Bouquets et prières/Le Livre de Prière

LE LIVRE DE PRIÈRE.


— À Jean Paul. —



Hélas ! qu’il fut froid, mon mois d’août !
C’est pourtant le mois où l’on aime.
Adieu donc, fleurs, moisson, et tout !
L’existence n’a plus de goût ;
Car, adieu ton souffle suprême,
Amour ! plus aimé que moi-même !


J’ai risqué mon cœur ici-bas
Au jeu fatal de l’espérance :
J’ai perdu mon cœur et mes pas ;
L’espérance ne m’aime pas !
C’est là ta dernière souffrance,
Bel amour, mort d’indifférence !

J’étais indigne, on me l’a dit,
D’entrevoir un peu de lumière :
Mon Dieu ! si le pauvre est maudit,
Aux anges qui nous font crédit,
Mon âme s’en va la première
Chercher un livre de prière !