnies de colonisation, 122 et s.

Compagnonnage : ses abus au XVIIIe siècle, 249.

Comptabilisme de Solvay, 736.

Concentration des biens : y va-t-on ? 703.

Consommation : définie par J.-B. Say, 284 ; — est-elle une partie de l’économie politique ? 382.

Contrat social, 632 et s.

Corporations : leur place et leur importance au moyen âge, 78 ; — leur suppression par Turgot, 227 et s, ; — par la Constituante, 249 ; — indifférence de Sismondi à leur égard, 353 ; — suivant Sismondi elles prévenaient la surpopulation, 355 ; — les chrétiens sociaux demandent leur rétablissement avec caractère obligatoire, 768 et s.

Coût absolu et coût relatif, 400, 402 et s.

Crises : théorie des crises d’après Sismondi, 350 et s. ; — leur périodicité, 462 ; — théorie de Rodbertus, 711 et s. ; — d’Henri George, 748.

D

Darwinisme : son influence sur l’idée de société, 586 et s. ; — est-il favorable ou contraire au développement du socialisme ? 596 et s.

Débouchés : théorie des débouchés dans Bodin, 101 ; — développée par J.-B, Say, 285 et s.

Degré final d’utilité, 506.

Démocratie chrétienne : origine du mot, 778 ; — principales idées, 767, 780 et s. ; — attitude du Saint-Siège à son égard, 782 et s. ; — contraste entre elle et le système de la réforme sociale de Le Play, 526,

Despotisme légal, 204 et s.

Diminishing returns — voyez Revenus décroissants.

Division des fonctions d’après Platon, 15 ; — d’après Théodoret, 38 ; — division du travail entrevue par Fergusson, 258 n. ; — développée par Adam Smith, 264 ; — interprétée par List, 432 ; — elle est le fondement de la morale d’après Durkheim, 594 n.

Droit au produit intégral : origine de ce droit, 688 et s. ; — il est discuté entre socialistes, 734 et s.

Droit au travail : théorie de Louis Blanc, 670 et s. ; — sa réfutation, 675 et s.

Dynamique : impropriété de ce terme dans Stuart Mill, 377.


E

École orthodoxe ou classique, 313 ; — de la réforme sociale, 517 et s ; — historique, 532 et s. ; — coopératiste ou solidariste, 580 ; — école organique et école ethnographique, 588 et s. ; — école de Liège et école d’Angers, 778.

Économie : sens du mot au moyen âge, 39.

Économie naturelle ; monétaire ou fiduciaire, 542.

Économie politique : raisons de son apparition tardive, 10 ; — ignorée des jurisconsultes romains, 24 ; — sa situation en face du christianisme, 35 ; — origine du mot, 108 ; — sa définition par Adam Smith, 272 ; — par Sismondi, 354 ; — son concept d’après Cairnes, 395 ; — distiaction de l’économie politique et de l’économie privée d’après Raymond, 421 ; — d’après List, 426 ; — en quel sens elle est une science morale, 561 et s.

Économie sociale : son origine, avec Sismondi, 356 ; — son développement avec l’école de Le Play, 529.

Économistes, nom que se donnaient les physiocrates, 154.

Égoïsme : les économistes classiques le regardent-ils comme le moteur unique ? 317 et s.

Empirisme économique, 554.

Entrepreneur : découvert par J.-B. Say, 284 ; — aperçu déjà par Turgot, ibid., en note.

Épargne : sa différence d’avec le renoncement, 479 et s.

Équation des demandes entre nations dans la théorie de la valeur internationale, 407.

Esclavage justifié par Aristote, 16, 20, 23 ; — par saint Thomas. 41, 82 ; — comment l’Église s’est comportée avec lui, 36 ; — discussion économique sur l’esclavage par Cairnes, 394.

Esclave comparé au salarié, 639.

État : son rôle d’après Quesnay, 180 ; — d’après Adam Smith, 275 ; — d’après Bastiat, 442 ; — chargé de la protection dès intérêts futurs et perpétuels, 427 et s.

État isolé de Thünen, 344.

État populaire du travail, sa description par Anton Menger, 731.

État stationnaire de Stuart Mill, 391 et s. ; — statique ou dynamique des sociétés d’après Patten, 435 ; — la loi des trois états de Comte, 535.

