Ouvrir le menu principal
Œuvres complètes - Tome IIIVaniervolume III (p. 271).

XXV

SUR UN PORTRAIT DE LAMARTINE

interprété par f.-a. cazals


Lamartine, selon Cazals et selon moi,
— D’après une gravure un peu contemporaine, —
Érige un buste noir et souple que refrène
La redingote stricte et noble de l’emploi.

Mais le dessinateur a paré, pour l’allure
D’une si juste apothéose d’un tel dieu,
Le fond qui convenait seul à cette figure.
Avec son bras derrière et l’œil lier, d’un tel bleu

Céleste comme un lac, humain comme un martyre,
Qu’en vérité, blessé d’un trait mortel au flanc,
On dirait d’un vieil aigle en sa gloire et son ire
Dressant sur l’infini son bec dur au chef blanc.