Bouquets et prières/À Madame Henriette Favier


À MADAME HENRIETTE FAVIER.


Si je brisais de la terre,
Le mystère,
Si je sentais de mon cœur,
Se réaliser les ailes,
Prompt comme elles,
Je l’enverrais au bonheur.


Je monterais où votre âme,
Pleurs et flamme,
Se prépare un nid plus doux ;
J’en chercherais un moi-même,
Où l’on aime,
Comme on l’apprend avec vous.

Mais je marche consternée,
Enchaînée
Sous des fers plus lourds que moi ;
Et j’abreuve ma souffrance,
D’espérance,
Comme on l’apprend avec toi !