Ouvrir le menu principal
Germaine Claretie

Germaine Claretie

directrice littéraire à La République : journal d'avant-garde, nièce de Jules Claretie ()
Info icon 001.svg
Certaines œuvres de cet auteur peuvent être dans le domaine public aux États-Unis, mais encore soumises aux droits d’auteur dans certains pays, notamment en Europe. Les téléchargements sont faits sous votre responsabilité.


ŒuvresModifier

  • Monographie parisienne. L'église Saint-Gervais, 1919
  • Sur le rôle social de la musique, 1919
  • Les Fraternités, roman, 1922

Les textes ci-dessous, publiés après 1922, ne sont pas dans le domaine public aux États-Unis d’Amérique et ne peuvent pas être édités sur Wikisource :

  • Aventures d'un crabe, 1923
  • Jehan Gondelin, 1923
  • L'Œuvre poétique et artistique de Rudolf Steiner, 1926
  • Légendes d'Alsace, racontées à la jeunesse avec E. Maurer, 1947
  • Le Rythme compensateur, avec S. Rihouët-Coroze, Maurice Leblanc, Pierre Morizot et Hildegarde Gerbert, 1954
  • Éther, musique des sons avec Simone Rihouët-Coroze, S. Hannedouche et H. Bideau, 1957

TraductionsModifier

  • Rudolf Steiner, La philosophie de la liberté : principes d'une conception moderne du monde (résultats de l'expérience intérieure conduite selon les méthodes de la science naturelle), 1923
  • Rudolf Steiner, L'Esprit de Goethe d'après Faust et le conte du Serpent vert, 1926
  • Novalis, Journal intime, suivi des hymnes à la nuit et de fragments inédits, traduit avec S. Joachim-Chaigneau, 1927
  • Albert Steffen, Hiram et Salomon, 1937
  • Rudolf Steiner, L'Homme dans ses rapports avec les animaux et les esprits des éléments, études ésotériques, 1937
  • Reinhold Schneider, Philippe II ou Pouvoir et religion, traduit de l'allemand avec S. Joachim-Chaigneau, 1943
  • Rudolf Steiner, Pierres de construction pour la connaissance du mystère du Golgotha, huit conférences faites en 1917 par Rudolf Steiner, 1947
  • Theodor Schwenk, Le Chaos sensible, création de formes par les mouvements de l'eau et de l'air (das sensible Chaos, strömendes Formenschaffen in Wasser und Luft), 1962
  • Harald Kabisch, Guide pratique de la méthode bio-dynamique en agriculture, 1963
  • Günther Schwab, La Cuisine du diable, (des Teufels Küche), 1964
  • Otto Julius Hartmann, Anthroposophie, 1966
  • Walter Bühler, Pâques, fête cosmique, doit rester fête mobile (das bewegliche Osterfest, Kalenderreform und Osterdatum als Problem des Rhythmus), 1967
  • Otto Julius Hartmann, «Faust», la rencontre avec le mal, 1970
  • Karl König, Frère animal, l'homme et l'animal dans le mythe et dans l'évolution (Bruder Tier), 1971
  • Ehrenfried Pfeiffer, Le Gai jardin potager ou Comment soigner son jardin selon la méthode biodynamique, 1972
  • Elisabeth Vreede, Le Ciel des dieux : anthroposophie et astronomie, 1973
  • Wilhelm Pelikan, L'Homme, les plantes médicinales et les êtres élémentaires, 1975
  • Hermann Poppelbaum, Évolution, hérédité, descendance : comme Rudolf Steiner enseignait à les voir, 1976
  • Gerhard Schmidt, Alimentation dynamique : ce que la science spirituelle de Rudolf Steiner apporte à une nouvelle hygiène alimentaire, 1977
  • Gerbert Grohmann, La Plante : à la lumière de la science spirituelle..., 1978
  • Ehrenfried Pfeiffer, méthode pour conserver ou rétablir la fertilité du sol, le principe bio-dynamique dans la nature, 1979
  • Werner Christian Simonis, Du grain au pain, 1980