Différences entre versions de « Page:Sand - Œuvres illustrées de George Sand, 1854.djvu/146 »

m
(Sapcal22: split)
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
En-tête (noinclude) :En-tête (noinclude) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
{{nr||LE PICCININO.|141|b=<hr/>}}
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
sable roulant à ses pieds pour qu’il tirât son fusil. Il avait la main
+
à ses pieds pour qu’il tirât son fusil. Il avait la main
 
sur la détente.
 
sur la détente.
   
Ligne 20 : Ligne 20 :
 
L’officier avait vu, de la tour, d’où partait cette attaque. Il
 
L’officier avait vu, de la tour, d’où partait cette attaque. Il
 
accourait, rugissant, exaspéré. Il n’arriva pas à temps pour empêcher
 
accourait, rugissant, exaspéré. Il n’arriva pas à temps pour empêcher
ses hommes d’envoyer aux murailles une décharge inutile. « Anes stupides,
+
ses hommes d’envoyer aux murailles une décharge inutile. « Ânes stupides,
 
s’écria-t-il, vous usez vos munitions à tirer au hasard ! Vous perdez la
 
s’écria-t-il, vous usez vos munitions à tirer au hasard ! Vous perdez la
 
tête ! Sortez, sortez ! c’est dehors qu’il faut se battre ! »
 
tête ! Sortez, sortez ! c’est dehors qu’il faut se battre ! »
Ligne 89 : Ligne 89 :
   
 
Pendant quelques instants, Fra-Angelo et Michel, qui combattaient au
 
Pendant quelques instants, Fra-Angelo et Michel, qui combattaient au
premier rang, faisant tête aux campieri, furent gravement exposés.
+
premier rang, faisant tête aux ''campieri'', furent gravement exposés.
 
Magnani s’avançait plus qu’eux encore ; il voulait parer tous les coups
 
Magnani s’avançait plus qu’eux encore ; il voulait parer tous les coups
 
qui cherchaient la poitrine de Michel, car on n’avait plus le temps de
 
qui cherchaient la poitrine de Michel, car on n’avait plus le temps de
41 873

modifications