Ouvrir le menu principal
Œuvres complètes - Tome IIIVaniervolume III (p. 239).

VIII


Ton illogisme vainqueur
Mène, où ça ? ma pauvre barque,
Je suis les lois d’un monarque
Plus fol encor que mon cœur.

Mais j’ai ratiociné
Tant que je finis par croire
À de l’art conjuraloire
Et que je suis destiné.

Cette chance et ce guignon
Qui se disputent ma vie,
Sont-ce, en la route suivie,
L’ange ou le faux compagnon,

Ou tout simplement mon tort
Propre et l’incertain moi-même ?…
Bah ! que ma règle suprême
Soit nous, discors ou d’accord !