Différences entre les versions de « Page:Nerval - Voyage en Orient, II, Lévy, 1884.djvu/237 »

m
(→‎Page non corrigée : Page créée avec « supportent quelquefois deux, trois, quatre ou cinq de ces fanaux, qui jettent une vive lumière sur le passage de la procession. D’autres personnes portent des lampes,... »)
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 25 : Ligne 25 :
 
cette restriction n’est pas généralement observée.
 
cette restriction n’est pas généralement observée.
 
Comme nous l’avons dit plus haut, les femmes habitent le
 
Comme nous l’avons dit plus haut, les femmes habitent le
harem, partie séparée du domicile des Egyptiens ; mais, en général,
+
harem, partie séparée du domicile des Égyptiens ; mais, en général,
celles qui ont le titre ^épouses ne sont pas considérées
+
celles qui ont le titre d’''épouses'' ne sont pas considérées
 
comme prisonnières. Elles ont ordinairement la liberté de sortir
 
comme prisonnières. Elles ont ordinairement la liberté de sortir
 
et de faire des visites, et elles peuvent recevoir presque
 
et de faire des visites, et elles peuvent recevoir presque
 
aussi souvent qu’elles le désirent la visite des femmes leurs
 
aussi souvent qu’elles le désirent la visite des femmes leurs
amies. U n’y a que les esclaves qui ne jouissent pas de cette libertéy
+
amies. IL n’y a que les esclaves qui ne jouissent pas de cette liberté,
 
à cause de leur état de servitude qui les rend soumises
 
à cause de leur état de servitude qui les rend soumises
 
aux épouses et aux maîtres.
 
aux épouses et aux maîtres.
   
 
Un des soins principaux du maître en arrangeant les appartements
 
Un des soins principaux du maître en arrangeant les appartements
séparés qui doivent servir à l’habitation de ses femmes,
+
séparés qui doivent servir à l’habitation de ses femmes,
13.
 
30 666

modifications