Évolutionnisme : dans le droit, 537 et s., — dans la morale, 538 et s., 546 et s. ; — dans l’économie politique, 547 et s. ; — l’évolutionnisme et l’origine de la société, 587 et s.

F

Familles : leurs types d’après Le Play, 524.

Féminisme : appuyé par Stuart Mill, 377, 719, 720 ; — se rattache au saint-simonisme, 653, 654, 655 ; — par son but et son essence, est d’origine socialiste et inconciliable avec le christianisme, 756.

Femme : d’après Bebel, 707.

Fonctions sociales : comment les chrétiens sociaux en ont vu dans la propriété ; 42, 771 ; — dans le travail, 779.

Fondations : condamnées par Turgot, 219 n.

Fonds des salaires — voyez Wage-fund.

Fouriérisme : son exposition, 656 ; — adhésion de Stuart Mill au fouriérisme, 721.

Fugger (famille des), 88.

G

Garantie professionnelle de Sismondi, 353.

Groupes non concurrents de Cairnes, 395 ; — les nations sont composées de groupes non concurrents, 413.

H

Hanse, 78 et s.

Hégélianisme : son influence sur l’économie politique, 533.

Historisme : ce que c’est, 532 ; — ses origines philosophiques, 533 et s. ; — sa formule d’après Ashley, 548 ; — sa critique, 557 et s.

Homo œconomicus, 314 et s.

I

Icarie, 604 et s.

Impôt : principe de l’impôt au moyen âge, 85 ; — bases de l’impôt d’après Vauban, 135 ; — sa répercussion d’après les physiocrates, 192 et s. ; — impôt direct selon Turgot, 232 ; — idées de Graslin, 242 ; — maximes d’Adam Smith, 276 ; — les chrétiens sociaux demandent l’impôt progressif, 774.

Index-numbers, 463.

Individualisme : vrai sens du mot, 520 ; 567 ; — la morale chrétienne est-elle individualiste ? 567, 5.84 et s.

Industrie : appréciation de Quesnay et des physiocrates, 185 et s., 190 et s. ; — de Gournay et de Turgot, 233 et s. ; — sa productivité d’après Condillac, 244 n. ; — classification des industries par J.-B. Say, 285 ; — par Dunoyer, 331.

Interesse : sa théorie chez les scholastiques à propos du mutuum, 66.

Intérêt : fixation du taux par la loi, 130 ; — opinion de Quesnay sur le taux maximum de l’intérêt, 208 ; — de Turgot sur sa légitimité, 219, 231, 515 ; — justifications possibles de l’intérêt, 510 et s. ; — comment selon Bœhm-Bawerk le temps le justifie, 514 et s. (voyez aussi Prêt à intérêt).

Intérêt général en harmonie ou en conflit avec les intérêts privés, 318 et s., 427 ; — l’intérêt général chez Bastiat, 440 et s.

Interventionnistes et non interventionnistes, 779.

J

Jouissance : théorie de la moindre jouissance, 507.

Jus abutendi : saint Thomas l’admet-il ? 43.

L

Leges frumentariæ à Rome, 31.

Libéralisme : accusé d’avoir introduit le socialisme, 477 n., 582 n.

Liberté défendue par les physiocrates, 178 et s. ; — exagérée par Bentham, 363 ; — ligue de Manchester, 368 et s. ; sa nécessité démontrée à nouveau par Humboldt, 371 et s. ; — menacée par les théories d’organisme social, 591 et s. ; inconciliable avec le saint-simonisme, 651, 652. — la liberté du travail est-elle conciliable avec le syndicalisme ? 487 n.

Liberté testamentaire : son importance pour la réforme sociale, 523.

Libre arbitre : en face de la statistique prévisionnelle, 458 ; — difficultés que soulèvent les lois économiques, 502 et s.

Libre-échange : attitude des physiocrates sur la question du libre-échange, 199 et s. — opinion de Mercier de la Rivière, 201 — de Le Trosne, 203 ; — sympathies de Turgot, 235 ; — tempéraments acceptés par Smith, 272, 273, 320 ; par J.-B. Say, 320 ; — il est professé par la ligue de Manchester, 368 ; — par Bastiat, 369 ; — peut entraîner des déplacements de population et de capitaux, 401, 415, 416.

Loi de Gresham : aperçue par Aristophane, 14 ; — introduite en réalité par Oresme, 68.

