Ouvrir le menu principal

Sully Prudhomme Épaves

Je t’aime


« Je t’aime »


 
Je t'aime. Il est des jours, il est des jours sacrés
        Où l'âme sent tout bas renaître
La mémoire des morts qu'on a trop peu pleurés
        Et qu'on fit trop pleurer peut-être.
Allons sur les tombeaux de nos parents perdus
        Réparer cet ancien outrage.
On ne donne aux vieillards les pleurs qui leur sont dus
        Que le jour où l'on a leur âge.