Ouvrir le menu principal

AnthologieÉditions Paul Roubaud (p. 173).

charte de la réforme pédagogique
(1926)

1° Dans l’état actuel du monde — de l’Europe en particulier, aucune réforme d’ordre politique, économique ou social ne pourra être féconde sans une réforme préalable de la pédagogie.

2° Une base de culture générale doit être recherchée dont le principe initial soit accessible à tous et dont l’application soit pourtant susceptible d’un développement indéfini.

3° La notion de la connaissance doit être distinguée de la connaissance elle-même, cette dernière pouvant être en quelque sorte inventoriée (c’est-à-dire définie et cadastrée) sans qu’on en pénètre la substance.

4° Il est nécessaire de combattre toute spécialisation prématurée ainsi que tout enseignement spécialisé qui tendrait à s’isoler dans son autonomie sans tenir compte de ses rapports avec la culture générale.

5° On doit viser à substituer au sentiment de vanité satisfaite qu’engendre le demi-savoir celui de l’ignorance humaine, l’instruction donnée pendant l’enfance et l’adolescence ne devant plus être considérée par personne comme suffisant à assurer la formation intellectuelle de l’individu.

6° Il faut s’efforcer d’instaurer dans l’esprit du maître comme dans celui du disciple la tendance à considérer d’abord les ensembles et les lointains au lieu de commencer par étudier le détail proche et local.

(Traduit en allemand, anglais, espagnol, etc…)