Ouvrir le menu principal


LE SEPTUAGÉNAIRE


ANNIVERSAIRE


Air : Lison dormait dans un bocage.


Me voilà septuagénaire.
Beau titre, mais lourd à porter ;
Amis, ce titre qu’on vénère,
Nul de vous n’ose le chanter.
Tout en respectant la vieillesse,
J’ai bien étudié les vieux.
                Ah ! que les vieux
                Sont ennuyeux !
Malgré moi j’en grossis l’espèce.
                Ah ! que les vieux
                Sont ennuyeux !
Ne rien faire est ce qu’ils font mieux.

Ce mot n’est pas pour vous, Mesdames.
À vos traits seuls l’âge fait tort.
L’amour persiste au cœur des femmes :
Il y sommeille ou fait le mort.
Connaisseuses comme vous l’êtes,
Tout bas vous dites : Fi des vieux !
                Ah ! que les vieux
                Sont ennuyeux !
Ils s’en vont sans payer leurs dettes,
                Ah ! que les vieux
                Sont ennuyeux !
Ne rien faire est ce qu’ils font mieux.

Que de plaisirs un vieux condamne !
Au progrès il met son veto.
« Ne renversez pas ma tisane ;
« Ne dérangez pas mon loto. »
Tous ils ont peur qu’un nouveau monde
N’enterre leur monde trop vieux.
                Ah ! que les vieux
                Sont ennuyeux !
Le ciel sourit : le vieillard gronde.
                Ah ! que les vieux
                Sont ennuyeux !
Ne rien faire est ce qu’ils font mieux.

Arracheurs de dents politiques,
Nos hommes d’État, vieux hâbleurs,
Prétendent guérir les coliques
Qu’ils provoquent chez les trembleurs !
Ils nous traitent à leur idée ;
Régime et drogues, tout est vieux.
                Ah ! que les vieux
                Sont ennuyeux !
France, ils te font vieille et ridée.
                Ah ! que les vieux
                Sont ennuyeux !
Ne rien faire est ce qu’ils font mieux.

L’empereur, s’il régnait encore,
Canon par le temps encloué,
Faible et démentant son aurore,
Aujourd’hui serait bafoué.
Mieux vaut mourir gloire proscrite :
Dieu reprend le génie aux Vieux.

                Ah ! que les vieux
                Sont ennuyeux !
Voyez Corneille et Pertharite.
                Ah ! que les vieux
                Sont ennuyeux !
Ne rien faire est ce qu’ils font mieux.

Du siècle entier Dieu nous préserve !
Que de sottises en cent ans !
Amis, moi, j’ai perdu ma verve :
Plus de couplets gais et chantants.
Pour compléter cette satire
Le souffle manque au pauvre vieux.
                Ah ! que les vieux
                Sont ennuyeux !
Ici du moins on peut en rire.
                Ah ! que les vieux
                Sont ennuyeux !
Ne rien faire est ce qu’ils font mieux.