Loi de King, 129.

Loi de compensation, 473.

Loi de l’évolution vers le collectivisme selon Marx, 701 ; — elle est condamnée par Bernstein, 730.

Loi de substitution, 473.

Loi d’indifférence : formulée par Graslin, 240.

Loi des grands nombres selon Quetelet, 456.

Loi des trois états d’Auguste Comte, 535 et s.

Lois d’évolution et lois de mouvement d’après Wagner, 544.

Lois naturelles des sociétés selon Quesnay et les physiocrates, 173 et s.

Lois économiques posées en principe par les physiocrates, 154 et s. ; — pressenties par Montesquieu, 155 ; — divisées en deux classes par Stuart Mill, 378 et s. ; — leur nature et leurs rapports avec la morale, 560 et s. ; — impliquent-elles le déterminisme ? 563 et s.; — changent-elles avec les siècles ? 557 et s.

Loyer du capital admis par l’Église au moyen âge, 58 ; — explications qui sont données communément pour le loyer, 510 et s. ; — expliqué par le temps, 514 et s.; — condamné par les socialistes chrétiens, ainsi que le loyer des maisons, 771 et s.

M

Maîtrises supprimées par Turgot, 227.

Manchestérianisme, 367 et s.

Manufactures royales, 115.

Matérialisme historique de Marx, 699.

Maximum : lois de Dioclétien, 32.

Mercantilisme : chez les Romains, 30 ; — à la Renaissance, 104 ; — pourquoi les mercantilistes favorisaient de préférence l’agriculture, 108 ; — opinions françaises sur le mercantilisme aux XVIe et XVIIe siècles, 113 ; — théories mercantilistes de Colbert, 114 et s., 118 et s. ; — idées de Mun, 125 et s. ; — de Child, 129 ; — professé par Vauban, 136 ; — comment il est apprécié par les physiocrates, 199 et s. ; — opinion de Bacalan, 242 ; — combattu par Smith, 272.

Méthode : chez Aristote, 21 ; — chez Adam Smith, 277 ; — chez les grands économistes classiques, 327 ; — d’après Cairnes, 393 ; et s ; — méthode mathématique, 459 et s. ; — raisons de son impuissance, 465 et s. ; la méthode chez Le Play, 519.

Mieux-value de Sismondi, 357.

Mines : les physiocrates les regardaient-ils comme productives ? 213 et note ; — opinion de Turgot, 232.

Misère en France sous Louis XIV, 120.

Modernisme : influence que sa condamnation a eue sur le socialisme ; chrétien, 786.

Monnaie : valeur respective des deux métaux d’après Xénophon, 14 ; — nature de la monnaie d’après Aristote, 19 ;. — idées des jurisconsultes romains, 26 ; — écrivains monétaires du moyen âge, 73 et s. ; — en Allemagne à la Renaissance, 90 ; — Bodin et Malestroit sur la monnaie ; 97 et s. ; — les physiocrates ne se préoccupent pas assez des variations du pouvoir général ou particulier de la monnaie, 241 ; — assimilation de la monnaie aux marchandises, dans les échanges internationaux ; d’après Mun, 127 ; — d’après Bacalan, 290 ; d’après J.-B. Say, 289 ; — adaptation des existences aux besoins, 409 et s. ; — proscrite par Thomas Morus, 618 ; — par Fichte, 716 ; — son rôle dans le procès de production d’après Marx, 698.

Morale : les physiocrates la subordonnent à l’économie, 182 et s. ; — morale de la concurrence, 470 ; — l’évolution de la morale, 538 et s., 554 et s. ; — la morale en face des lois économiques, 560 et s.

Mutuum : voyez Prêt à intérêt.

N

Nation : le concept économique de la nation dans Raymond, 420 ; — dans List, 425 et s. ; — comment il engendre une économie politique nationale, 426.

Nationalisation du sol, 737 et s.

Nouveau christianisme, 649.

O

Organisation du travail de Louis Blanc, 670 et s.

P

Pacte de famine, 169.

Partage forcé : ses conséquences sociales suivant Le Play, 523.

Phases sociales de Rodbertus, 713.

Physiocrates : précédés par Boisguilbert, 142 ; — historique général de leur école, 166 et s. ; — leurs journaux, 170 ; — ensemble de leurs doctrines, 173 et s. ; — mal connus et mal jugés par Adam Smith, 273.

