Bible Ostervald 1867/Nahum


Chapitres   1.   2.   3.   Livres


Nahum
________




Majesté et puissance de Dieu. Prédiction contre Ninive.


1 Prophétie contre Ninive : Livre de la vision de Nahum Elkoscien.

2 Le Dieu fort est jaloux, et l’Éternel est vengeur, l’Éternel est vengeur et il a la terreur à son commandement ; l’Éternel se venge de ses adversaires, et la garde à ceux qui le haïssent.

3 L’Éternel est lent à la colère, et grand en force, et il ne tient nullement le coupable pour innocent ; l’Éternel marche parmi les tourbillons, et les tempêtes et les nuées sont la poudre de ses pieds.

4 Il tance la mer, et la fait tarir, et il dessèche tous les fleuves. Basçan et Carmel languissent, la fleur du Liban est flétrie.

5 Les montagnes tremblent à cause de lui, et les coteaux s’écoulent ; la terre monte en feu à cause de sa présence, et le monde et tous ceux qui y habitent.

6 Qui subsistera devant son indignation, et qui demeurera ferme dans l’ardeur de sa colère ? Sa colère se répand comme un feu, et les rochers sont brisés devant lui.

7 L’Éternel est bon ; il est une forteresse au temps de la détresse, et il connaît ceux qui se retirent vers lui.

8 Il va passer comme une inondation, il détruira son lieu, et il fera que les ténèbres poursuivront ses ennemis.

9 Quel dessein pourriez-vous former contre l’Éternel ? C’est lui qui détruit ; la détresse ne s’élèvera pas deux fois.

10 Car étant embarrassés comme des épines, et enivrés comme des gens ivres, ils seront entièrement consumés comme la paille sèche.

11 C’est de toi qu’est sorti celui qui pense du mal contre l’Éternel, et qui forme un dessein de méchanceté.

12 Ainsi a dit l’Éternel : Encore qu’ils soient en paix et en grand nombre, cependant ils seront coupés comme avec un rasoir, et on passera outre. Or je t’ai affligée, mais je ne t’affligerai plus.

13 Mais maintenant je briserai ton joug de dessus toi, et je romprai tes liens.

14 Car l’Éternel a donné commission contre toi ; il n’en naîtra plus de ton nom ; je retrancherai de la maison de tes dieux les images taillées et celles de fonte ; j’en ferai ton sépulcre, après que tu seras tombé dans le mépris.

15 Voici sur les montagnes les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, et qui publie la paix. Ô Juda, célèbre tes fêtes solennelles, et rends tes vœux ; car le méchant ne passera plus à l’avenir au milieu de toi ; ils sont entièrement retranchés.



Suite de la prophétie contre Ninive.


1 Le destructeur est monté contre toi ; garde la forteresse, prends garde aux avenues, fortifie tes reins, ramasse toutes tes forces.

2 Car l’Éternel a abaissé la fierté des ennemis de Jacob, comme la fierté des ennemis d’Israël, parce que ceux qui font le dégât les ont pillés, et qu’ils ont gâté leurs sarments.

3 Le bouclier de ses hommes forts est teint en rouge ; ses hommes vaillants sont couverts de pourpre ; les chariots marcheront avec un feu de flambeaux au jour qu’il se préparera, et les sapins branleront.

4 Les chariots feront la rage par les rues, et se heurteront par les places ; à les voir ils seront comme des flambeaux, et ils courront comme des éclairs.

5 Il se souviendra de ses braves gens, mais ils tomberont en chemin ; ils se hâteront de monter sur les murailles, et la défense en sera préparée.

6 Les portes des fleuves sont ouvertes et le palais est détruit.

7 Celle qui était debout, la reine, a été emmenée prisonnière ; on l’a fait monter et ses suivantes l’ont accompagnée, en gémissant comme des colombes, et en se frappant la poitrine.

8 Ninive a été, depuis les temps qu’elle a été bâtie, comme un vivier d’eaux ; mais ils prennent la fuite ; et quand on leur dit : Arrêtez-vous, arrêtez-vous, personne ne tourne visage.

9 Pillez l’argent, pillez l’or ; car il n’y a point de fin à ce qu’elle a préparé, et à la magnificence de ses meubles précieux.

