Ouvrir le menu principal

Modifications

aucun résumé de modification
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
 
La visite du roi Frédéric {{rom-maj|viii|8}} à Berlin n’était pas seulement
probable, elle était nécessaire. Depuis que la présence de l’empe l’empereur
reur Guillaume aux funérailles de son père avait ouvert la voie
non pas aux accommodements mais aux échanges d’aménités, nul
ne doutait que le nouveau souverain danois ne rendit une prompte
visite à son impérial voisin. Cette visite a été marquée d’un bout
à l’autre par la cordialité la plus heureuse. LefaitestLe fait est extrêmement
intéressant. Aucune parole n’a été échangée, aucune allusion
même n’a été faite à la question du Schlésvig., de sorte qu’il est im impossible
possible d’avancer qu’en se rendant à Berlin le roi de Danemark
ait renoncé en quoi que ce soit aux droits ou aux prétentions de
son peuple sur la portion de l’héritage national, arrachée par la
force il y a quarante ans. Il est donc possible, sans renier le passé
ni engager l’avenir, d’établir un présent m« habitable » pour des
adversaires dont aucune concession ne saurait sceller l’accord sur
la question imprescriptible qui les a dressés naguère l’un contre
75 203

modifications