Ouvrir le menu principal
Œuvres complètes - Tome IIIVaniervolume III (p. 95).

VII

À LAURENT TAILHADE


Le prêtre et sa chasuble énorme d’or jusques aux pieds
Avec un long pan d’aube en guipures sur les degrés ;
Le diacre et le sous-diacre aux dalmatiques chamarrées
D’orerie et de perle à quelque Eldorado pillées ;

Le Sang Réel par Qui toutes fautes sont expiées,
Dans un calice clair comme des flammes mordorées ;
L’autel tout fuselé sous six cierges démesurés,
Et ces troublants Aynus Dei qu’on dirait pépies ;

Et ces enfants de chœur plus beaux que rien qui soit au monde
Leurs soutanettes écarlates, leurs surplis jolis,
Et les lourds encensoirs bercés de leurs mains appalies ;

Cependant que, poète au front royal sur tout haut front,
Laurent Tailhade, tels jadis Bivar, Sanche et Gomez,
Érect, et beau chrétien, et beau cavalier, suit la messe.