Différences entre les versions de « Page:Richard - Acadie, reconstitution d'un chapitre perdu de l'histoire d'Amérique, Tome I, 1916.djvu/161 »

m
(→‎Page non corrigée : Page créée avec « [ 129 ] tance effective, alors l’abbé Gaulin préférait voir ces derniers rester sur leurs terres, avec les Anglais qui font tout en leur pouvoir pour les empêcher… »)
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{tiret2|assis|tance}} effective, alors l’abbé Gaulin préférait voir ces derniers
[ 129 ]
 
 
tance effective, alors l’abbé Gaulin préférait voir ces derniers
 
 
rester sur leurs terres, avec les Anglais qui font tout
 
rester sur leurs terres, avec les Anglais qui font tout
en leur pouvoir pour les empêcher de partir13. »
+
en leur pouvoir pour les empêcher de partir <ref>Le Comte de Pontchartrain écrivit plusieurs lettres officielles à l’abbé
 
Gaulin pour l’engager à user de tout son prestige personnel afin de déterminer
 
les Acadiens à s’établir à l' Ile Royale. V. ''Dépêches et ordres du Roi regardant''
 
''les colonies''. Série B. vol. 35. ''Mars'' 20, 1713, ''fol''. 11. — ''Mars'' 29, ''fol''. {{lié}}32{{1/2}}.
 
8 ''avril'', ''fol''. 36. 1 ''juin'', ''Versailles'', ''fol''.{{lié}} 45{{1/2}} et bien d’autres. L’extrait que
 
nous venons de citer est tiré d’une lettre de Costebelle au ministre, en novembre
 
1713, où le gouverneur rendait compte de l’échec de sa mission auprès
 
de l’abbé Gaulin. Le ministre lui répliqua : « Il est possible que les missionnaires
 
en Acadie ne fassent rien pour induire les Acadiens à se porter en
 
l’Ile Royale, mais l’important est que les Acadiens quittent l’Acadie. » Voir
 
''Dépêches'', etc., ''Série B, vol''. 36. Lettre du Ministre à Costebelle en date du
 
22 mars 1714. ''Fol''. 434{{1/2}}. Il y est dit aussi que c’est l’intention du Roi de ne
 
pas concéder de terres sous forme de seigneuries en l'lle Royale.— Cf. ''Murdoch'',
 
vol. I, p. 338.</ref>. »
 
Autant, comme nous le montrerons plus loin, le gouvernement
 
Autant, comme nous le montrerons plus loin, le gouvernement
 
français désirait que les Acadiens prissent avantage
 
français désirait que les Acadiens prissent avantage
Ligne 20 : Ligne 31 :
 
un jour singulier sur la conduite des Anglais en cette
 
un jour singulier sur la conduite des Anglais en cette
 
affaire. Ce sont des lettres du major L’Hermitte, second
 
affaire. Ce sont des lettres du major L’Hermitte, second
  +
13. Le Comte de Pontchartrain écrivit plusieurs lettres officielles à l’abbé
 
Gaulin pour l’engager à user de tout son prestige personnel afin de déterminer
 
les Acadiens à s’établir à 1 ’Ue Royale. V. Dépêches et ordres du Roi regardant
 
les colonies. Série B. vol. 35. Mars 20, 1713, fol. 11. — Mars 29, fol. 32*^.
 
8 avril, fol. 36. 1 juin, Versailles, fol. 45y2 et bien d’autres. L’extrait que
 
nous venons de citer est tiré d’une lettre de Costebelle au ministre, en novembre
 
1713, où le gouverneur rendait compte de l’échec de sa mission auprès
 
de l’abbé Gaulin. Le ministre lui répliqua : “Il est possible que les missionnaires
 
en Acadie ne fassent rien pour induire les Acadiens à se porter en
 
l’Ile Royale, mais l’important est que les Acadiens quittent l’Acadie. Voir
 
Dépêches, etc., Série B, vol. 36. Lettre du Ministre à Costebelle en date du
 
22 mars 1714. Fol. 434j4. Il y est dit aussi que c’est l’intention du Roi de ne
 
pas concéder de terres sous forme de seigneuries en 1 ’lle Royale.—Cf. Murdoch,
 
vol. I, p. 338.
 
   
 
— 9
 
— 9
9 976

modifications