Épigrammes (01)

Œuvres complètes de Saint-Amant, Texte établi par Charles-Louis LivetP. JannetTome 1 (p. 185-188).
◄  Sonnets
Sonnets  ►

ÉPIGRAMME.


Un poëte à la douzaine
Se vantoit impudemment,
Me discourant de sa veine,
Qu’il escrivoit doucement.
Moy, que la raison oblige
À l’en rendre mieux instruit :
Ouy, si doucement, luy dis-je.
Que tu ne fais point de bruit.



ÉPIGRAMME[1].


Certes, l’on vit un triste jeu,
Quand, à Paris, dame Justice,
Pour avoir mangé trop d’espice[2],
Se mit tout le palais en feu.

ÉPITAPHE.


Cy gist un fou nommé Pasquet,
Quy mourut d’un coup de mousquet
Comme il vouloit lever la creste ;
Quant à moy, je croy que le sort
Luy mit du plomb dedans la teste
Pour le rendre sage en sa mort.



ÉPITAPHE.


Cy gist dans cette triste fosse
Le corps du pauvre Jambedosse,
Qui, par un vent traistre et malin,
Fut écrasé dans un moulin,
Où, voulant son blé faire moudre,
Luy-mesme il fut réduit en poudre,
Et, quoy qu’innocent avoué,
Très-malheureusement roué.
L’avanture en est incroyable
Autant comme elle est pitoyable.
Passant, admire et plains son sort,
Le bon naturel t’y convie,
Et dy qu’il a trouvé la mort
Où les autres trouvent la vie.



ÉPIGRAMME.


Maistres des foux les plus insignes
Qu’on treuve aux Petites-Maisons,
Sols autheurs, qui parmy nos cygnes
N’estes pour tout que des oysons,
Que cette juste apologie
Vous fasse, par son energie,
Respecter Nicandre aujourd’hui ;
Bruslez vos infames volumes,
Et n’employez plus contre luy
La commodité de vos plumes ;
Ou bien, oysons, je vous promets
Qu’il faudra, de peur de son ire,
Que ce qui vous sert pour escrire
Vous serve à fuyr désormais.



ÉPIGRAMME.


Thibaut se dit estre Mercure,
Et l’orgueilleux Colin nous jure
Qu’il est aussi bien Apollon
Que Boccan[3] est bon violon.
Ces deux autheurs, pour la folie,
La fraude, la melancholie,
La sottise, l’impiété,
L’ignorance et la vanité,

Ne sont rien qu’une mesme chose ;
Mais en ce poinct ils sont divers :
C’est que l’un fait des vers en prose,
Et l’autre de la prose en vers.

|}



  1. Cette épigramme, d’un goût médiocre, souvent attribuée à Théophile, fait allusion à l’incendie du Palais de Justice, en 1618. Voir une relation de cet événement dans les Variétés historiques et littéraires de H. Édouard Fournier, t. 2, p. 159 et suit. (Bibliothèque elzevirienne).
  2. Racine a fait un jeu de mots qu’on peut rapprocher de celui-ci :
    Il me redemandoit sans cesse ses espices,
    Et j’ai tout bonnement couru dans les offices
    Chercher la boite au poivre…
  3. Jacques Cordier, dit Bocan, mettre à danser de femmes ; habile violon, goutteux ; et cependant il avoit montré à danser à plusieurs reines. Voy. Sauval, liv. IV.