À genoux/Chant-03

Alphonse Lemerre (p. 140).
Chant  ►

XXVII

CHANT


 
Une déesse a pris mon cœur
Et l’a placé dans sa poitrine.
C’est ce qui fait qu’elle est divine.
Mais moi je me meurs de langueur.

Une étoile m’a pris mes lèvres
Et les a mises sur ses yeux.
C’est ce qui fait qu’elle est aux cieux.
Mais moi je me meurs dans les fièvres.

Une vivante sans remord
A pris ma grande âme pour elle.
C’est ce qui la rend immortelle.
Mais moi je suis mort, je suis mort.