Physiocratie, origine du mot, 154.

Plus-value de Marx, 691 et s. ; — plus-value absolue et plus-value relative, 692 ; — discussion de la plus-value, 695 et s. ; — origine de l’idée dans William Thompson, 717 ; — dans Sismondi, 357.

Population : idées de Mirabeau, 209, 293 ; — lois de la population d’après Malthus, 297 et s. ; — d’après Cauderlier, 499 ; — d’après Doubleday, 490 et s. ; — théorie de Spencer, 494 et s. ; — causes actuelles de la dépopulation en France, 499 et s. ; — opinion de Leroy-Beaulieu, 499, 503 ; — influence de la civilisation sur la population, 496 et s. ; — opinion de Ricardo sur la population, 310 ; — restrictions demandées par Sismondi, 354 et s. ; — par Stuart Mill, 384 et s. ; — par Mario, 715 ; — observations de Carey, 450 et s. ; — théorie de la surpopulation de Marx, 693 ; — harmonie nécessaire et naturelle sous le régime socialiste, 707.

Pourcentage croissant ou décroissant de la part des travailleurs, selon Bastiat, 441 ; — d’après Rodbertus, 713.

Principe économique : sa formule par Quesnay, 172 ; — implique-t-il l’utilitarianisme de Bentham ? 364 ; — est-il en opposition avec le renoncement chrétien ? 479 et s.

Prêt à intérêt : théorie du mutuum en droit romain, 28 ; — condamné par saint Thomas et par l’Église, 58 et s. ; — théorie de Calvin, 93 ; — opinion des réformateurs, ibid ; — explications de Turgot, 231 ; — l’Église le reconnaît au XIXe siècle, 335 ; — mal vu par les chrétiens sociaux contemporains, 335, 771, 776.

Prix : juste prix, 50 ; — prix légaux au moyen âge, 51 et s. ; — vœux pour leur rétablissement, 583 en note.

Procès de production et de circulation d’après Marx, 697 et s.

Production : est-elle admise par Aristote ? 22 ; — en quoi elle consiste selon Cantillon, 156 ; — selon les physiocrates, 185 et s., 188 et s., etc. ; — Adam Smith la met dans le travail, 263 ; — sa définition par J.-B. Say, 284 ; — comment elle est analysée par Verri, 259.

Productivité du capital : est-elle uni fait nouveau en matière de prêt a intérêt ? 516 en note ; — elle est niée par les socialistes, 705 ; — dangers de celle négation, 706 en note.

Productivité du travail : son effet sur les salaires, 472 ; — formule complexe de Thünen, 316.

Profit : Turgot le distingue du loyer ou intérêt du capital, 284 en note ; — Smith le confond avec eux, 266, 268 ; — cause unique de la hausse des profits selon Ricardo, 312 ; — tendance à leur abaissement d’après Stuart Mill, 391.

Progressivité de l’impôt : chez Graslin, 242 ; — J.-B. Say l’admet-il ? 291 ; — on la retrouve chez les socialistes chrétiens, 774.

Prolétaires : origine et véritable étymologie du mot, 638 en note.

Propriété : d’après le droit romain, 26, 555 ; — d’après les Pères de l’Église, 37, 43 ; — d’après saint Thomas, 41 et s. ; — son origine d’après les physiocrates, 175 et s. ; — d’après Turgot, 234, 640 j — d’après Rousseau, 177, 631 : — sa nature et son fondement d’après Léon XIII, 176 n., 738 n., 740 n. ; — d’après Leroy-Beaulieu, 494 ; — d’après Mirabeau, 640 ; — d’après Tronchet, 645 ; — sa définition et sa limite d’après Robespierre, 642 ; — elle est attaquée par Brissot, 637 ; — diversement jugée par Proudhon, 679, 682 ; — est-elle une fonction sociale ? 42, 772 ; — son origine et ses titres sont-ils différents selon qu’elle est mobilière ou foncière ? 737, 775 ; — Le Play en fait un des fondements des sociétés, 521 ; — opinions de Stuart Mill sur la propriété, 720 et s.

Protectionnisme : d’après List, 431 et s. ; — d’après Patten, 435.
R

Rachat des terres par l’État, 743 et s.

