Ouvrir le menu principal

Chrestomathie française du XIXe siècle-Poètes/1914/Les vagues

Chrestomathie française du XIXe siècle-Poètes/1914
Chrestomathie française du xixe siècle, II, Poètes, Texte établi par Henri SensinePayot (p. 322-323).
◄  Testament
Les vagues [1].


Vous êtes la beauté. Vers la pure Ionie [2]
C’est de vous que naquit Vénus [3] au temps des dieux,
Et vous avez formé son corps victorieux
De votre onde mobile à la lumière unie.

C’est vous, près des vaisseaux, qui faisiez l’harmonie
Des Sirènes [4] charmant les Grecs mélodieux,
Et reflétiez l’effroi des grands temples pieux
De Sunium [5] aux bois sacrés de l’Ausonie [6].

Bien que l’âge ait passé des vieux mythes charmants
Et qu’au sein de vos flots soulevés ou dormants
La raison ait tué la chimère sacrée,

Au fond de votre abîme impénétrable et bleu
L’âme malgré soi cherche et regarde, attirée,
Si dans cet autre ciel on ne verrait pas Dieu.




  1. Extrait des Souvenirs (1872).
  2. Partie occidentale de l’Asie mineure, comprise entre le golfe de Smyrne et le Méandre, qui fut colonisée par les Ioniens du Péloponèse après l’invasion des Doriens de la Thessalie, au XIIème siècle avant Jésus-Christ. Ils y recréèrent une civilisation hellénique pendant que la Grèce proprement dite retombait dans la barbarie, dont il la tirèrent ensuite.
  3. Vénus ou Aphrodite, déesse de la beauté et de l’amour, naquit de l’écume de la mer, près de l’île de Chypre où elle fut élevée par les Heures.
  4. Divinités de la mer, filles du fleuve Acheloüs et de la muse Calliope, représentées avec une tête de femme et un corps d’oiseau. Elles attiraient pour les perdre les navigateurs par le charme de leurs voix et leurs douces paroles. N’ayant pu arrêter Ulysse, qui s’était fait attacher au mât de son vaisseau pour leur échapper, de dépit elles se jetèrent dans la mer près des îles qu’elles habitaient, en face de la Lucanie, et qui prirent leur nom Sirénuses.
  5. Cap qui termine l’Attique. On y voit encore une partie de la colonnade en marbre blanc d’un magnifique temple de Poseidon.
  6. Nom donné par les poètes à l’Italie.