Ouvrir le menu principal

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir La Vertu de Lisette.


LA VERTU DE LISETTE


Air : Je loge au quatrième étage (Air noté )


Quoi ! de la vertu de Lisette
Vous plaisantez, dames de cour !
Eh bien ! d’accord : elle est grisette ;
C’est de la noblesse en amour. (bis.)
Le barreau, l’église et les armes,
De ses yeux noirs font très-grand cas.

Lise ne dit rien de vos charmes ;
De sa vertu ne parlons pas.

bis.


D’avoir fait de riches conquêtes
L’osez-vous bien railler encor,
Quand le peuple hébreu dans ses fêtes
Vous voit adorer son veau d’or ?
L’empire a, pour plus d’un service,
Long-temps soudoyé vos appas.
Lise est mal avec la police ;
De sa vertu ne parlons pas.

Point de cendre si bien éteinte
Qu’elle n’y retrouve du feu ;
Un marquis dont la vie est sainte
Veut à la cour la mettre en jeu.

Par elle illustrant son mérite,
Sur les ducs il aura le pas.
Lisette sera favorite ;
De sa vertu ne parlons pas.

Çà, mesdames les dénigrantes,
Si cet honneur vient la trouver,
Vous vous direz de ses parentes,
Vous ferez cercle à son lever.
Mais dût son triomphe et ses suites
De joie enfler tous les rabats,
Se confessât-elle aux jésuites,
De sa vertu ne parlons pas.

Croyez-moi, beautés monarchiques,
Le mot vertu, dans vos caquets,
Ressemble aux grands noms historiques
Que devant vous crie un laquais.
Les échasses de l’étiquette
Guindent bien haut des cœurs bien bas :
De la cour Dieu garde Lisette !
De sa vertu ne parlons pas.


Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


LA VERTU DE LISETTE.

Air : Je loge au quatrième étage.
No 210.



\relative c'' {
  \time 6/8
  \key c \major
  \tempo "Allegro."
  \autoBeamOff
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 120
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
\partial 4. g8 g g
  e'4 c8 \appoggiatura d16 c8[ (b)] c
  d4 d8 g, g g
e'4 c8 \appoggiatura d16 c8[ (b)] c
  d4. d8 d d
  e4 d8 d4 c8
c4 b8 d d d
  e4 d8 d4 c8
  \appoggiatura c16 b4 b8 a[ (b)] c
  g4 g8 \appoggiatura { a16[ b]} b4 a8
g4. r4 g8
  b b c d e d
  c4 c8 c d c
b4 b8 c4 e8
  d4. g,8 fis g
  e'4 c8 \appoggiatura d16 c8[ (b)] c
d4 d8 g, fis g
  e'4 c8 \appoggiatura d16 c8[ (b)] c
  d4. d8 d d
f4 f8 e4 e8 
  d d d a[ (f')] d
  c4 c8 \appoggiatura { b16[ c]} e4 d8
  c4. \bar "||"
}

\addlyrics {
Quoi de la ver -- tu de Li -- set -- te
Vous plai -- san -- tez da -- mes de cour
Eh bien d’ac -- cord elle est gri -- set -- te
C’est de la no -- blesse en a -- mour
C’est de la no -- blesse en a -- mour
Le bar -- reau l’é -- glise et les ar -- mes
De ces yeux noirs font très grand cas
Li -- se ne dit rien de vos char -- mes
De sa ver -- tu ne par -- lons pas
Li -- se ne dit rien de vos char -- mes
De sa ver -- tu ne par -- lons pas.
}

Haut