Réductions du Paraguay, 624, 757.

Réforme : son esprit économique, 92 ; — le socialisme au début de la Réforme, 615.

Réforme sociale : comment elle est envisagée par Le Play, 519 et s.

Religion : fondement des sociétés, suivant Le Play, 521 ; — le socialisme en est-il une ? 761.

Renoncement : considéré comme principe de civilisation et de progrès, 479.

Rente : le contrat de rente au moyen âge et à la Renaissance, 65, 93 en note ; — la rente volante, 93 en note.

Rente foncière : Smith la confond avec le fermage, 266, 268 ; — théorie de Ricardo, 308 ; idées de Storch, 342 ; — discussion de la rente foncière par Carey, 446 et s. ; — a engendré une théorie de la nationalisation du sol, 741 et s. ; — n’a rien de régulier, 746 ; — ni d’automatique, 745 ; — suivant George la rente foncière est la cause essentielle de la misère, 747.

Retraites pour la vieillesse : imaginées par Condorcet, 248 ; — créées obligatoirement par l’État, elles impliquent la solidarité sociale, 581.

Revenus sans travail : les revenus sans travail ont-ils été condamnés par l’Église ? 58, 60 ; — leur condamnation par les saint-simoniens, 651 ; — par les socialistes modernes, 706 ; — sont actuellement rejetés par des chrétiens sociaux, 771 et s.

Revenus décroissants en agriculture, d’après Stuart Mill, 382 et s., 387, 388 ; — contestés par Carey, 447 et s.

Richesse : d’après Vauban, , 137 ; — d’après Boisguilbert, 141 ; — d’après Cantillon, 157 ; — essai de calcul de la richesse nationale par Turgot, 230 ; — Graslin confond les richesses et les valeurs, 241 ; — richesses immatérielles chez J.-B. Say, 282 ; — chez Dunoyer, 330 ; — en quoi consiste la richesse nationale d’après Lauderdale, 419 ; — d’après Raymond, 420 ; — énigme insoluble posée par J.-B. Say sur la richesse nationale, 430.

Romans utopiques, 616 et s., 621 et s., 639, 664 et s.

S

Sabotage condamné par Pie X, 785.

Salaire nécessaire : opinion de Turgot, 230 ; — de Ricardo, 310 ; — il devient la loi d’airain de Lassalle, 724 ; — elle est acceptée par Ketteler, 726.

Salaires : théories des salaires par Thünen, 316 et s. ; — ils doivent assurer le renouvellement de la classe ouvrière d’après Storch, 343 ; — d’après Thünen, 346.

Salariat : sa disparition future d’après Saint-Simon, 649 ; — d’après Stuart Mill, 719 ; — d’après Gide, 580.

Satisfaction des besoins : n’est plus individuelle ou familiale comme autrefois, 487 et s.

Sexes, altération actuelle dans leur proportion, 501 et s.

Socialisme : origine du mot 601 ; — son sens d’après Pierre Leroux, 602 ; — son sens actuel, 603 et s. ; ses diverses sortes, 604 ; — y a-t-il une différence entre socialisme et collectivisme ? 603 ; — le socialisme chez les Grecs ; 604 et s. ; — ses rapports avec le christianisme en 1848, 684 et s. ; — y a-t-il quelque chose de chrétien chez les socialistes modernes ? 754 et s., — le socialisme scientifique marxiste, 687 et s. ; — le socialisme contemporain en dehors du marxisme, 722 et s. ; — le socialisme chez Stuart Mill, 718 et s.

Socialisme chrétien : son apparition en 1848, 685 et s. ; — sa position en face du socialisme proprement dit, 780 et s. ; — ses principales doctrines actuelles, 770 et s. ; — combattu par Claudio Jannet, 478, et par Périn, 482.

Socialisme chrétien en Angleterre, 762.

Socialisme évangélique, 764.

Socialisme d’État : ce qu’il est, 576 et s. ; — il respecte théoriquement la propriété, 578 ; — sa pénétration eu France, 579 et s.

Socialisme de la chaire : origine du mot, 577 ; — est-ce la même chose que le socialisme d’État ? 578. Sociétés : ordre naturel des sociétés d’après lès physiocrates, 159 et s. ; — ce que c’est essentiellement qu’une société, 532 ; — y a-t-il un organisme social ? 532 et s.

