Biographie nationale de Belgique/Tome 1/ANDRIES, Josse

◄  - Tome 1 Tome 2  ►



ANDRIES (Josse), écrivain ecclésiastique, prédicateur, né à Courtrai le 15 avril 1588, mort à Bruxelles le 21 novembre 1658. Il entra dans l’ordre des Jésuites à Louvain, en 1606, et fit sa profession le 3 mai 1623. Il fut immédiatement après envoyé à Bruxelles pour y enseigner les humanités. Mais bientôt ses talents et sa piété l’appelèrent au ministère de la chaire, auquel il se consacra entièrement et où il brilla par son zèle durant près de quarante ans. Pendant ses sermons, qui n’étaient point dépourvus d’éloquence, il distribuait à ses auditeurs des prières et des petites compositions ascétiques, imprimées en feuilles et en placards et qui lui donnèrent une grande popularité. Ses autres écrits sont fort nombreux et traitent des sujets de méditation et de piété ; ils sont en latin, en français ou en flamand. La plupart ont été traduits en italien, en espagnol, en allemand et en anglais. Paquot (Mémoires littéraires, in-8°, t. XII, pp.286-290) et les frères De Backer (Bibliothèque des écrivains de la Compagnie de Jésus, t. I, pp. 18-20, et t. VII, p. 24) en donnent l’énumération détaillée. Peu d’auteurs de cette catégorie ont joui de plus de vogue de leur temps. Répandues à des milliers d’exemplaires et sans cesse réimprimées au xviie siècle, les compositions de Josse Andries se distinguent par une grande ferveur et une connaissance approfondie des vérités de la religion. Il mourut âgé de soixante et onze ans, épuisé par les mortifications, la prédication et l’étude.

Bon de Saint-Genois.