Ouvrir le menu principal

Fables d’Ésope (trad. Chambry, 1927)/La Guêpe et le Serpent (bilingue)

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir La Guêpe et le Serpent.


331
LA GUÊPE ET LE SERPENT

Une guêpe, posée sur la tête d’un serpent, le tourmentait, le piquer sans relâche avec son aiguillon. C’est éperdu, incapable de se venger de ses ennemis, passa sa tête sous la roue d’une charrette alors il mourut avec la guêpe.

La fable montre qu’il ya des gens prêts à mourir pour tuer ses ennemis.

331
Σφὴξ καὶ ὄφις.

Σφὴξ ἐπὶ κεφαλὴν ὄφεως καθίσας καὶ συνεχῶς τῷ κέντρῳ πλήττων ἐχείμαζε. Ὁ δὲ περιώδυνος γενόμενος καὶ τὸν ἐχθρὸν οὐκ ἔχων ἀμύνασθαι, τὴν κεφαλὴν ἁμάξης τρόχῳ ὑπέθηκε, καὶ οὕτω τῷ σφηκὶ συναπέθανεν.

Ὁ λόγος δηλοῖ ὅτι τινὲς τοῖς ἐχθροῖς αἱροῦνται συναποθνῄσκειν.