10 Qu’elle soit toute vidée et revidée, même toute épuisée ; que leur cœur se fonde ; que leurs genoux se heurtent l’un contre l’autre ; que le tourment soit dans leurs reins, et que leurs visages deviennent pâles et livides.

11 Où est maintenant le repaire des lions, et le pâturage des lionceaux, où les lions se retiraient, et les vieux lions, et les faons des lions, sans que personne les effarouchât ?

12 Les lions y ravissaient tout ce qu’il fallait à leurs faons, et l’étranglaient pour leurs lionnes ; ils remplissaient leurs tanières de proie, et leurs repaires de ce qu’ils avaient ravi.

13 Voici, c’est à toi que j’en veux, dit l’Éternel des armées ; je brûlerai et je réduirai en fumée tes chariots, et l’épée consumera tes lionceaux ; je retrancherai de la terre ta proie, et la voix de tes ambassadeurs ne sera plus ouïe.



Continuation de la même prophétie.


1 Malheur à la ville sanguinaire, qui est toute pleine de mensonge, toute remplie de proie ; la rapine ne s’en retire point.

2 On entend le bruit du fouet, le bruit impétueux des roues, les chevaux qui battent des pieds, les chariots qui roulent.

3 Les cavaliers font bondir leurs chevaux, l’épée brille, la hallebarde étincelle ; il y a une multitude de gens blessés à mort, un grand nombre de corps morts ; il n’y a aucune fin à ces corps morts, en sorte qu’on tombe par-dessus ;

4 à cause de la multitude des prostitutions de cette agréable débauchée, de cette maîtresse enchanteresse qui vendait les nations par ses prostitutions, et les familles par ses enchantements.

5 Voici, c’est à toi que j’en veux, dit l’Éternel des armées ; je retrousserai tes habits sur ton visage, et je montrerai ta nudité aux nations, et ta honte aux royaumes.

6 Et je jetterai sur toi tes abominations, je te déshonorerai et je te ferai être comme de l’ordure.

7 Et il arrivera que quiconque te verra s’éloignera de toi, et dira : Ninive a été détruite. Qui aura compassion d’elle ? Où te chercherai-je des consolateurs ?

8 Vaux-tu mieux que No-Ammon, située au milieu des fleuves, qui était environnée d’eaux, dont la mer était le rempart, et à qui la mer servait de murailles ?

9 Cus était sa force, aussi bien que l’Égypte, et une infinité d’autres peuples. Put aussi et les Libyens étaient allés à ton secours.

10 Elle-même aussi a été transportée ; elle s’en est allée en captivité ; même ses enfants ont été écrasés aux carrefours de toutes les rues ; et on a jeté le sort sur ses gens de qualité, et tous ses plus grands ont été liés de chaînes.

11 Toi aussi, tu seras enivrée ; tu seras cachée ; tu chercheras aussi quelque force contre l’ennemi.

12 Toutes tes forteresses seront comme des figues et des premiers fruits, qui, étant secoués, tombent dans la bouche de celui qui les veut manger.

13 Voici, ton peuple sera comme autant de femmes au milieu de toi ; les portes de ton pays seront toutes ouvertes à tes ennemis ; le feu consumera tes barres.

14 Puise-toi de l’eau pour le siége, fortifie tes forteresses, enfonce le mortier, et foule l’argile, et rebâtis le fourneau à faire des briques.

15 Là le feu te consumera, l’épée te retranchera, elle te consumera comme les grillons ; qu’on s’amasse comme les grillons, amasse-toi comme les sauterelles.

16 Tu as multiplié tes négociants en plus grand nombre que les étoiles des cieux ; les grillons s’étant répandus ont tout ravagé, et ils se sont envolés.

17 Tes princes étaient comme des sauterelles, et tes capitaines comme de grandes sauterelles qui campent dans les haies au temps de la fraîcheur, et qui, lorsque le soleil est levé, s’écartent, de sorte qu’on ne connaît plus le lieu où elles ont été.

18 Tes pasteurs se sont endormis, ô roi d’Assyrie ! Tes hommes illustres se sont tenus dans leurs tentes ; ton peuple est dispersé par les montagnes, et il n’y a personne qui le rassemble.

19 Il n’y a point de remède à ta blessure, ta plaie est mortelle ; tous ceux qui entendront parler de toi battront des mains sur toi ; car sur qui est-ce que les effets de ta malice ne sont point passés continuellement ?


◄   sommaire   ►