Sociétés anonymes : mal comprises par Marx, 644.

Sociologie : y en avait-il une au moyen âge ? 88 et s. ; — comment la sociologie est inaugurée par Auguste Comte, 535.

Solidarité des industries d’après J.-B. Say, 286 ; — solidarité des ouvriers entre eux d’après Sismondi, 353 ; — origine du mot solidarité, 684 ; — substitution de la solidarité à la charité ou à la bienfaisance, 566 ; — leurs différences, 567 et s. ; — influence de l’idée de solidarité dans nos lois nouvelles, 570 et s.

Spéculation : existait-elle au moyen âge ? 55.

Standard of life : son élévation dans les classes ouvrières, 697, 724.

Statistique : n’existait pas au XVIIIe siècle, 10 ; — ses origines et ses progrès, 454.

Successions : influence économique des régimes successoraux, 522.

Surproduction : discutée par J.-B. Say, 286 ; — par Sismondi, 349 et s. ; — s’àgit-il de surproduction absolue ou de défaut d’équilibre ? 351 ; — la surproduction d’après Rodbertus, 711 et s.

T

Tableau économique de Quesnay, 186 ; — discuté par Graslin, 239.

Temps : facteur de l’idée de capital, 590 et s. ; — son rôle pour expliquer le loyer ou intérêt, 514 et s.

Théorie quantitative : apparaît avec Bodin, 97 ; — sensiblement modifiée par Cantillon, 158. Travail : méprisé dans l’antiquité, 12, 13, 20 ; — division du travail, 14 ; 15, 38, 240 ; — le droit de travailler était-il un droit régalien au XVIIe siècle ? 116 ; — le travail source de la richesse selon Graslin. 239 ; — agent par excellence de la production d’après Locke, 253 ; — d’après Smith, 263 — étalon de la valeur. 265 ; travail improductif de Stuart Mill, 381 ; — travail permanent de Raymond, 421 ; — le travail épargné, mesure de la valeur selon Bastiat, 438 ; le travail attrayant de Mably, 636 ; — de Fourier, 656 ; — le travail, principe de la valeur, d’après Ricardo, 308 ; — d’après Marx, 688 et s., — d’après Rodbertus, 710 ; — travail social de Marx, 689.

Trinus contractus, 70.

Truck-system au XVe siècle, 52.

Types d’après Karl Menger, 509.

U

Unearned increment : condamné par Stuart Mill, 721 ; — James Mill en demande l’attribution à l’Etat ; 741 ; — comment il serait atteint par la single-tax d’Henri George, 748.

Universités populaires, 485.

Utilité gratuite et utilité onéreuse, 440.

Utilitarianisme de Bentham, 363. — Il est accepté par Stuart Mill, 376 ; — il l’avait été par J.-B. Say, 292.

Utopie de Morus, 616 et s.

V

Valeur : d’après Aristote, 17 ; — d’après les jurisconsultes romains, 25 ; — d’après les scolastiques, 48 et s. ; — définitions et distinctions données par Graslin, 239 ; — Graslin confond la somme des valeurs avec la richesse, 241 ; — caractère subjectif de la valeur selon Condillac, 244 en note ; — Le Trosne la croit essentiellement objective, 245 ; — elle est fondée sur le travail d’après Ricardo, 308 ; — d’après Marx, 688 et s. ; — d’après Rodbertus, 710 ; — bonne analyse de la valeur par Storch, 342 en note ; — les services et non les choses ont une valeur selon Bastiat, 438 ; — Influence du progrès sur l’abaissement des valeurs, selon Carey, 444 ; — théorie analytique de la valeur d’après Jevons, 462 ; — d’après Karl Menger, 506 et s. ; — valeur d’usage et valeur d’échange d’après Aristote et Adam Smith, 17 ; — d’après Paul Leroy-Beaulieu, 473 ; — rapports entre la valeur d’usage et la force d’achat selon Rodbertus, 711.

Valeur internationale : vue par Ricardo, 311 ; — par Torrens, 337 ; — par Stuart Mill, 385 ; — exposé et discussion de la théorie de la valeur internationale, 397 et s.

W

Wage-fund : sa théorie apparaît dans Smith, 267 ; — acceptée, puis démentie par Stuart Mill, 385; — combattue par Cliffe-Leslie, 550.