Ouvrir le menu principal

Catéchisme du diocèse de Sens/De la communion des saints

Brown & Gilmore, imprimeurs de la Province (p. 32-33).

XIII. Suite du 9. Article du Symbole

De la Communion des Saints.

D. QU’entendez-vous par la Communion des Saints ?
R. J’entens que tous les Fidéles ſont freres, et qu’ils ſont membres d’un même corps qui eſt l’Eglife : et que tous les biens ſpirituels de l’Egliſe ſont communs entre eux.
D. Quels font les biens ſpirituels de l’Egliſe ?
R. Ce font les mérites de Jeſus-Chriſt, et de tous les Juſtes, qui ont été et qui ſont dans le monde.
D. Participons-nous à toutes les bonnes oeuvres qui ſe font dans le monde ?
R. Oüi, à cauſe de la Communion des Saints.
D. N’eſl-ce point pour ſignifier cette union des Fidéles,
qu’on donne le Pain benit les Dimanches à la Meſſe de Paroiſſe ?
R. Oüi, c’eſt là une figure de cette union entre les fidèles, qui mangent tous d’un même pain, comme étant enfans de la même famille.
D. Pourquoi donne-t’on le nom de Saints aux Fidéles ?
R. Parce qu’ils ſont appellez à être Saints, et qu’il ſont conſacrez à dieu par le Batême.
D. N’avons-nous pas auſſi communion avec les Saints qui ſont dans le Ciel ?
R. Oüi, nous participons à leurs mérites, nous les invoquons, et ils nous ſecourent de leur interceſſion.
D. Avons-nous auſſi quelque union avec les ames qui ſont en Purgatoire.
R. Oüi, nous les ſecourons par nos prieres.
D. Comment appelle-t’on les Saints qui ſont au Ciel ?
R. On les appelle l'Egliſe triumphante, parce qu’ils triomphent avec Jeſus-Chriſt.
D. Comment appelle-t’on les Ames qui ſont en Purgatoire ?

R. On les appelle l'Egliſe ſouffrante, parce qu’elles ſouffrent pour l’expiation entiere de leurs péchez.
D. Comment appelle-t’on les Fidéles qui ſont ſur la terre ?
R. On les appelle l’Egliſe militante ou combattante, parce qu’ils combattent contre les ennemis de leur ſalut.
D. Sont-ce la trois Egliſes differentes ?
R. Non, ce ſont trois parties de la même Egliſe.
D. Comment ces trois parties de la même Egliſe, n’en font-elles qu’une ?
R. Parce qu’elles ſont unies entre elles par la charité et par la participation aux mérites de Jeſus-Chriſt leur Chef.

Prieres d’Abraham pour la Ville de Sodome. Genefe, chap, xviii.
PRATIQUES. 1. S’unir intérieurement à toutes les bonnes oeuvres qui ſe font ſur la terre, en loüer Dieu, et les lui offrir.
2. Appuyer les gens de bien dans les entrepriſes ſaintes qu’ils font pour la gloire de Dieu et le ſalut des ames.
3. Secourir les ames qui ſont en Purgatoire par des prieres, des aumônes, des mortifications et d’autres bonnes oeuvres.